• Jacotte est un peu boulotte

    Jacotte est un peu boulotte
    Elle mange trop de gélinottes
    Pourtant, elle trotte , elle trotte,
    Ce n'est pas une marmotte!

    Elle a fait un régime Jacotte
    Elle a mangé des biscottes
    Et tous les jours des carottes
    Elle en a perdu sa culotte !

    -" Plus de régime!"  a dit Jacotte
    Je vais manger des griottes,
    Et du lapin en gibelotte.
    Je ne serai plus sans culotte !"

     C'est  une  rondelette élève qui arrive dans la cour de récré de Jill Bill

     


    28 commentaires
  •  Pour le défi N°177, je vous propose de commencer l'année en chansons :
    Vous choisissez une chanson que vous aimez ,ou que vous détestez.N'oubliez pas d'indiquer de quelle chanson,il s'agit.
     A partir de là vous écrivez un texte (pas trop long) en vers, ou en prose ,comique,ou triste  ou normal : parodie, critique, commentaires "off" ,entre les phrases de la chanson   .... au choix
    Dans ce texte ,vous intégrez  au minimum, 5 mots de cette chanson.

     

     

     

    Je me lève et je te  bouscule 

    -Oh ! ça va pas non ? 

    Laisse-moi dormir , sadique ! 

    Tu ne te réveilles pas, comme d’habitude 

    -Tu parles ! Tu as ronflé toute la nuit, je n'ai pas fermé l'oeil .forcément, maintenant ,je dors .

    Sur toi , je remonte le drap, j’ai peur que tu aies froid , 

    comme d’habitude !

    -‘ D’abord, je ne t’ai rien demandé , et puis j’ai chaud :

    tu mets le radiateur au maximum : c’est toi qui as froid !  

    -Ma main caresse tes cheveux ,presque malgré moi 

    Comme d’habitude 

    -Et voilà !   Ma mise en plis est fichue  

    tu as déplacé mes bigoudis !

    -Mais toi tu me tournes le dos 

    Comme d’habitude … 

    -Oui, je te tourne le dos ,

     parce que tu as mauvaise haleine;tu manges de l'aïloli tous les soirs ,comme d'habitude.

    -Alors, je m’habille très vite

    -très vite, très vite … n’exagérons rien.. 

    -Je sors de la chambre ,Comme d’habitude

    -Encore heureux : tu ne veux 

     pas passer la journée  au lit  non ?

    qui c’est qui va ramener le salaire à la maison ?

    -Tout seul, je bois mon café 

    Je suis en retard comme d’habitude 

    -Et voilà : tu vas finir par te faire renvoyer

     et on va se retrouver à la rue !

    -Sans bruit , je quitte la maison

    - Sans bruit , sans bruit ,menteur , va !Tu claques la porte chaque fois!

    -Il fait gris dehors ,Comme d’habitude

    -Bien fait pour toi ! Je t’avais dit

    D’aller habiter dans le Midi ! 

    Mais on ne m’écoute jamais , moi !

    -J’ai froid, je relève mon col 

    Comme d’habitude …

    -Tu as encore oublié ton écharpe !

    Et tu vas attraper la grippe .

    Et tu vas me la refiler ,comme d'habitude !

    Que vont penser  les gens 

    en lisant  tout ceci ? C’est toujours moi 

     qui ai le mauvais rôle ,comme d’habitude ….

    Alors , lâche- moi les baskets, tu veux bien ?

       

    Une adaptation libre  de la chanson de Claude François "Comme d'habitude ", que j'avais déjà publiée en 2011 et je l'ai un peu changée.

     

    J'espère qu'il ne va pas se retourner dans sa tombe

     


    35 commentaires
  •  

    Jeudi pas de courant de toute la journée, à cause du vent violent .mais tout va bien à présent.

    Ce matin en descendant l'escalier, (l'ai-je bien descendu ? ),j'entends une voix qui me susurre:

    -"Si vous avez dit quelques chose, je n'ai pas compris  votre demande !"

    La surprise me fait rater une marche : je me suis rattrapée à la rampe (cette fois-ci c'est sûr, je ne l'ai pas bien descendu!).

    -Quoi ? Mais je n'ai rien dit moi ! Je n'ai pas ouvert la bouche !

    -Veuillez renouvelez votre demande !

    -Quelle demande ? Je n'ai rien demandé ... juste de gagner au loto mais je l'ai pensé, je ne l'ai pas dit!

    -Qui est- ce qui parle ?  C'est Jeanne d'Arc qui me fait une blague ? 

    Je m'aperçois que la voix vient de ma poche: jusqu'à présent, je ne m'étais pas aperçue

    matin,en des que j'étais ventriloque . Mais il y a un début à tout n'est- ce pas ?

    Je regarde: c'est mon téléphone portable  ! C'est un farceur ! Je ne lui ai rien demandé ,moi ! Il avait peur que je l'oublie  ? D'ailleurs, je l'avais oublié , mais chut,il ne le sait pas .

    Je le sors de ma poche et je l'examine: il se tait lâchement. Ah!Ah!Il n'ose plus parler  !

    -Alors, on ne dit plus rien maintenant ? C'est fini ,les blagues à la Jeanne d'Arc? Il va y avoir des représailles !

    -Avec qui  tu parles ? me demande ,à ce moment là ,mon fils .

    -Heu.... Avec moi-même ;je soliloque !

    C'est étonnant,il m'a regardée d'un air bizarre ....

     

     

     


    20 commentaires
  • Aujourd'hui ,pour les "jeudis en poésie " des croqueurs de mots, c'est "chanson parlée"

    Alors, voici une chanson de Reggiani:" Le temps qui reste ",une chanson que je ne connaissais pas .

     

    Et une autre  parlée/chantée par " Grand corps malade " et le groupe 'a Filetta"

    Sentinedda 'Sentinelle "(il parle au milieu de la chanson ):la Corse, comme une sentinelle dans la Méditerranée...

    Et je  vais faire pareil ....

     

     

     


    28 commentaires
  • Agrippin est très radin:
    Il ne donne même pas l'heure
    Et encore moins, quelques pleurs
    Pour ne pas gaspiller ses chagrins.

    Agrippin  est un vrai Harpagon
    Il  ne sort pas de ses gonds
    De peur qu'on les lui vole
     Cet homme- là me désole !

    C'est cet élève  , qui ne partagera ni  son goûter,ni ses étrennes , qui arrive dans la "cour de récré"de Jill Bill


    26 commentaires