• Mamie Davia  (fin)


    Encore secouée , comme un cocotier un jour de cyclone, après sa  rencontre militaro-sportive,   Mamie Davia , décide de devenir plus circonspecte dans sa recherche .
    Devant son ordinateur, lisant les CV des candidats  qui voudraient se faire soigner   ,trouver une  vieille     encore jeune ,chaussure à leurs pieds calleux , Mamie Davia  se gratte la tête , dérangeant sa belle coiffure  laquée .C'est une coquette , et puis ,pour trouver un pigeon, compagnon , il faut être au top !
    Elle repère  un bel homme, à la moustache conquérante , l'oeil noir et pétillant ,comme un bon vin muscat Casanova (c'est le meilleur , foi de mamie  Davia).


    -"Cette fois-ci  c'est le dernier ;ça passe ou ça casse" (ben oui, elle regarde Money Drop  à la télé ,pendant ses longues soirées solitaires )
    Elle envoie un message , attendant , la réponse avec  l' impatience d'une  puce  amoureuse.
    Le candidat choisi lui répond aussitôt. Ils décident de se voir sur le quai de la gare de Bastia et de faire un bout de chemin dans la micheline Bastia-Corté, en attendant d'en faire un bout dans la vie.
    Connaissant  l'allure avec laquelle celle-ci roule,ils auront le temps de faire ample connaissance.


    Entre chaque arrêt ,pour cause de vache ,ou de chèvre qui gambadent sur la voie ferrée, ils discutent à bâtons-rompus.
    -"Je crois que j'ai tiré le bon numéro "(  elle joue aussi aux jeux de grattage )  pense-t-elle , après un freinage brutal qui la jette dans les bras  du beau moustachu, et sur le quai de la gare de Corté..
    D'un commun accord,ils décident de refaire le chemin en sens inverse;  ce qui en dit long de la hauteur du petit nuage rose sur lequel ils sont montés ,en plus de la micheline.


    Et voilà, les deux tourtereaux (n'ayons pas peur des mots ) ,main dans la main , épaule contre épaule , cuisse contre cuisse(il faut être précis) sur le retour vers le futur.
    Un jour, nous aurons peut-être des nouvelles  fraîches comme les pâtes  italiennes , de Mamie Davia ?Qui sait ? En attendant, laissons-là vivre sa nouvelle vie  moustacho-amoureuse.

     


    24 commentaires
  • Eurydice a la peau lisse
    Comme une peau de bébé
    Elle mijote avec délices
    Dans des bains de fleurs des prés.

    Eurydice a les joues roses
    Comme des joues de bébé.
    Des romans , à l'eau de rose
    Lui  donnent des émois mesurés.

    Eurydice , dans son bain de caprices
    A conquis le coeur d'un ânier.
    Le lait d'ânesse, aux épices...
    Cléopâtre serait-elle ressuscitée ?

     

    La jolie  Eurydice s'invite à la "cour de récré" s'il y a des baignoires , n'est- ce pas Maîtresse Jill


    29 commentaires
  • Comme l'a dit St Exupéry:

    "Le soleil a tant  fait l'amour à la mer qu'ils ont  fini par enfanter la Corse"

    Un CD a réuni des chanteurs "continentaux " et corses pour chanter des chansons  de mon île :il est déjà double disque de platine  .( Cabrel, Grand corps malade ,Maurane ,Bénabar, Louis Bertignac, Les Gypsy King , Enrico Macias, etc...)

    Voici une des chansons de ce CD avec Patrick Bruel et Patrick Fiori.

    Vous n'entendrez pas souvent Bruel chanter en corse.

     


    24 commentaires
  • Mamie Davia vient donc de rencontrer le beau commandant en retraite.
    -"Ma chère, je vous invite à venir passer une semaine dans ma villa de Porto-Vecchio , histoire de faire plus ample connaissance sur le terrain" ,lui propose-t-il aussitôt.
    On sait que les militaires sont des gens d'action , n'est- ce pas ?


    Mamie Davia  a les yeux qui papillotent : elle se voit déjà,  allongée sur un transat, au bord de la piscine ,un grand chapeau hawaïen sur la tête (les chapeaux hawaïens résistent aux ultra-violets (c'est nouveau, ça vient de sortir) .A elle, les grasses matinées , avec son galant qui lui apporte son petit déjeuner au lit , en écoutant du rock hypnotique (cela existe ,je vous assure) ...
    On a bien le droit de rêver  même à 60 ans ...
    La villa est superbe. Pas une seule poussière  qui oserait  montrer le bout de son nez moutonneux ,  dans la maison. Toutes au garde-à- vous,les poussières.  .Impressionnant !

    Mamie Davia (suite et avant-dernier)


    -"J'espère que je ne suis pas comme Félicie" pense-t-elle,  secrètement affolée.
    La première nuit , il ne lui a pas sauté dessus  illico (des hommes d'action oui, mais  point trop n'en faut).Elle en profite pour prolonger ses rêves . Tout à coup , un bruit de jugement dernier , (je ne connais pas, mais j'imagine  ) ,la jette en bas de son lit.Le réveil est rude!
    -"Quoi ? Qu'est- ce que c'est ? C'est la guerre ? "


    Un son de clairon lui rappelle des souvenirs de jeunesse:"Taratata taratata, tatatatata"
    (Il ne manque pas un seul "tata" , vous pouvez compter. Je suis une virtuose en la matière )
    -"Debout là-dedans! " entend-elle  hurler .
    Elle se relève péniblement  , consulte sa montre  - 6heures -et va voir sur la terrasse , d'où vient ce vacarme .
    Son bel oiseau  est en tenue camouflée , droit comme un "I" devant  un grand piquet ,le clairon dans une main et un drapeau dans l'autre.Il ressemble à un cacatoès , qui se serait roulé dans la boue.
    -Mais ... que se passe-t-il ?  On nous attaque ? Daech est là ? "
    -Par ici, soldat Davia ;nous allons" monter" les couleurs.
    -Les couleurs ? Quelles couleurs ? Le ciel est bien bleu,  le soleil bien jaune; Je ne pense pas qu'on doive les monter plus haut ."
    -"Davia, nous allons monter le drapeau et le saluer .
    Davia, éberluée, lui demande:
    -" Et .. vous faites cela tous les jours ?
    -Affirmatif, tous les matins, qu'il pleuve ou qu'il neige  !"

    Mamie Davia (suite et avant-dernier)


    -C'est bien ma veine  ! Je suis tombée sur un fou " se lamente -t-elle .Et quel est le programme ensuite ?
    -Ensuite, parcours du combattant et seulement après  ,petit déjeuner .
    -"Je vais me préparer"  , affirme Davia."Commencez , je vous rejoins"
    -"Si je reste ici, je vais en voir de toutes les couleurs ", pense-t-elle , affolée
    Elle grimpe dans sa chambre, ramasse ses affaires, en quatrième vitesse , saute dans sa voiture et démarre sur les chapeaux de roue .
    Aux dernières nouvelles, le commandant  l'attend toujours  , devant le mur d'escalade.
    à Suivre


    23 commentaires
  • Jérôme, c'est pour ma pomme !

    Depuis 10 ans, je le supporte,

    Il campe devant ma porte,

    Il fait le pied de grue en somme.

     

    -"Je veux que l'on consomme,"

    Dit-il de sa voix de casserole.

     Jamais je ne le cajole

    Il  va falloir que je le dégomme !

     

    Je ne supporte plus Jérôme.

    Je l'ai surnommé "Superglue"

    Moi,je ne le supporte plus.

    Je ne mange  plus de pommes !

     

     

    Va-t-il être accepté dans la "cour de récré"  de Jill Bill ?

     

     

     

     

     


    31 commentaires