• Étant à la barre,  des "croqueurs de mots"  pour cette quinzaine Colette nous propose ce quatrain ;

    vous le complétez ou vous l’introduisez dans un texte comme cela vous convient:

    Défi N°213 : novembre

    Novembre  ses charmes

    Novembre a ses larmes

    Son décor fait rêver

    Son refrain fait pleurer.

     

    Il joue la séduction

    Dans un décor marron.

    Il devient un coquin

    En vêtements rouquins.

     

    Il s'endort bien trop tôt

    Le nez un peu rougeot.

    Méfions-nous de ce mois

    Qui nous donne des émois.

     

    Il nous casse le moral

    Dans un décor fractal.

    Novembre ,je te hais

    Et je t'aime comme tu es.

    Défi N°213 : novembre

     

    Allez , courage : très bientôt,les jours vont rallonger ...

    Bonne semaine à toutes et tous

    Défi N°213 : novembre

     

     

     

     


    23 commentaires
  •  

    Lenaïg  à la barre des croqueurs  de mots pour le défi N°112 ,  nous propose :

    Pour le défi du lundi 19 novembre, je nous présente deux photos de Street Art, ou Art de la rue, dont nous pourrons disposer à notre guise, ou en choisir une autre, ou ne pas mettre d'image du tout MAIS le défi va consister à écrire une petite histoire en y incluant au moins l'une des propositions suivantes

     

    -Un regard bizarre

    -Les murs ont de grandes oreilles

    -La chance me sourit

    Il m'a dit:

    -Attends-moi, je ne serai pas long.

    Je lui ai dit:

    -Je t'attendrai à la porte du garage.

    Mais il m'a dit:

    -Je n'ai pas de garage .Tu ne bouges pas de là  !

    Je lui ai dit;

    -Bon, d'accord ; j'attends ici;

    Et depuis plusieurs jours , j'attends, j'ai attendu, il n'est jamais venu ... A force d'attendre, je suis restée collée au mur ...

    Mais , j'entends le  soir, des bruits inquiétants ... Comme un miaulement dans le noir. ET il se rapproche, il se rapproche .. un peu plus ...Mais chut...Les murs ont des oreilles .

    Je suis terrorisée . Vous vous en êtes aperçus , n'est- ce pas ? Il suffit de regarder mes yeux  affolés, , mon regard bizarre,mes oreilles dressées comme celles du grand méchant loup quand il guette le petit chaperon rouge .  

    -Maman , j'ai peur ! Il ,il ,il arrive, il est lààààààààààààààà !

    Oh! Mais la chance me sourit ...Il est tout ébloui . Il ne me voit pas ... Je n'en crois pas mes yeux ...

     

    Je vais en profiter pour prendre la poudre d'escampette...Si je réussis à me décoller du mur ....

    Et quand il arrivera ,il ne trouvera plus personne: tel est pris qui croyait prendre !

     

     

     


    25 commentaires
  • Josette ,à la barre des"croqueurs de mots " pour cette quinzaine, nous propose de donner nous impressions sur un  des 2 tableaux proposés , en insérant deux expressions avec des noms d'animaux.

    Défi 211 :

    - C'est quoi ça ?  Et ça coûte 800 euros ?

    Même si on me l'offre, je le refuserais.  Cela me couperait l'appétit , d'avoir ce tableau sur le mur de ma salle à manger . Elle est  maigre  comme un coucou, cette pauvre fille . D'ailleurs , vous voyez : la chaise aussi déprime .

    Elle est aussi maigre que la fille; on ne sait pas qui tient l'autre . Ce doit être un mannequin , la fille pas la chaise , enfin !

    Et puis, c'est quoi, ce titre : les Sanchez?

     Elle n'est pas sans chaise puisqu'il y en a une , même si elle est presque transparente .Si elle ne veut pas s'assoir sur cette chaise , on peut la comprendre : elle pourrait s'écrouler , la chaise, pas la fille quoique ....

    Malgré son air  arrogant -oui, elle nous nargue, je vous dis-  cette fille est rusée comme un renard  : elle essaie  l'équilibre de la chaise, avant de l'essayer . Les Sanchez ont forcément des relations particulières avec les chaises . Je le sais puisque j'en suis une par épousailles ; mais " nous autres, les Sanchez ", nous sommes de bons vivants et de bons mangeurs  .Pas de chaises anorexiques  chez nous !

    Défi 211 :

     


    21 commentaires
  • Je crois que je vieillis : je ne m'en sors plus ! Même plus le temps de passer sur l'ordi!

    Martine 85   à la barre des croqueurs de mots ,pour le défi 120 nous demande de parler bicyclette à notre gré  en nous inspirant d'une des deux photos proposées :

     

    - Bon, qu'est- ce que je vais faire ,là ?

    Je ne peux ps aller sur le continent à vélo , tout de même . D'autant plus que je ne sais presque pas nager  :  si je me noie,on retrouvera juste mon cageot avec une salade qui flotteront à la surface.

    Je ne vous raconte pas de salades .Je serais bien capable de couler !

    Et puis, qu'est- ce que c'est tous ces panneaux ?  On ne peut pas pédaler comme on veut dans la mer ? Il faut respecter une vitesse ? On ne peut pas stationner ? Il y a aussi des autos    qui dérapent ? Cela ne m'étonne pas  ! Quelle idée d'aller dans la mer en auto  !

    Je crois que je pédale dans la choucroute depuis un petit moment .

    Il y a une route sous la mer ? Quelle idée   de faire une route sous-marine .

    Quoi ? C'est la marée qui est montée ? Ah! Il y a des marées sur le continent ? Il n'y en a pas en Corse .

    Cela me rassure  : je n'ai pas  un petit  vélo dans la tête  : il y a bien une route sous la mer .

    Mais alors , je peux aller sur le continent  en vélo ? Non ? Mais pourquoi ? Ah! Il n'y a pas encore de route entre la Corse et le continent ? Zut alors  ! Mais qu'est- ce qu'ils attentent  pour en faire une ?

    Bon ben , puisque c'est comme cela, je continuerai à faire du vélo sur ma route de montagne en attendant

    .

     

     


    23 commentaires
  • Texte publié en absence: je pars une semaine en Sardaigne

    Jeanne (Fadosi)

    est à la barre du navire des "croqueurs de mots "  pour cette quinzaine , nous propose :

    Un petit texte en prose incluant quelques expressions (3 ou 4) incluant* avec le mot œil ou le mot yeux, ça vous va ? C'est juste le défi que je vous propose pour lundi 8 octobre . 

    Défi N°209 : Mon oeil !

    Je mets un texte que j'avais écrit en 2015, n'ayant pas le temps d'en écrire un nouveau.

    Je n'ai pas fermé l'oeil de la nuit : non  pas parce que je pensais à mes impôts, mais à cause de l'ophtalmo.
    Ayant une gêne, dans l'oeil droit- pourtant je ne me suis pas mis le doigt dans l'oeil - je suis allée en consultation .


    D'abord, elle m'a envoyée d'office, chez l'orthoptiste (ce nom barbare désigne un spécialiste de la rééducation des yeux).
    Celle-ci , ne m'a pas fait de l'oeil ,mais d'un coup d'oeil m'a installée sur un tabouret et m'a fait faire des exercices  . Il fallait cliquer sur un bouton chaque fois que je voyais un éclair dans l'écran. Un vrai mitraillage .

    Un instant, je me suis crue en Syrie :
     "-Et pan, un daechiste de moins . Attention  sur ma gauche . Pan ! Un autre éliminé  !
    Encore un en bas à droite : pan! Tué !"
    Il fallait vraiment avoir le compas dans l'oeil  !


    Après cette mémorable hécatombe, je suis passée chez l'ophtalmo .
    -A vue d'oeil, vous avez une légère dissymétrie  de l'oeil droit .
    (Je me suis dit: mon oeil ! Elle veut faire travailler sa copine !)

    Défi N°209 : Mon oeil !


    -«  Mais bon «  a-t-elle continué: « il faut voir les choses d'un bon oeil ; ce n'est pas grave.Vous allez faire quelques séances de rééducation et ensuite vous  aurez bon pied, bon oeil. « 
    Je lui ai demande, comme ça, si c'était à l'oeil: elle m'a regardée d'un oeil noir  , en déclarant que non, mais que c'était remboursé par la sécu.


    En attendant, je n'en reviens pas : je ne m'étais jamais aperçue qu'il y avait  une divergence de vue entre mes deux yeux !
    Je vais quand même ouvrir l'oeil pour surveiller cela de près !

    Peut-être pourrais-je "faire" l'oeil de Moscou puisque ma vue va être au top ?

    Ce ne sera pas ce matin ....

    Défi N°209 : Mon oeil !

    Je vous souhaite une bonne semaine


    23 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique