• -          Pour le défi 208, Jill Bill, à la barre de la quinzaine, nous propose:

     

    Je vous propose de clamer votre innocence dans une affaire mal barrée pour vous... eh oui !

    Défendez-vous bec et ongles moussaillons, je compte sur tous pardi.

    Ceci pour le lundi 24 septembre avec trois mots en imposé :

    « saint-frusquin, échafauder, alcades »

     

    Accusée  Fanfan levez-vous !

    -          - Mais je suis debout, Mr le président !

    -          Vous vous fichez de moi ?

    -          -  Je n’oserais pas Mr le président.C’est juste que je suis dans le trou !

    -          Mais vous n’y êtes pas encore dans le trou !

    -          - Je sais ; c’est le plancher sur lequel il y a mes pieds, qui est troué ; donc je suis en –dessous  du niveau  de la mer ,du plancher !

    -          -Ah ! Ne m’en parlez pas ! Nos tribunaux sont vétustes et moi-même .. .Bref , revenons à nos moutons.

    -          Vous êtes accusée d’avoir pénétré  par effraction –vitre  cassée,fenêtre forcée – avec une échelle volée ,  et tout le saint-frusquin ,dans la maison de Mr Avecsursi : on se demande pourquoi , d’ailleurs, puisque , rien n’a été volé ! Mais on dirait qu’une tornade a pénétré dans ladite maison.

    -          Que dites-vous pour votre défense ?

    -          Eh ! Bien ! Mr le président ,voici, pour faire court , sinon, les assesseurs vont s’endormir.

    -          Je passais sur la route, lorsque j’ai entendu à travers une porte ceci :

    -        "  - Jean-Claude a mangé ?

    -         - Oui, je lui ai donné un peu de viande, mais il a assez mangé pour aujourd’hui. Et ne le laisse pas sortir . Il n’a qu’à aller dormir dans son panier ."

    -          Mon sang n’a fait qu’un tour Mr le président : j’ai pensé qu’il y avait un enfant maltraité ; vous imaginez : « dormir dans un panier ! » 

    -          Alors, j’ai attendu , que les gens sortent de chez eux.  J'ai échafaudé un plan :J’ai pris l’échelle de mon voisin  ,j’ai grimpé sur la fenêtre, j’ai cassé une vitre pour pénétrer dans la maison ,et j’ai voulu délivrer. le petit Jean-Claude .

    -          Comme je ne le trouvais pas, j’ai fouillé toute la maison , pensant qu’il était enfermé dans la cave.

    -          Tout à coup, un chat m’a sauté au visage, il m’a griffé ;mes cris ont alerté les voisins .Ils ont appelé  les alcades ,(forcément avec le nom de famille que m'a donné mon époux ) la police et c’est ainsi que je me suis retrouvée devant vous.

    -          Je demande votre indulgence Mr le président ; mon effraction partait d’un bon sentiment , n’est- ce pas ?

    -         - Bien ; après ce récit très écourté, dont je vous sais gré , car je vais aller lire mon journal, je vous condamne, à 10 jours de travaux forcés, d’intérêt général : vous nourrirez tous les chats du village  , puisque Jean-Claude ,la petite chatte des gens chez qui vous vous êtes introduits , vous a pardonné la peur que vous lui avez causée.

    -          Merci, Mr le président : mais Jean-Claude, c’est une chatte ? Il y a discrimination à lui donner un nom de garçon …

    -          -Dehors, ou je vous envoie en prison !

    -           

    Défi N°208 : accusée levez-vous !

    -          .

     


    20 commentaires
  • Défi N° ? avec le capitaine  Domi à la barre

    On recrute

    Nous recrutons  ! Parfaitement  !

    Non, ce n'est pas pour la Légion étrangère  (j'y ai passé 25 ans , cela suffit ); non plus pour être mercenaire en Afrique  ou aux Comores (Bob Denard est mort ) .Désolée de vous faire perdre si cruellement vos illusions d'aventurier(ère).

    On recrute

    Nous ne recrutons pas non plus pour entrer dans la gendarmerie (j'y ai passé mon enfance ) : vous pouvez ire adieu à vos rêves de mettre des amendes  sur le bord des routes , les yeux collés à un radar mobile, cachés (es) dans le maquis ou les buissons  avec un papillon qui vous chatouille le bout du nez  :

    "- Atchoum ! Zut ! J'ai raté mon voisin qui roule comme un dingue " !

    Nous ne recrutons pas pour les impôts afin de traquer ceux qui essaient de tricher en cachant leurs revenus : non, vous n'aurez pas le nom de quelques ministres ou députés dans votre palmarès  professionnel .

    Je ne veux plus vous faire languir :  nous recrutons pour les "croqueurs de mots " dont Domi est le capitaine sans peur et sans reproche .

    Vous avez peur de faire des fautes ? Qu'à cela ne tienne: vous avez le correcteur Google qui se fera un plaisir  de vous montrer que vous devriez allez voir Bernard Pivot .

    Vous n'avez pas d'inspiration ?IMPOSSIBLE : tout le monde a quelque chose à dire , surtout ceux qui n'ont rien à dire . Lâchez-vous   enfin !

    Alors , j'espère vous avoir  convaincus(es) : venez chez" les croqueurs de mots "; l'aventure, la vraie vous attend. Cliquez  sur ce lien  et plongez dans la mer des récits (pas des récifs ).

    http://croqueursdemots.apln-blog.fr/

     

    On recrute

     

     


    23 commentaires
  • Nous venons de terminer nos rencontres de chorales ; j'étais assez absente à cause de cela .

