• Aujourd'hui, je repars dans le nord ". Le nord" , c'est un grand mot , car c'est un nord qui est très au sud ,par rapport  à Lille, lyon, Marseille ... 
    Forcément, puisque depuis quatre jours,  je suis dans le sud  juste un peu plus bas  que chez moi  .Je ne suis pas à Ougadougou  tout de même!
    On nous annonce la tempête, des vents à 100 km/h(on a l'habitude)  . Je rentrerai plus vite à la maison , poussée par les rafales ...Si le vent souffle dans la bonne direction .Sinon, je ne réponds de rien!
    Pourtant hier, des gens se baignaient encore à Ajaccio:

    Mais j'ai bien vu que les mouettes étaient énervées.Elles me regardaient d'un drôle d'air .Tout à coup , j'ai pensé au film de Hitchcock  et je les ai regardées moi aussi d'un drôle d'air pour les impressionner . Ne le répétez pas ,mais je crois que cela  a fonctionné !


    Vous avez vu ? Elle s'est détournée  pour me faire croire qu'elle m'ignore ;mais je sais qu'elle me surveille !

    Je vous souhaite un bon week end. Le mien va être chargé

    A cause des mouettes , j'ai raté cela: qui sera capable de me dire ce que c'est ? J'en envoie à la gagnante (ou au gagnant ) Clio: motus et bouche cousue  (acqua in bocca)

     

     

     

     

     


    23 commentaires
  • "Qui veut obtenir la gloire doit la mépriser"

    Qui veut obtenir Gloire doit le mériter.

    C'est un bel homme tout musclé

    Qui  fait les femmes, le désirer

    Et en avoir la tête toute retournée.

     

     

    Ce qu'il a dans les biscotos

    Il ne l'a pas dans le cerveau

    C'est pour cela qu'on l'aime

    Cet homme ,c'est une vraie crème.

     

     

    On le prend pour une bonne poire

    Il vient tout de suite quand on le sonne.

    Il dit :" je ne  suis pas une pomme,

    Là où je passe, pas de moratoire."

     

    Voilà sa gloire à Gloire !

     

    C'est ce brave élève qui va briller dans "la cour de récré" chez Jill Bill

    J'ai effacé mon texte précédent à la suite d'une fausse manoeuvre.Alors j'en ai bricolé un autre à la hâte.


    27 commentaires
  • Lilou soleil

    à la barre des "croqueurs de mots, " nous demande de nous inspirer du montage photos suivant,pour écrire  .(J'ai fait un peu long ... et encore ,  j'ai essayé de raccourcir !)

     

     

    Voilà  un moment que je ne vous ai pas parlé de mamie Davia .

    Un champs de coquelicots , tendait les bras à  Mamie Davia  qui  tout à coup se croyait au printemps ,malgré les couleurs d'automne des feuilles de son chapeau.( Etant bio, jusqu'au bout  du chapeau, elle met de vraies feuilles ,pas de vulgaires feuilles en plastique.)


    Voilà une heure qu'elle attendait   une hypothétique voiture , sur le bord du champ , quand tout à coup, elle aperçut une auto jaune  qui arrivait vers elle en brinquebalant  d'un fossé à l'autre .
    C'était Ange,le facteur qui finissait sa tournée  en chantant à tue-tête ...Elle le devinait à l'allure de l'auto. C'est qu'il avait 5 villages   à desservir  et ...un petit pastis par là,un petit Cap Corse, par ci, un muscat pétillant  chez le maire....Forcément,il donnait de sa personne .On n'en fait plus des facteurs pareils !
    Elle l'arrêta  autoritairement , prête à risquer sa vie pour entendre sa voix de velours .
    - Allez Ange, emmène-moi à  Ponte-Leccia , je vais voir quelqu'un.
    -Comment mamie, vous trahissez votre homme ?
    -Chut! Tu ne m'as pas vue  !
    - Cela va être difficile: je vous vois en double !


    Mais sans plus chercher à comprendre, Ange, l'emmena  , au milieu des colis et des lettres, jusqu'à destination .Il la laissa ,non pas à la pote, mais  dans un bouquet de fleurs roses comme sa robe à elle .Elle se piqua un peu le bout du nez  mais pressée par son rendez-vous, elle oublia ce petit inconvénient.
    Mamie Davia  entra d'un pas ferme à l'hôtel ,  grimpa les escaliers , s'étala sur la dernière marche et pénétra avec fracas dans la chambre, la tête en avant  .Hélas! L'oiseau avait déserté le nid , non sans avoir laissé quelques roses  sur les draps.


    - Ô pauvre de moi ! J'arrive trop tard ! Sans se décourager, elle repartit à pied, longea l'étang de Diana  dans lequel un canard, flottait en la regardant d'un air moqueur .oui, oui, je vous assure  que c'est vrai.
    Mamie Davia s'arrêta un instant pour souffler :
    "Tu sais le canard, je voulais lui tricoter un pull multicolore pour l'hiver;il aurait ressemblé à un  cacatoès; il m'avait promis de m'emmener voir la Turquie et ses monuments ;il m'avait promis aussi une soirée romantique sur les bords  du beau Danube gris .Tu vois, même cette petite fille se moque de moi et de mes rêves .


    Nous devions aller voir les ruines d'un château écossais avant que nous ne tombions en ruine nous aussi; il voulait me faire découvrir les écureuils roux et bleus (ça c'est sûrement Brigitte qui lui a mis cette idée dans la tête). Il m'avait dit qu'il savait jouer du violon, sur mon dos (là je ne l'ai pas cru , pas folle la guêpe!)


    Enfin , nous devions faire le tour du monde, voir les écussons de sa famille sur le mur  d'un vieux chalet ...
    Mais maintenant, je sais  qu'il m'a trahie .Il a filé avec sa maîtresse et moi, je porte des cornes aussi grandes que celles d'un taureau  andalous! Caramba.Cela ne va pas se passer ainsi ! Vendetta !


    26 commentaires
  • En ce moment, nous sommes réveillés en fanfare, tous les matins par le marteau-piqueur : cela change des petits oiseaux ...

    Mais  c'est pour la bonne cause:EDF va enterrer les lignes électriques.Nous ne verrons plus cela:

    Etant sensible, je vais peut-être bien verser une larme de regret (juste une, il ne faut pas exagérer), lorsque je ne verrai plus celui-ci , en face de mon balcon , qui fait partie de mon paysage (et de mes photos  ) depuis la nuit des temps (presque)

    Nous y avons gravé nos initiales lorsque nous étions enfants , nous y avons grimpé  (en cachette de nos parents) ;C'est toute une vie quoi!

    Où les jeunes vont-ils faire cela lorsque cette antiquité aura disparu ?

    Sur l'oratoire  de Marie ? Non, il ne faut pas  !

    Sur la vieille croix perdue dans le maquis ? Pas assez de place!

     

    Sur le clocher de l'église ? Il ne vaut mieux pas ! Nous sommes déjà surveillés étroitement par le Bon Dieu à cause d'une cloche  neuve qui n'a pas été bénite dans les règles , suite  à des histoires de curé nationaliste et de grenouilles de bénitier qui ne l'étaient pas .. Mais cela , c'est une autre histoire

    Nous craignons qu'un jour les foudres su ciel nous tombent sur la tête et sur le clocher.

    Bon ,pour revenir aux jeunes qui n'ont plus de pylône pour graver leurs initiales et des coeurs , ben ,ils feront comme nous: ils se débrouilleront .

     


    26 commentaires
  •  

    Ursuline est entrée au couvent
    C'était le souhait de ses parents
    Mais comme elle avait de l'ambition
    C'est elle qui en assure la direction.

    Pour les bonnes soeurs c'est la poisse
    Elles vivent toujours dans l'angoisse
    Comme le curé de la paroisse
    Mère Ursuline les bouscule 



    Mère Ursuline a un vice caché
    Caché tout au fond du buffet
    Une bonne bouteille de  Cédratine

    Que tous les jours elle s'inocule.

    la cedratine est une liqueur faite à base de cédrat  (sorte de gros citron  )

    C'est l'élève du jour dans "la cour de récré" de Jill Bill

     

     

    Je file, je vais manifester ...


    32 commentaires