• Pour le second jeudi en poésie ,qui termine mon quart ,à la barre de la coquille de noix " des croqueurs de mots,je vous avais proposé , de publier une chanson de votre enfance, scolaire ou pas .

     

    Merci à toutes et tous les participants   pour cette quinzaine en chansons.

    J'ai retrouvé, non pas au fond du puits , mais au fond de ma mémoire, cette chansonnette apprise à l'école.

    Margoton va-t-à-l'eau.

    Je ne sais pas si ,elle est retombée dans son puits depuis mon enfance à l'école primaire ,cette pauvre Margoton. Mais quelle idée aussi de se pencher ainsi .je la soupçonne d'avoir voulu ,comme Narcisse,admirer son reflet dans l'eau .

    Pour celles et ceux qui l'ont fredonnée à l'école primaire, je mets la vidéo pour la chanter à tue-tête ,avec les compagnons de la chanson...

     

    Margoton va-t-à l'eau Avec que son cruchon (bis)
    La fontaine était creuse, elle est tombée au fond
    Aïe, Aïe, Aïe, Aïe, se dit Margoton
    La fontaine était creuse, elle est tombée au fond (bis)
    Sur le grand chemin pass'nt trois chevaliers barons
    Aïe, Aïe, Aïe, Aïe, se dit Margoton
    Sur le grand chemin pass'nt trois chevaliers barons (bis)
    Que donneriez-vous belle qu'on vous tire du fond ?
    Aïe, Aïe, Aïe, Aïe, se dit Margoton
    Que donneriez-vous belle qu'on vous tire du fond ? (bis)
    Tirez d'abord, dit-elle, après ça nous verrons
    Aïe, Aïe, Aïe, Aïe, se dit Margoton
    Tirez d'abord, dit-elle, après ça nous verrons (bis)
    Quand la belle fut tirée commence une chanson
    Aïe, Aïe, Aïe, Aïe, se dit Margoton
    Quand la belle fut tirée commence une chanson (bis)
    Ce n'est point ça, la belle que nous vous demandons
    Aïe, Aïe, Aïe, Aïe, se dit Margoton
    Ce n'est point ça, la belle que nous vous demandons (bis)
    C'est votre cœur volage, savoir si nous l'aurons
    Aïe, Aïe, Aïe, Aïe, se dit Margoton
    C'est votre cœur volage, savoir si nous l'aurons (bis)
    Mon petit cœur, Messir's, n'est pas pour greluchons !
    Aïe, Aïe, Aïe, Aïe, se dit Margoton
    Mon petit cœur, Messir's, n'est pas pour greluchons ! (bis)
    L'est pour homme de guerre qu'a d'la barbe au menton
    Aïe, Aïe, Aïe, Aïe, se dir'nt les barons.


    Margoton va-t-à l'iau par verclaud

    Et une autre que j'aimais beaucoup : le galérien


    Le Galérien par verclaud

     


    30 commentaires
  •  Pour le défi N°177, je vous propose de commencer l'année en chansons :
    Vous choisissez une chanson que vous aimez ,ou que vous détestez.N'oubliez pas d'indiquer de quelle chanson,il s'agit.
     A partir de là vous écrivez un texte (pas trop long) en vers, ou en prose ,comique,ou triste  ou normal : parodie, critique, commentaires "off" ,entre les phrases de la chanson   .... au choix
    Dans ce texte ,vous intégrez  au minimum, 5 mots de cette chanson.

     

     

     

    Je me lève et je te  bouscule 

    -Oh ! ça va pas non ? 

    Laisse-moi dormir , sadique ! 

    Tu ne te réveilles pas, comme d’habitude 

    -Tu parles ! Tu as ronflé toute la nuit, je n'ai pas fermé l'oeil .forcément, maintenant ,je dors .

    Sur toi , je remonte le drap, j’ai peur que tu aies froid , 

    comme d’habitude !

    -‘ D’abord, je ne t’ai rien demandé , et puis j’ai chaud :

    tu mets le radiateur au maximum : c’est toi qui as froid !  

    -Ma main caresse tes cheveux ,presque malgré moi 

    Comme d’habitude 

    -Et voilà !   Ma mise en plis est fichue  

    tu as déplacé mes bigoudis !

    -Mais toi tu me tournes le dos 

    Comme d’habitude … 

    -Oui, je te tourne le dos ,

     parce que tu as mauvaise haleine;tu manges de l'aïloli tous les soirs ,comme d'habitude.

    -Alors, je m’habille très vite

    -très vite, très vite … n’exagérons rien.. 

    -Je sors de la chambre ,Comme d’habitude

    -Encore heureux : tu ne veux 

     pas passer la journée  au lit  non ?

    qui c’est qui va ramener le salaire à la maison ?

    -Tout seul, je bois mon café 

    Je suis en retard comme d’habitude 

    -Et voilà : tu vas finir par te faire renvoyer

     et on va se retrouver à la rue !

    -Sans bruit , je quitte la maison

    - Sans bruit , sans bruit ,menteur , va !Tu claques la porte chaque fois!

    -Il fait gris dehors ,Comme d’habitude

    -Bien fait pour toi ! Je t’avais dit

    D’aller habiter dans le Midi ! 

    Mais on ne m’écoute jamais , moi !

    -J’ai froid, je relève mon col 

    Comme d’habitude …

    -Tu as encore oublié ton écharpe !

    Et tu vas attraper la grippe .

    Et tu vas me la refiler ,comme d'habitude !

    Que vont penser  les gens 

    en lisant  tout ceci ? C’est toujours moi 

     qui ai le mauvais rôle ,comme d’habitude ….

    Alors , lâche- moi les baskets, tu veux bien ?

       

    Une adaptation libre  de la chanson de Claude François "Comme d'habitude ", que j'avais déjà publiée en 2011 et je l'ai un peu changée.

     

    J'espère qu'il ne va pas se retourner dans sa tombe

     


    35 commentaires
  • Aujourd'hui ,pour les "jeudis en poésie " des croqueurs de mots, c'est "chanson parlée"

    Alors, voici une chanson de Reggiani:" Le temps qui reste ",une chanson que je ne connaissais pas .

     

    Et une autre  parlée/chantée par " Grand corps malade " et le groupe 'a Filetta"

    Sentinedda 'Sentinelle "(il parle au milieu de la chanson ):la Corse, comme une sentinelle dans la Méditerranée...

    Et je  vais faire pareil ....

     

     

     


    28 commentaires
  •  Pour le défi N°177, je vous propose de commencer l'année en chansons :
    Vous choisissez une chanson que vous aimez ,ou que vous détestez.N'oubliez pas d'indiquer de quelle chanson,il s'agit.
     A partir de là vous écrivez un texte (pas trop long) en vers, ou en prose ,comique,ou triste  ou normal : parodie, critique, commentaires "off" ,entre les phrases de la chanson   .... au choix
    Dans ce texte ,vous intégrez  au minimum, 5 mots de cette chanson.
     Vous ferez paraître vos oeuvres  le lundi 9 janvier au matin.
    Pour les jeudis en poésie, je vous propose :
    -Une chanson parlée (vous en trouvez sur le net)

    Et .. une chanson de votre enfance (scolaire ou pas)

    Envoi du défi N°177 : en chanson

     

    J'espère que ce début d'année n'est pas trop difficile?

    Je n'ai pas pris de bonnes résolutions.Ainsi , je ne serai pas déçue par moi-même .

    Je suis la sagesse personnifiée, n'est- ce pas ?

    Je vais donc continuer à râler contre mon ordinateur ;je vais continuer à me goinfrer de chocolat ; je vais continuer à perdre mes affaires;je vais continuer à oublier des tas de choses(comme ma soupe sur le feu ) je vais continuer à écrire des sottises (cela permet de garder le moral  et de remonter celui des lecteurs(trices).

    Et  pour finir je vais continuer de continuer ...

    à chanter et danser avec mon groupe de femmes (voce donne de Pigna )et mon groupe de danses traditionnelles  "ochju à ochju" et ma chorale "cantemu inseme " d'Ile -Rousse... si Dieu veut et si les vaches veulent

     

     

     

     

     


    42 commentaires
  • Domi à la barre des "croqueurs de mots "  nous demande de commenter  d'une manière drôle ,cette terrible nouvelle: "Noël n'aura pas lieu: Joseph a avoué !" Je vais essayer de faire court ..pas facile ...

    "
    Hélas, la nouvelle vient de tomber :Noël n'aura pas lieu.
    Cloches, du haut  du clocher illuminé , ne sonnez pas la joie mais la tristesse . Rois mages, faites demi-tour sur vos chameaux chargés de cadeaux et d'illusions. Noël n'aura pas lieu.


    Joseph, dans un moment de remords (il y avait pourtant 2000 ans qu'il gardait son secret ) et d'abus de liqueur de myrte ,  est tombé à genoux devant la belle Marie  qui venait  d'enfanter , depuis quelques heures.
    Comme elle était encore couchée , vous imaginez la position de Joseph . L'ange Gabriel n'a pu résister : il lui a flanqué un coup de pied de derrière les fagots , qui a expédié celui-ci a l'autre bout de la crèche

    .
    -"Marie  a avoué Joseph d'une voix pâteuse , ce bébé n'est pas le tien ! "
    - Quoi?  Qu'est- ce que tu racontes ? Tu as bu ? s'écria Marie, aux abois , coincée entre l'âne et le boeuf.
    -Oui, j'ai bu, tout l'alcool que j'ai bu ce soir et qui me donne le courage de t'avouer  que ...ce bébé n'est pas le nôtre .Pendant que tu dormais , j'ai   échangé notre enfant, contre celui-ci qui est un garçon.
    Le nôtre était une fille , tu n'as rien vu car tu étais fatiguée et comme on dit: ni vu, ni connu.


    - Oh! Mon Dieu ! ( c'est le cas de le dire  ), pendant 2000 ans, les gens ont adoré un faux Jésus ?  Alors qu'ils auraient dû adorer une Jésusette ? "
    - Ben, oui, chuchota Joseph tout penaud.Tu comprends, un petit mec , c'était mieux qu'une fille .; et ...
    -Tais -toi , espèce de macho! Je ne veux plus te voir . Disparais de ma vue! Ange Gabriel, au rapport : je veux savoir pourquoi, tu as été complice de ce voyou? "
    - Ben, tu comprends Marie, on avait prévu un garçon  et ... !
    -Silence  , espèce de macho bis! Je ne veux plus entendre parler de vous deux.
    Je vais me chercher un autre homme et je ferai une fille et tout recommencera ., sans vous deux...

    Rassurez-vous donc , petits enfants, Noël reviendra l'an prochain ...


    24 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique