• Au pied du mur!

     

    mur1

     (Celui-ci a été renforcé dans le bas car il commençait à faiblir )

     

    Au pied du mur : je suis au pied du mur;  c'est le trou: mais non, je n'ai pas fait un trou dans le mur! Je ne sais pas ce qu'il y a derrière le mur:le trou de mémoire!

    Avec quoi aurais-je pu  creuser un trou dans le mur?

    Dans un mur de pierres , en plus! Un vrai mur comme en faisaient les anciens: pierre à pierre , sans béton sans la moindre poussière de ciment: rien qu'avec leur sueur et leurs mains calleuses.

     

    Un mur où chaque pierre était choisie avec soin , placée là et pas à côté. Un mur où chaque pierre avait sa place , calée par de plus petites pierres .Un mur solide , centenaire; car lorsqu'une pierre s'en détachait ,il y avait toujours quelqu'un qui ,passant par là, la ramassait  et .la remettait à sa place .

    Et si j'allais voir ce qu'il y a derrière ce mur?


    J'ai grimpé sur ce mur ,mettant mes pieds dans les petites infractuosités  et je me suis hissée  sur son sommet: est-ce qu'on dit le "sommet" d'un mur?

    Et  j'ai vu :

    j'ai vu  des paysans, qui  faisaient tourner en rond , des boeufs qui tiraient un "tribbiu" ,sorte de roue en pierre avec un creux à l'intérieur ce qui permettait d'accrocher la roue à une corde.

    Les paysans étaient dans une aire de battage du blé   Le travail des boeufs permettaient de séparer le grain de l'épi  avant de le battre . .

    Le travail des boeufs permettaient de séparer le grain de l'épi  avant de le battre .


    Et  j'ai entendu ces hommes chanter  leur travail pour s'encourager et pour encourager les bêtes .Et ils suaient sous le soleil implacable .

    Les femmes attendaient à l'ombre avec le repas et l'eau fraîche ,qui allaient donner de nouvelles forces aux travailleurs.

    in-l-aghja-u-tribbiu-passava-u-granu-spugliava

     

    (photo prise sur le net)

     

    Tout à coup j'ai glissé du mur et j'ai atterri un peu durement  sur les fesses, et   dans le présent !

    Mais dans mes oreilles résonnaient encore le chant  de la "tribbiera ".....

     

     C'était le dernier  défi du capitaine Brunô:link vous êtes au pied du mur: qu'il-a-t-il derrière?

     

    0 tribbiate, li bon’boi
    È tribbiemu voi è noi
    Chì lu granu tocca à noi
    Ma la paglia tocca à voi.

    0 gaspura, o gaspura !
    Chì la paglia torni pula
    ,
    Torni pula è torni granelle,
    Ne feremu pane è bastelle o o o !

    Via via, via via !
    Vinti solli fà una lira,
    Una lira fà un francu,
    Veni è tribbia chi sò stancu o o o !

     

    Volt'è gira è voca tondu
    Chì lu tribbiu pigli fondu ;
    Pigli fondu è pigli cima,
    Volt'è gira cumè prima.

    Battez le blé, les bons boeufs,
    Travaillons ensemble
    Car le blé est pour nous
    Mais la paille est pour vous.
    Sécheresse, ô sécheresse !
    Que la paille devienne poussière,
    Devienne poussière et devienne blé.
    Pour faire des pains et des fouaces ô, ô, ô…
    En avant, en avant !
    Vingt sous font une lire,
    Une lire fait un franc,
    Je suis épuisé, vient me remplacer ô, ô, ô…
    Tourne et vire et tourne en rond
    Que le « tribbiu » aille au fond,
    Au fond et sur le dessus,
    Tourne et vire comme avant.


  • Commentaires

    1
    Samedi 24 Avril 2010 à 21:04
    Quichottine

    Remonter dans le temps en franchissant un mur... c'est une merveilleuse idée, surtout si ce chant t'a accompagnée pendant ton ascension.

     

    Merci, Fanfan... j'aimerais bien parfois revenir à ce temps-là, même s'il était dur, l'entraide y était plus fréquente je crois.

     

    Bisous du soir. Passe une douce nuit.

    2
    Samedi 24 Avril 2010 à 21:29

    Encore un très beau défi et une découverte pour moi de cette façon de battre le blé... Bonne soirée, Fanfan !

    3
    Samedi 24 Avril 2010 à 21:39
    fransua

    c'est une époque que je n'ai pas connu mais tu en as fait un bel article

    4
    Samedi 24 Avril 2010 à 21:56
    Ramu

    Grazie per la canzone della trebbia!Basgi e a prestu.

    5
    Samedi 24 Avril 2010 à 22:00
    Melly

    T'as une sacrée façon de "relever les défis" pardi !

    un mur de pierres sèches c'est bien joli -

    quand au passant qui ramasse une pierre tombée et la remet en place, alors ça !!

    ce n'est plus de nos jours : "ils" la volent la pierre pour se faire un mur chez eux (comme ont fait mes voisins : ils ont volé pierre par pierre de quoi décorer leur jardin, pfff)

    bon we !

    6
    Samedi 24 Avril 2010 à 22:45
    Eliane

    bonsoir Fanfan, un peu tardive, mais il a fait si beau, que j'en ai un peu profité !

    je viens te souhaiter une belle fin de soirée et une douce nuit !

    a bientot *

    7
    Dimanche 25 Avril 2010 à 01:21

    oh bah c'est un défi bien maçonné!!!

    parfois au pied du mur, réalise-t-on le meilleur...

    doux bisous de la nuit à toi

    8
    Dimanche 25 Avril 2010 à 03:22
    Solange

    Bravo pour le défi et instructif en même temps.

    9
    Dimanche 25 Avril 2010 à 06:39

    Toujours très occupée, mais un petit coucou malgré tout.
    Bon dimanche ! Bisouxxxxx



     

    10
    Dimanche 25 Avril 2010 à 08:22

    Un récit des plus captivants ! Z'étaient fainéants nos hommes d'autrefois

    11
    Dimanche 25 Avril 2010 à 09:15
    sophie

    Quelle merveille ce billet illuminé par ces chants...

    merci pour cet instant magique.

    Bises.

    Sophie.

    12
    Dimanche 25 Avril 2010 à 10:59
    Pascale la Tricotine

    Un mur de pierres sèches ? non non un mur de pierres solides au chant solidaire !! un hymne à bateau que l'on aura envie de chanter pour en faire une bannière !!! je le ressens comme ça! merci d'avoir jeté l'oeil sur le présent, on soignera tes fesses !!  bizzoux bon dimanche !!

    13
    Dimanche 25 Avril 2010 à 11:14
    Oxygene

    Un mur bien réaliste que tu nous as proposé Fanfan... Une belle évocation du passé...

    J'ai essayé de suivre les paroles du chant corse, mais je en suis pas douée... J'ai compris qu'on doit dire "ki" pour "chi" mais il y a aussi des lettres qu'on voit et qu'on ne prononce pas..."palia" pour "paglia"... Ouh, la, la... Ça ne semble vraiment pas facile... Mais quelle puissance dans la voix du chanteur....

    Bises et bon dimanche à toi Fanfan !

    14
    Dimanche 25 Avril 2010 à 14:12
    kéline

    Une façon bien originale et fanfanesque de remonter le temps.
    C'est beau l'escalade de la mémoire et bah retomber sur les fesses, c'est pas trop douloureux
    Bonne après midi

    bisousxxx

    15
    Dimanche 25 Avril 2010 à 14:14
    kéline

    décidemment j'aime beaucou ples chants corses ! Ils résonnent en moi

    16
    Lundi 26 Avril 2010 à 13:06
    fanfan

    Merci; si seulement on pouvait revenir en arrière de temps en temps ..Oui, les gens s'aidaient beaucoup  en ce emps -là !

    Bisous

    17
    Lundi 26 Avril 2010 à 13:36
    fanfan

    Merci;avec la "roue" en pierre c'esct assez spécial  Bises

    18
    Lundi 26 Avril 2010 à 14:28
    fanfan

    moi pas vraiment non plus mais j'ai entendu des récits .Merci

    19
    Lundi 26 Avril 2010 à 14:32
    fanfan

    grazie a te

    basgi

    20
    Lundi 26 Avril 2010 à 14:38
    fanfan

    Merci!

    tu sais chez nous aussi  maintenant,il y des voleurs de pierre; l'hiver quand les villages sont vides ,ils en profitent !

     

    21
    Lundi 26 Avril 2010 à 14:41
    fanfan

    tu as bien raion de profiter du beau temps!!Merci

     

    22
    Lundi 26 Avril 2010 à 14:42
    fanfan

    merci! je m'y connais en maçonnerie ; j'ai monté des cloisons toute seule comme une grande!!Mais pas en pierres!

     bisous

    23
    Lundi 26 Avril 2010 à 14:45
    fanfan

    Merci

    24
    Lundi 26 Avril 2010 à 14:47
    fanfan

    merci, du,r dur de tout faire! Bisous

    25
    Lundi 26 Avril 2010 à 14:49
    fanfan

    Solides ,ils le sont ces murs  pour avoir tenu si longtemps ! Merci pour ces belles paroles! Bisous

    26
    Lundi 26 Avril 2010 à 14:57
    fanfan

    Bravo je constate que tu connais les rudiments du Corse!!

    C'est assez compliqué en effet;il y a le ki et le ke , le" ci" (tchi) et le "ce" (tchè),les consonnes qui changent enre 2 voyelles e tout le reste!!

     Bises et merci

    27
    Lundi 26 Avril 2010 à 15:08
    fanfan

    Merci!

    Non ce n'est pas trop douloureux! Bisous

    28
    Lundi 26 Avril 2010 à 15:08
    fanfan

    C'est beau mais il faut aimer c'est sûr!

    29
    Lundi 26 Avril 2010 à 20:12
    Lenaïg Boudig

    Très beau mur, chargé du poids des ans et qu'il faut de temps en temps consolider, notamment par les chants ! Bravo !

    30
    Mercredi 28 Avril 2010 à 21:27
    fanfan

    Merci; tous ces beaux murs commencent à donner des signes de faiblesse car ils ne sont plus entretenus!

    31
    Samedi 5 Juin 2010 à 13:33
    sculcaracciu

    Tribbiera !  Chì bella canzonna di petru Guelfucci !  ma mi pare d'ave dighjà vistu 'ssu ritrattu di a tribbièra di Marc Cacciaguerra é Santu Perfetti ?

    32
    Dimanche 6 Juin 2010 à 18:43
    fanfan

    aghju trovu  stu ritratti indè u vostru "bloggu" ; s'ellu ci vole cacciarlu à mi dite

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :