• Un extrait de Horace ,pièce de Corneille: c'est Camille qui invective son frère qui a tué son mari , car le 2 familles sont ennemies (c'est un peu Roméo et Juliette à la mode antique ).Du coup,il tue sa soeur ! Quelle famille !

    Camille :

    Rome, l'unique objet de mon ressentiment !
    Rome, à qui vient ton bras d'immoler mon amant !
    Rome qui t'a vu naître et que ton cœur adore !
    Rome enfin que je hais, parce qu'elle t'honore !
    Puissent tous ses voisins, ensemble conjurés,
    Saper ses fondements encor mal assurés !
    Et si ce n'est assez de toute l'Italie,
    Que l'Orient, contre elle, à l'Occident s'allie !
    Que cent peuples unis des bouts de l'univers
    Passent pour la détruire et les monts et les mers !
    Qu'elle-même sur soi renverse ses murailles,
    Et de ses propres mains déchire ses entrailles !
    Que le courroux du ciel allumé par mes vœux,
    Fasse tomber sur elle un déluge de feux !
    Puissé-je de mes yeux y voir tomber ce foudre,
    Voir ses maisons en cendres, et tes lauriers en poudre !
    Voir le dernier Romain à son dernier soupir,
    Moi seule en être cause, et mourir de plaisir.

       


    21 commentaires
  •  

    Lettre du père Noël

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    DimDamDom nous  avait demandé de "recevoir "une lettre du père Noël  ,Avec quelques mot imposés.Voici ma participation:

    Vous pouvez aller lire les autres lettres sur les "croqueurs de mots"

    La factrice vient de me donner une grande lettre toute décorée .Qui peut bien m'écrire dans une si jolie enveloppe . Vite ,ouvrons-là .

     

     

     

    Ben? Mais c'est quoi cela ? Une lettre du père Noël ?

     

    Mais c'est le monde à l'envers! Le père Noël m'a écrit ! Il m'a pris de vitesse ! Bon , alors voyons ce qu'il peut bien me dire.Je suis un peu inquiète .Voyons voir:

     

    (Mais je ne peux m'empêcher de lui répondre du tac au tac ... dans ma tête )

     

     

     

    Bonjour toi ... (cela commence bien )

     

     

     

     

     

    Alors voilà . Puisque tu as été assez sage, j'ai décidé de t'apporter la joie et la santé (ouf, je respire) et aussi:

     

     

     

     

    • Un poupon en celluloïd, comme celui de ton enfance , tout rose, tout mignon avec de beaux yeux bleus ,habillé par des vêtements que ta mère avait confectionnés avec amour .

    •  (Quoi ? Mais enfin,père Noël !Il n’y a plus que des poupons qui parlent ,qui font leurs besoins, qui chantent joliment.

    • Non, désolée, je n’en veux pas.)

    • Un landau en osier , avec plein de volants (je crois que c’est aussi ta mère qui l’avait habillé).Mais chut : c’est ,officiellement , moi qui m’étais occupé de cela.

    • (Non, père Noël, tu essaies de m'embarbotter? C'est cela ? )

     

     

     

    • Une petite voiture en fer , genre traction avant , toute noire, avec les portes qui s’ouvrent , et de toutes petites poignées …

     

     

     

    • ( Tu continues à vouloir m'envoyer des jouets d'antan, en cascade?Ce sont tous ces jouets ringards que j'entends tintinnabuler ?)

     

     

     

    • (Mais enfin papa Noël, ce n’est pas sérieux ! Tu n’as rien de ce que je te demande !)

    • Des rognons en sauce ....

    • (-Non, mais je rêve ! Papa Noël, tu te fiches de moi ,là ? Ce n'est pas possible !J'ai horreur des rognons.)

     

     

     

    -Des oranges odorantes, pour accrocher sur le sapin comme dans ton enfance .Tu aimes les vraies oranges ,couleur soleil?

     

     

     

    -(Ah! Si tu me prends par les sentiments... Je veux bien des oranges .)

     

     

     

    -Un smartphone pour communiquer avec moi .

     

     

     

    -( Si c'est pour communiquer avec toi, je veux bien .Mais j'en ai déjà un ,tu sais .Il me suffit amplement . )

     

     

     

    Voilà, mon enfant .J'espère que tu seras satisfaite .

     

     

    - ( Heu... finalement, retrouver les jouets de mon enfance ... l'idée commence à me plaire ... Un petit retour dans le passé, dans l'insouciance , à l'époque où la vie était si simple ...)

     

     

     

    • A très bientôt , ma petite et j'espère trouver un plat de crêpes devant la cheminée lorsque je viendrai chez toi .Je t'embrasse . Papa Noël ;

    • (Bon, je te les ferai les crêpes , car je t'aime bien cher papa Noël et merci d'avoir pensé à moi .)

     

     

     

    Une fidèle admiratrice (du moins pour le moment )

    Je vous souhaite un bon week end

     

     

     

     

     


    16 commentaires
  • Nous avons une coupure de courant pour la journée ... Je passerai chez vous demain après-midi

    Colette ,à la barre des » croqueurs de mots » nous propose :

    À partir de cette citation :« Le train quotidien va bientôt dérailler,

    qui veut rester dedans n’a qu’a bien s’accrocher. »

    Robert de Houx

    En vous inspirant de ces mots,sans nécessairement les employer écrivez un petit quelque chose comme vous l’entendez,

    dans la forme littéraire qui vous plaît.

     

     

    Mamie Davia s’ennuyait  ferme depuis quelque temps. Elle s’était plus ou moins mise en ménage avec un vieux beau qui prenait soin d’elle et peut-être un peu trop de lui-même ; c’est du moins ce qu’il lui semblait . Alors, l’intention de le larguer la tourmentait  .Et un jour elle franchit le pas :elle prépara ses valises et disparut sans laisser d’adresse,après une lettre d’explication.

     Au bout d’un mois de célibat forcé, l’ennui était toujours là. Alors,elle décida de tenter le destin et sa chance , dans un thé dansant .

    Effectivement, le courant passa entre elle et un homme séduisant : il avait encore tous ses cheveux gris .

    -il faudra que je voie s’ils sont vrais ou si c’est une moumoute  se dit-elle 

    Elle l’entraina dans un rock endiablé , sa danse préférée .La moumoute  présumée , résista.

    -Soit ce sont ses vrais cheveux , soit il l’a collée avec de la colle à dentier ,se dit-elle encore (Mamie Davia était comme st Thomas  )

     

    Toujours est-il que deux mois plus tard, la présumée moumoute était toujours sur la tête du bonhomme et qu’ils s’étaient mis en ménage .

     Mamie Davia ,prudente , l’avait mis à l’essai .

    Un matin, au saut du lit, elle trouva son nouveau chéri , à quatre pattes , tout nu  sur le tapis, avec la machin-chose pendante. Elle ne le trouva pas plus sexy que cela …

    -Qu’est- ce que tu fais ?

    -Je fais les 5 tibétains

    - ?????????Les 5 tibétains ? Où sont les autres ?

    -  Non,  je suis seul ; c’est le nom des exercices que je fais  pour garder la forme .

    -Ah ! Bon ! Et tu es allé apprendre cela au Tibet ? Les moines font cela ?

    -Non, je ne suis pas allé au Tibet .J’ai appris dans le livre de Mahraniwa Halalacétoiça. C’est un grand sage tibétain. Là je fais le chien.

    -Il me semblait bien …  

    Mamie Davia commençait à s’inquiéter :

    - suis-je tombée sur un sadique, détraquée qui veut que je le fouette ?

    -Ensuite ,je vais faire le singe, puis l’ours, puis la roue … continuait le bonhomme sans s’apercevoir de l’affolement de sa compagne.

     

    Mamie Davia commençait à sentir ses cheveux se dresser sur sa tête .

    - L’ours ? Le singe ? La roue ? Je vais le ramasser en petits morceaux ou complètement fou.

    Elle  s’éloigna prudemment :

    -Continue chéri,le vais préparer le petit déjeuner .Et si tu es encore vivant après ton escapade tibétaine,tu en profiteras avec moi.

    Mamie Davia , réfléchissait devant son thé tibétain ,(le hasard ) .Elle commençait à regretter sa vie de routine précédente :

    -Vais-je lui laisser encore une chance ? Ou bien vais-je fuir avant de me transformer en lama ?

    (à suivre un de ces jours)


    22 commentaires
  • Pour le défi 227, c'est Lenaïg qui est à la barre des "croqueurs de mots" :

    Inventer un titre de livre puis en écrire la présentation : qui en est l'auteur, de quoi parle-t-il, proposer un extrait, libre à chacun(e) de présenter son livre à sa façon en tâchant de ne pas faire trop long. Pour les pros du dessin, les illustrations "maison" seront les bienvenues.

    Plan B si l'on n'est pas inspiré par le sujet : évoquer un livre que l'on a bien aimé, nous donner envie de le lire mais, attention, ne pas tout raconter !

    Le titre du livre :" La chaussure "

    Ne vous fiez pas au titre banal.Ce roman va faire marcher et courir ses lecteurs.

    L'auteure est une célèbre écrivaine de romans policiers qui tiennent les lecteurs tellement en haleine , qu'on a déploré quelques décès cardiaques, à la lecture de certains de ses romans. C'est dire si cette écrivaine est une maîtresse du genre ! Souvenez-vous de : "la vie sexuelle des pucerons", (pas porno), la mort mystérieuse de la feuille de chou" (pas  jardinier) ...et tant d'autres ....

    Elle s'appelle :Anna Tomi (un nom corse bien sûr ). Vous trouverez  son livre, aux éditions  Parsimoni (encore un nom corse).

    Le sujet du livre : Une drôle de chaussure  d'homme , trouvée par  l'héroïne  Aba Sourdi (oui, je sais ), au milieu d'un sentier montant , et ombragé où tout incite au romantisme ....  Comme le prince charmant autrefois,Aba va  partir sur les traces  de la chaussure  et essayer de trouver  à qui elle appartient , pourquoi elle est là ,  d'autant plus qu'elle va trouver la seconde chaussure  plus loin .. mais je ne vais pas dévoiler  le drame qui se cache sous les chaussures ...Il faudra lire  ce futur succès de librairie....

    Un court, très court , extrait:

    Il fait chaud  ce matin; Aba se demande  ce qu'il lui a pris de vouloir grimper  sur ce sentier escarpé qui sent  le thym sauvage et les bouses de vaches. Est- ce l'appel  du crime ? Est- ce son coeur meurtri après une rupture avec son chat , qui s'est terminée par des coups de griffes qui lui brûlent la main. Plongée dans ses réflexions  romantiques, elle sursaute, tout à coup, non sans  glisser sur les feuilles mouillées  d'un châtaignier . Ce qui la fait jurer sans aucun romantisme :

    -" Per la Madona! Mais qu'est- ce que c'est  là devant moi ? "

    Question stupide s'il en est,puisque ses yeux sont à la hauteur d'une chaussure de ville masculine , toute maculée de bouse  boue,  au milieu du sentier .Elle semble avoir été posée là sur un caillou , en équilibre ...A suivre.

    Je m'arrête là, ne voulant pas avoir un malaise cardiaque sur la conscience ...

    J'ai une pensée très attristée pour  "Lady Marianne", du blog "Chienne de vie" , qui est partie trop vite pour un monde meilleur (j'espère) et qui doit  nous lire et rire de là-haut .Elle nous manquera beaucoup

     

     

     

     

     


    21 commentaires
  •  

    Josette ,à la barre des croqueurs de mots ,nous propose le défi suivant :

    Halloween c’est fini… un dragon est resté !

     

    Pour le défi 226

     

    Du lundi 11 novembre

     

    De ma cachette je vous demande d’écrire un « bestiaire fantastique »

     Quelques  lignes ayant pour sujet un être, un animal (Sirène, ondin, dragon…) sorti de votre imagination

    Défi N°226

    J'avoue: mon petit-fils m'a aidée !

     

     

     

    Je suis le ténébreux,le veuf,   petit drôle,le beau, l’illuminé,

    Le prince de ce jour ,aux oreilles en alibis ;

    Mes jambes disparues et mes bras allongés

    Portent la trace rose de mes nuits de folie.

     

    Dans le matin pluvieux, je me suis réveillé

    Sous les feux de la rampe, devenu une star

    Etre dans ma peau, je sais vous en rêvez,

    Mais, désolé,pour vous,il est  un peu trop tard.

     

    Suis-je un humain ou un martien ?  Mes beaux yeux bleus

    Portent encore les traces d’une race ancienne.

    J’ai rêvé de séduire  un jour une sirène.

     

    Et si  j’ai la grosse tête  en ce matin   pluvieux (encore)

    Pardonnez-moi,  je ne suis qu’un petit animal

    Tombé par  terre, car ,heu… je me tenais mal !

     


    23 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique