• Je me fais toujours rare : la fête du village, préparation des jeux d'enfants  , chouchouter le curé  pour la procession ; les petits-enfants à déguster ...

    Une chanson  sur la mer.. pour continuer le défi des croqueurs de mots   sous le regard bienveillant  du capitaine Enriqueta

     

    "Ô pescador dell'onda  ô Frederi "(chanson traditionnelle )

    Ô pêcheur de l'onde .. ( Chanson raccourcie ) et ensuite la version qu'en ont faite les  militaires 

    Traduction

    O pêcheur de l'onde , ô Frederi

    Viens pêcher plus loin

    Sur ta belle barque

    La plus belle s'en va ...Frederi lala..

     

    Viens pêcher ma bague

    Elle est tombée dans l'eau

    Sur ta belle barque, la plus belle s'en va ...

     

    La bague est déjà pêchée

    Que me donnes-tu en échange ?

    Sur ta belle barque, la plus belle s'en va ..

     

    Je  veux un baiser d'amoureux

    ce sera lui qui me  paiera ..

    Sur ta belle barque  la plus belle s'en va

    Frederi lala

     

     

    Bonne semaine à toutes et tous


    20 commentaires
  • Je remercie toutes les personnes qui m'ont souhaité mon anniversaire

    Enriqueta à la barre des "croqueurs de mots " nous incite à parler, de l'océan, ou de la mer ...Et un clin d'oeil à Khanel pour le bleu

    Alors, j'ai hésité : l'océan Indien? La Mer Rouge ? La Méditerranée ?

    Non, non, pas l'océan Atlantique: je n'y ai jamais trempé le bout d'un orteil .

    Et puis   les invasions sont toujours venues de la mer  et on en a eu quelques-unes : c'est pour cela que les corses ont grimpé dans les montagnes : alors on s'en méfie un peu de la mer ......

     

    Mais j'ai passé mon enfance à 20 mètres de la mer : c'est là que ma soeur a failli me noyer lorsque j'avais 3 ans en voulant m'apprendre à nager ; il m'a fallu 20 ans pour m'en remettre .Je suis une piètre nageuse ayant trop peur  du large ; si je n'ai pas pied , je m'affole .

    ô mon bateau ...

    Bon, je me jette à l'eau même si je m'aime pas mettre la tête sous l'eau!

     

    Mon ambition augmente : d'un esquif, je passe au ferry (l'île d'Elbe au fond à droite)

    On peut tout faire au bord de la mer: même

     les crabes

     

     

    La mer, toujours la mer,a quelque chose à dire ...musique et poésie, amour et liberté ...

    Mais qu'ont-ils trouvé ? Des pépites ? un coquillage rare ?

     

    Promener St Erasme(le patron des pêcheurs )   sur la mer, vous croyez que cela va empêcher les tempêtes ?

    Aujourd'hui, il fait un temps à aller à la plage . Alors,je vous souhaite une bonne semaine et je file

     

     


    31 commentaires
  •  

    Non, non, non !

    (Vu sur la vitrine d'un magasin )

     

     Le soleil brille,les oiseaux chantent

    Je ne vais pas me laisser saper le moral  .

    Les fleurs , fleurissent et m'enchantent

    Je ne veux pas écouter ces notes virales  !

    L'herbe pousse  et envahit mes patates

    Si je veux la garder, (la patates )cela vous épate ?

     

    C'est mon mois préféré ,les journées allongent

    Je ne veux pas penser à  l'heure de la plonge .

    Ce soir ou jamais, je retrouverai  mon portable .

    Pas de panique , j'arrête ici ce poème minable !

     

    Non, non, non, je ne veux pas  avoir la larme à l'oreille!

     

    Je vous souhaite une bonne semaine ensoleillée  ,  et gardez le moral même en écoutant cet air   que nous propose Lilou soleil  

    qui a pris la barre de la coquille de noix des" croqueurs de mots" :

     

     Première version

    http://www.youtube.com/watch?v=R5IiC1kAdzM    piano Emil Gilels

     

    Deuxième version

    http://www.youtube.com/watch?v=5ZIQ2pHaJ1I    Natalie Dessay


    28 commentaires
  • Avant de rentrer au port pour rendre la barre de la coquille de noix, au capitaine DimDamDom

    j'avais demandé aux matelots de nous publier,pour ce jeudi en poésie, une belle tirade d'un auteur classique, avec possibilité  de "transformisme ".

     

    Comme le vent souffle très fort, j'ai le mal de mer et j'ai fait court, étant pressée de poser le pied sur la terre ferme.

    D'après "Horace" de Racine, voici le désespoir .... de sa soeur qui se retrouve veuve avant d'être mariée ;Tout cela à cause d'Horace qui a tué son fiancé  et en plus, il la tue elle aussi :on ne peut plus faire confiance à son propre frère .. Mais bon, on en reparlera une autre fois :

     

    Rhum, l'unique objet de mon rêve gourmand
    Rhum,  qui t'imbibe d' un parfum ensorcelant
    Rhum  qui  sent les îles et que mon coeur  adore
    Rhum enfin que je bois   parce qu'il t'honore.
    Puissent tous ces gâteaux en vitrine, exposés
    Fondre sous la chaleur et toi seul te laisser .
    Voir le dernier baba   ,pousser un grand soupir
    Moi seule le manger et mourir de plaisir . 

     

    La vraie tirade :

    Camille:

    "Rome, l'unique objet de mon ressentiment !
    Rome, à qui vient ton bras d'immoler mon amant !
    Rome, qui t'a vu naître, et que ton cœur adore !
    Rome enfin que je hais parce qu'elle t'honore !
    Puissent tous ses voisins ensemble conjurés
    Saper ses fondements encor mal assurés !
    Et si ce n'est assez de toute l'Italie,
    Que l'Orient contre elle à l'Occident s'allie ;
    Que cent peuples unis des bouts de l'univers
    Passent pour la détruire et les mots et les mers !
    Qu'elle-même sur soi renverse ses murailles,
    Et de ses propres mains déchire ses entrailles ;
    Que le courroux du ciel allumé par mes vœux
    Fasse pleuvoir sur elle un déluge de feux !
    Puissé-je de mes yeux y voir tomber ce foudre,
    Voir ses maisons en cendre, et tes lauriers en poudre,
    Voir le dernier Romain à son dernier soupir,
    Moi seule en être cause, et mourir de plaisir !"

     


    26 commentaires
  • Défi 144 : Cela, voulu, tant après  , étant bien .

     

     

    Etant à la barre des "croqueurs de mots " pour cette quinzaine, j'avais demandé aux matelots  ébahis de découper des mots dans un journal ou magazine , de mélanger et d'écrire un texte en respectant l'ordre de tirage des ces mots . Ce qui donne des textes étranges ;la preuve :

    Défi 144 : Cela, voulu, tant après  , étant bien .

    La dangereuse,depuis la maison,pour une peine, depuis, le dialogue-correspondance -le procureur prévenu.Des accents ambassadrice,n'étant pas,de la France,d'amendements : stupéfiant!
    Pourquoi lui ?
    Mystique,l'ordonnance,remonte à, péniblement,temps ...
    Question :l'instruction ,longtemps troisième, actuellement,satisfait de la mesquinerie ? Trop tard  ?
    Le prévenu, à l'égard des traductrice, accusée, fleurie ,interposée ,qui pourra, plus assuré,quand même trop tard, la scène.


    Vous  êtes une procédure,science -fiction ! L'affaire Larsen , qui ,elle a, par ailleurs,entendu des micros détenus,en visioconférence.
    Personne,de territoire,de droit,fondé de  son dossier écrit,rien que sur le  fond.
    Il avait,mauvais, décidé,sur le défendre, l'écho, tant fleurie; influencé ,il avait , en poste,la tâche,du film -synthèse temps. Cela, voulu, tant après, étant bien.

     

    PS. J'aurais dû expliquer  que j'ai joué avec un texte qui parlait d'un hollandais qui, 5 ans après avoir été condamné  à une peine de prison , avait envoyé une lettre en langage "très fleuri "à la juge qui l'avait envoyé en prison, l'accusant de ne  pas aimer les étrangers et d'être incompétente.Il était donc jugé pour outrage à magistrat.

     

    Voici la liste de participantes ;  "Fadosi",

       Enriqueta   

        DimDamDom   

         Mamazerty

     M'amzelle Jeanne

    Durgalola

    Mansfield

    Lenaig

    Abece

    JillBill

    Ai-je oublié quelqu'un ?

     

     

     


    27 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique