• gif-9-7513.JPG

    Hier  après- midi  je n’avais pas lâché mon balai .J’y avais même ajouté une pelle, un seau et une brosse !
    La tornade blanche c’est moi  … pas toute seule.
    Avec une copine, nous avons vidé le bassin d’arrosage (ancien lavoir ) et nous avons entrepris de le nettoyer.

    N’écoutant que notre courage, nous sommes rentrées dedans : comme il est profond, inutile de vous dire, la gymnastique que nous faisions lorsqu’il fallait en sortir !

    On retournait un seau à l’envers, on grimpait sur le seau, le seau se renversait ,on s’accrochait  à la pelle .Lorsqu’on arrivait à sortir, la pelle tombait au fond du bassin .Il fallait redescendre dans le bassin  pour la récupérer….

    Nous avons bien  pataugé dans la boue , car nous cela ne nous gêne pas « de  marcher dans la boue ». D’ailleurs en arrivant près du bassin , la première chose que j’ai fait , c’est de mettre un pied dans la boue jusqu’à la cheville , la boue que la copine avait commencé à enlever du bassin.
    Nous en avions jusqu’aux cheveux .

    Une pauvre petite grenouille qui habitait dans le bassin , ne savait plus où se mettre pour échapper à notre frénésie de nettoyage.
    D’ailleurs , nous ne l’avons plus vue : j’espère qu’elle s’en est tirée vivante !

     

    PS: je ne réponds pas toujours aux commentaires, car j'ai encore des soucis : je réponds à quelques commentaires et lorsque je clique sur "valider" le carré saute et ne valide rien !

    Je suis obligée de reculer d'une page, de revenir à la page sur laquelle j'étais et recommencer à répondre ; et ainsi de suite ...


    25 commentaires
  • gif-9-7513.JPG

    Hier  après- midi  je n’avais pas lâché mon balai .J’y avais même ajouté une pelle, un seau et une brosse !
    La tornade blanche c’est moi  … pas toute seule.
    Avec une copine, nous avons vidé le bassin d’arrosage (ancien lavoir ) et nous avons entrepris de le nettoyer.

    N’écoutant que notre courage, nous sommes rentrées dedans : comme il est profond, inutile de vous dire, la gymnastique que nous faisions lorsqu’il fallait en sortir !

    On retournait un seau à l’envers, on grimpait sur le seau, le seau se renversait ,on s’accrochait  à la pelle .Lorsqu’on arrivait à sortir, la pelle tombait au fond du bassin .Il fallait redescendre dans le bassin  pour la récupérer….

    Nous avons bien  pataugé dans la boue , car nous cela ne nous gêne pas « de  marcher dans la boue ». D’ailleurs en arrivant près du bassin , la première chose que j’ai fait , c’est de mettre un pied dans la boue jusqu’à la cheville , la boue que la copine avait commencé à enlever du bassin.
    Nous en avions jusqu’aux cheveux .

    Une pauvre petite grenouille qui habitait dans le bassin , ne savait plus où se mettre pour échapper à notre frénésie de nettoyage.
    D’ailleurs , nous ne l’avons plus vue : j’espère qu’elle s’en est tirée vivante !

     

    PS: je ne réponds pas toujours aux commentaires, car j'ai encore des soucis : je réponds à quelques commentaires et lorsque je clique sur "valider" le carré saute et ne valide rien !

    Je suis obligée de reculer d'une page, de revenir à la page sur laquelle j'étais et recommencer à répondre ; et ainsi de suite ...


    25 commentaires
  • tahitienne.jpg

    Wallis était amoureuse

    Là-bas dans les îles

     Il était brun , il était beau

    Il sentait bon le sable chaud .

     

    Wallis était amoureuse

    Là-bas sur l’autre île

    Il était grand ,il était beau

    Il sentait bon, le cacao .

    danse3.jpg

    Wallis  avait deux amours

    L’un était à Bora

    L’autre à Futuna

    L’un était pêcheur

    L’autre cultivateur

     

    Wallis était amoureuse

    Mais lequel choisir ?

    Entre  Fao et Tunaa 

    Entre le poisson et le chocolat ?

    Ou partir à Bora-Bora ?

    tatoo.jpg

    Wallis était amoureuse

     Choisir enfin elle décida

    Elle aimait le poisson - chat

    Mais plus encore le chocolat

    Au lieu de Fao, ce fut Tunaa* !

     

    *: allusion aux îles polynésiennes de Wallis et Futuna

     

    C'est le prénom du mercredi à la cour de récré "de JillBill"


    40 commentaires
  • bouillabaissebetter

     

     

    Pour faire une bonne bouillabaisse

    Il faut se lever de bon matin :

    Cela est évident, car il y a du travail :

    Aller pêcher les poissons , tout préparer …

     

    Préparer le pastis et l’eau fraîche :

    C'est indispensable   :Une bouillabaisse sans pastis,

    C'est comme un basque sans son béret, 

    Comme un breton sans son chapeau rond

    Comme un corse sans son  fusil ..

    J'arrête car je deviens romantique.

     

    Mais , un pastis de trop et on est vraiment dans le pastis !

    Raconter des blagues avec les mains :

    Il vaut mieux les garder pour écailler les poissons :on gagne du temps.

    Si on gesticule avec un congre dans les mains , cela paraîtra incongru, non ?

     

    Les courageux prennent une canne

     Et vont eux-mêmes  la pêcher.

     Eh ! Bien, nous ne sommes pas sortis de l’auberge !

    St Pierre doit bien se marrer là-haut et dans l’eau !

    La rascasse se casse , vite fait , bien fait.

    Ils ont l’air malin avec leur canne et leur verre de pastis à la main !

    Si en plus ils parlent avec les mains, le poisson les repèrent de loin, té !

     

    Quant à la lotte, elle préfère jouer à la belote avec ses copines : pas question de se faire attraper !

    -"Vé, regarde ces brêles, il s’imaginent qu’on va se faire avoir ! »

    Et pendant ce temps, les autres attendent les poissons !

     

    Les femmes, plus pratiques, en profitent pour éplucher les légumes

    Tomates, oignons, ail , persil (mais non, le persil ne s’épluche pas quoique  ..  Avec un pastis de trop )

    Un peu d’huile d’olive : ne pas la mettre dans le pastis, ce n’est pas recommandé.

    Le poivre et le sel  ne pas les mettre non plus dans le pastis :je ne réponds pas des effets secondaires .

     

    -« Vivement  que les hommes rentrent de  la pêche »  , soupire une femme  trop jeune pour avoir perdu ses illusions … (C’est sa première bouillabaisse )

    La plus ancienne , angoissée , car elle connaît le résultat de la pêche ,à l'avance , (l'expérience ), a mangé tous les croûtons  pour tromper son attente . 

    Une autre , a un peu mélangé les sauces et les épices , ce qui donnera un goût très spécial au bouillon.


    Pendant ce temps, les  cigales chantent :

    -Ah ! Que c’est bon , la bouillabaisse

    Ah ! Mon Dieu que c’est bon  ! »

    poisson

    Je ne vous ai pas donné la recette de la bouillabaisse ?

    Je préfère ne pas m'y risquer: j'ai bu trop de pastis !

    C'est Jill Bill qui a des envies de bouillabaisse  dans son grand Nord .Elle a demandé de pêcher   des noms de poissons , aux "Croqueurs de mots ".

    J'espère  que les autres cuisiniers(ères) auront moins bu  de pastis que moi !


    64 commentaires
  • bouillabaissebetter

     

     

    Pour faire une bonne bouillabaisse

    Il faut se lever de bon matin :

    Cela est évident, car il y a du travail :

    Aller pêcher les poissons , tout préparer …

     

    Préparer le pastis et l’eau fraîche :

    C'est indispensable   :Une bouillabaisse sans pastis,

    C'est comme un basque sans son béret, 

    Comme un breton sans son chapeau rond

    Comme un corse sans son  fusil ..

    J'arrête car je deviens romantique.

     

    Mais , un pastis de trop et on est vraiment dans le pastis !

    Raconter des blagues avec les mains :

    Il vaut mieux les garder pour écailler les poissons :on gagne du temps.

    Si on gesticule avec un congre dans les mains , cela paraîtra incongru, non ?

     

    Les courageux prennent une canne

     Et vont eux-mêmes  la pêcher.

     Eh ! Bien, nous ne sommes pas sortis de l’auberge !

    St Pierre doit bien se marrer là-haut et dans l’eau !

    La rascasse se casse , vite fait , bien fait.

    Ils ont l’air malin avec leur canne et leur verre de pastis à la main !

    Si en plus ils parlent avec les mains, le poisson les repèrent de loin, té !

     

    Quant à la lotte, elle préfère jouer à la belote avec ses copines : pas question de se faire attraper !

    -"Vé, regarde ces brêles, il s’imaginent qu’on va se faire avoir ! »

    Et pendant ce temps, les autres attendent les poissons !

     

    Les femmes, plus pratiques, en profitent pour éplucher les légumes

    Tomates, oignons, ail , persil (mais non, le persil ne s’épluche pas quoique  ..  Avec un pastis de trop )

    Un peu d’huile d’olive : ne pas la mettre dans le pastis, ce n’est pas recommandé.

    Le poivre et le sel  ne pas les mettre non plus dans le pastis :je ne réponds pas des effets secondaires .

     

    -« Vivement  que les hommes rentrent de  la pêche »  , soupire une femme  trop jeune pour avoir perdu ses illusions … (C’est sa première bouillabaisse )

    La plus ancienne , angoissée , car elle connaît le résultat de la pêche ,à l'avance , (l'expérience ), a mangé tous les croûtons  pour tromper son attente . 

    Une autre , a un peu mélangé les sauces et les épices , ce qui donnera un goût très spécial au bouillon.


    Pendant ce temps, les  cigales chantent :

    -Ah ! Que c’est bon , la bouillabaisse

    Ah ! Mon Dieu que c’est bon  ! »

    poisson

    Je ne vous ai pas donné la recette de la bouillabaisse ?

    Je préfère ne pas m'y risquer: j'ai bu trop de pastis !

    C'est Jill Bill qui a des envies de bouillabaisse  dans son grand Nord .Elle a demandé de pêcher   des noms de poissons , aux "Croqueurs de mots ".

    J'espère  que les autres cuisiniers(ères) auront moins bu  de pastis que moi !


    64 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires