• Hier, c'était la Chandeleur  .Donc , j'ai fait des crêpes , comme beaucoup  de monde . Mais , voilà: le gaz m'a lâchée  et non le contraire , au milieu de mon activité obligatoire.

    Donc, je me suis débrouillée pour dévisser la bonbonne du  détendeur . J'ai continué avec la plaque électrique.Le tout électrique est inutile chez nous , vu que nous avons des pannes de courant intempestives ,   toujours au bon moment.

    Mais , ô inconscience,  j'avais décidé de faire une tarte au citron, meringuée,en même temps .

    De temps en temps,il me prend une furie de pâtisser : je fais plein de choses à la fois .Après c'est calme plat pendant un mois .Je vais vérifier si c'est pendant la période pleine lune.

    Certains se transforment en loup-garou; moi, je me transforme en Christophe Michalak (ou presque)...

    Je courais donc, de la crêpe, qui me regardait d'un air désespéré, à la préparation citronnée  qui me souriait ...

    Le résultat, c'est que j'ai brûlé  3 crêpes mais réussi à sauver ma tarte in extrémis.

    L'honneur est sauf!

     

     


    31 commentaires
  • A vue de nez, le pauvre Fortuné
    Par la nature n'est pas gâté.
    Le  cheveu disséminé ,
    Le nez qui bourgeonne,
    Des dents qui  démissionnent,
    Le ventre qui  désillusionne,
    Des jambes qui tire-bouchonnent .
     Ainsi fagoté,  le pauvre Fortuné,
    A été  proprement arraisonné,
    Par une créature boudinée.
    Ils filent ,le parfait amour
    Sans trompette, ni tambour.

    C'est cet élève ,un peu  défavorisé qui arrive dans "la cour de récré" de Jill Bill

     

     


    36 commentaires