    Jazzy , à la barre "des croqueurs de mots", pour la quinzaine nous propose :

    Nous sommes en 2500 d’étranges créatures ont investi la planète , mi – robots mi  créatures de légendes .  Adeptes du lipogramme elles se sont chargées d’éliminer toute lettre G de leur vocabulaire. A vous d’imaginer un dialogue ou une histoire en vous inspirant de cette photo .

     

     

    -Quoi ? Qu'est -ce qu'il y a  ?  Tu  crois me faire peur , espèce de rande ferraille rouillée  ?

    - Non, mais je rêve  ! C'est à moi que tu parles, avorton raté ?

    -Absolument; tu ne m'impressionnes pas avec  tes dents de vampire  qui aurait avalé un avion  .

    - Ah !Ah !Ah !  Mes dents ! qu'est-ce qu'elle ont mes dents ? Quelque chose qui ne va pas ? Elles ne te reviennent pas ?

    -Tu t'es vu ? Avec tes pattes tordues, (tu as fait du cheval dans ta jeunesse ?  ); tes ailes déplumées : comme ça, tu ressembles à ta mère , t'as rien pour inspirer  l'amour,la peur .

    Et je vais te reprendre le G que tu   m'as volé !

    -Ma mère ?  Mamannnnnnnnnnnnnnnnn, il y a une   bielle sans huile qui fait rien que m'embêter et qui  veut  revoler mon point G  !

    (Une voix au loin ): - J'arrive,  mon fils, ma bataille, fallait pas qu'il te raille ...

    - Aïe .  Cela commence à chauffer  .Je crois que j'ai fait preuve de trop d'audace; finalement , je vais lui laisser son point G et m'en retourner sur la galaxie ,où on s'envoie en l'air tous les jours même sans point G

     

     


    21 commentaires
  • Pour ce nouveau défi des "croqueurs de mots ", Zaza , qui tient la barre  cette quinzaine, nous propose ceci :Le 30 avril :

    – Nous fêterons la Saint Robert !  A vous de nous parler des Roberts célèbres ou non, du petit Robert, de la ville de Robert, des roberts, que sais-je encore… !!! En prose ou en rime, et surtout de tenter de nous faire sourire.

    Je vous présente Robert  !

    Vous ne saviez pas que cette plante s'appelait ainsi ?  Moi non plus .

    Je cherchais désespérément un Robert qui sortirait du lolo lot,pour ce défi, et je suis tombée par hasard, sur un article qui parlait du géranium Robert, appelée aussi "herbe à Robert"  .

    Mes talents en botanique sont très limités pour ne pas dire nuls ; donc ne vous attendez pas à un cours sur cette plante .

    Mais , vous saurez au moins qu'il existe : d'accord, je sais que vous le connaissez , mais son nom , vous le connaissiez ? Ah ! Vous voyez que je vous apprends quelque chose .

    Ses vertus ? Robert a-t-il des vertus ?

      Mais bien sûr, c’est un jeune homme  de petite grande  vertu :

    -Il cicatrise les plaies  visibles : peut-être aussi celles qu’on ne voit pas  comme les chagrins d’amour …

    Il soigne les maux de gorge : si vous voulez concurrencer La Castafiore, une cuillère à soupe dans un bol d'eau bouillante , et lorsque  Robert est tiède .... Et glou et glou... "Il est des nôtres , il a bu son vin ... "Pardon je m'égare , ne l'avalez pas ; juste des gargarismes , cela suffira .

    Je ne veux rien entendre ni rien voir ... Je me comprends .

    - Il soigne le diabète: si vous êtes trop sucré(e), c'est le moment d'en faire une cure  :une infusion matin midi et soir (pas plus, n'allez pas vous shooter  avec Robert tout de même  )

    Voilà : pour vous évitez une overdose de Robert, j'arrête là,et je souhaite une bonne fête aux Robert.

    Passez une bonne semaine

     

     


    25 commentaires
  • J'ai 3 minutes pour essayer de faire le défi  que nous propose Laura Vanel-coytte ; c'est une histoire de CDI, de bibliothèques et de livres.:le partage.

     La première bibliothèque  dont je me souviens, c'est celle de ma petite école rurale : le bibliobus bibliothèque ambulante du conseil général qui visitait dans toutes les écoles du département )  passait une fois par trimestre et nous choisissions les livres avec la "maîtresse ". Nous essayions d'en prendre beaucoup car on savait qu'il fallait les faire durer 3 mois.

    Ensuite on les rangeait dans un petit placard , au fond de la classe . J'ai aimé très tôt la lecture.

    A l'époque, c'était sans doute le seul moyen de s'évader .. Pas de TV ,juste la radio .

    J'adorais les livres et cela continue  encore . Quand je peux m'isoler pour lire , n'importe où, je suis al plus heureuse.

    J'ai d'ailleurs failli mettre le feu à ma maison un jour : j'avais mis du caramel à chauffer , en attendant, je lisais dans ma cuisine.   Tout à coup, je vois arriver mes enfants, alertés par la fumée qui s'échappait pa sous la porte. C'était la casserole qui était entièrement consumée .J'étais entourée de fumée et je n'avais rien vu ni senti, tellement absorbée par ma lecture ....

     Vive les livres!

    Je vous laisse ,on m'attend ...Je vais faire la "merendella "( la dînette) .

     

     


    27 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique