• Enterrement

    Comme je suis un peu paresseuse ce matin, je vous mets encore un texte de ma fille  qui sait traiter avec humour les évènements de sa vie quotidienne .

    Enterrement

    Chez nous, il y a deux choses avec lesquelles on ne plaisante pas. Les élections et les enterrements.

    (Voilà) (c'est tout) (il fallait bien que je le dise un jour ou l'autre) (pour une fois que je fais bref)

    Bon.

    Je ne devais pas aller à cet enterrement, je ne connaissais pas la morte. (Fichu karma). Mais ma mère me dit tout le temps "on ne va pas aux enterrements pour les morts, on y va pour les vivants" (si toi aussi ça te laisse pantois(e), tape dans tes mains). Du coup je passe beaucoup de temps à aller à des enterrements (limite bientôt je passe pour une fétichiste des cercueils) (les croque-morts me regardent d'un mauvais œil).

    Il y a une dizaine de jours, un homme que je connais bien a perdu sa sœur. Une crise cardiaque. Du coup, comme lui est vivant, je suis allée à l'enterrement (si tu ne comprends pas ma phrase, appelle ma mère).

    Cela se passait dans une petite église dans laquelle je n'étais encore jamais allée (je ne connais pas toutes les églises de mon pays), et j'étais accompagnée pour l'occasion par une vieille dame qui tenait aussi à assister à cet enterrement (c'est mon quatrième enterrement avec elle) (fétichiste aussi probablement) (on va monter un club).

    Il y avait un monde fou, il faisait chaud, je ne connaissais personne (sauf la dame qui était avec moi) (encore heureux), l'église était compliquée d'accès et je ne voulais pas demander mon chemin

    .Alors après avoir garé la voiture, et la vieille dame accrochée à mon bras, je suis passée devant tout le monde et suis partie d'un pas décidé sur un chemin qui bien évidemment ne menait que vers une bergerie désaffectée (les gens présents ont dû se demander ce qu'on allait faire dans cette bergerie un jour d"enterrement).

    Je vous passe notre retour sous les regards goguenards, toujours d'un pas décidé, mais avec des chaussures boueuses en plus, et la dame qui me demandait "-mais qu'est-ce que nous sommes allées faire là-haut ?" question à laquelle j'ai choisi de ne pas répondre, n'ayant moi-même aucune idée de ce que nous étions allées faire là-haut (je ne suis pas une encyclopédie).

    Nous sommes donc parties de l'autre côté. Qui s'est en fait avéré être la direction du cimetière (dix minutes de marche avant de comprendre). Je vous passe notre re-retour sous les regards apitoyés et la dame qui me demandait "-mais que sommes-nous allées faire au cimetière ?"question à laquelle j'ai choisi de ne pas répondre, n'ayant encore une fois moi-même aucune idée de ce que nous étions allées faire là-bas (je vais où je veux) (je suis une femme libre).

    La dernière tentative a été la bonne (il suffisait d'aller tout droit). Comme souvent chez nous, le cercueil était ouvert (ça évite les erreurs). Les gens présents autour discutaient entre eux, j'ai embrassé quelques personnes, certaines ont eu l'air surpris (moi aussi) (on ne peut pas toujours viser juste) et puis j'ai attendu en regardant le cercueil.

    Une grosse mouche verte est sortie du cercueil. Elle s'est mise à tourner autour du visage de la morte. Moi j'attendais que quelqu'un réagisse mais les personnes présentes continuaient à discuter entre elles, et cette mouche verte qui bzzzeutait bruyamment au-dessus de ce visage, c'était juste horrible.

    Quand elle s'est posée sur le front, je l'ai chassée. Mais elle est revenue. Elle s'est posée sur la joue et alors j'ai balancé la main pour la chasser. Et ça a fait POK. et tout le monde s'est arrêté de parler,et tout le monde m'a regardée.

    La dame qui m'accompagnait a dit "-mais pourquoi vous avez donné une gifle à la morte ?"

    (Moi je ne donne jamais rien. Alors des gifles, à des gens que je ne connais pas, et qui en plus sont morts...)

    J'ai expliqué que je ne l'avais pas giflée, que je chassais une grosse mouche verte, que la mouche (volatilisée) devait se planquer sous le linceul, qu'ils n"avaient qu'à regarder. Personne n'a voulu regarder sous le linceul.

    La dame voulait assister à la messe. Je me suis mise au fond de l'église. Y'a un monsieur qui est venu se mettre à côté de moi et qui m''a demandé pourquoi j'avais giflé la morte. j'ai parlé de la mouche. Pendant la messe, il y avait tellement de gens qui me regardaient que j'ai cru que c'est moi qui étais morte.

    Sur le chemin du retour la dame est restée silencieuse, je crois qu'elle avait peur.

    Chienne de vie.

     


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    liedich
    Lundi 3 Février à 10:57

    Oups, j'adore... Merci.

    2
    Lundi 3 Février à 11:03

    J'espère avoir un texte sur les élections qui se rapprochent, car comme chacun le sait  (ou pas) la jurisprudence électorale a été écrite par les Corses.

    Pour les enterrements , comme bon Corse qui se respecte je ne transige pas avec les règles séculaires,  et je fais aussi de multiples déplacements. Tout ne se passe pas toujours comme prévu mais bon c'est la Corse......

    Bonne semaine et bravo à ta fille.....

    3
    Eglantine-lilas
    Lundi 3 Février à 11:16
    Eglantine-lilas

    happy mais ta mère à raison ( tu permets qu'on se tutoie...ne dis rien de toutes façons je l'ai déjà fait ) c'est les vivants qui ont besoin  qu'on les soutienne et non pas les morts c'est évident, toi tu dois être très jeune pour ne pas savoir ça ! et puis je te confirme que les mères ont toujours raison, et encore plus lorsqu'elle sont corses ....ou juives peut être aussi !

    merci pour ce bon moment de lecture yessarcasticwink2happy

    4
    Lundi 3 Février à 11:57
    Josette

    mais oui pourquoi avoir giflé la soeur  (morte) de ce monsieur ?  ça doit remonter à loin une vengeance peut-être suit à une réflexion entendue dans la rue ... il doit y avoir une raison psychologique enfouie un conflit avec ta mère ???

    j'espère que les élections donneront des textes tout aussi "pointus"

    telle mère telle fille

    bises à toutes les 2

    5
    Lundi 3 Février à 13:36

    Coucou ma Fanfan...

    Quelle histoire macabre !

    De retour sur la toile doucement, bises et bon début de semaine. Zaza

    6
    Lundi 3 Février à 14:02
    Comment raconter une histoire horrible en la faisant passer avec de l'humour. J'aime bien. Bisous
    7
    Lundi 3 Février à 14:03
    Renée

    Bravo ce texte est hilarant malgré le sérieux du sujet. Bisous

    8
    Lundi 3 Février à 14:08

    Coucou Fanfan,

    Ta fille a autant de talent que toi, un atavisme réussi , tu ne peux le nier lol lol 

    l'art de faire passer du morbide pour de l'humour, j'ai adoré ..

    Merci pour ce partage chère amie,

    Belle après-midi ensoleillée ici, après quelques jours gris et pluvieux , chouette .

    Bises amicales de Christiane

    9
    Lundi 3 Février à 14:14

    Bonjour Fanfan, quelle histoire cossasse ! Une mouche verte sur le visage d'une morte en plein milieu d'un enterrement ... c'est  à la fois terrible et drôle quand même .En tout cas, Fanfan, si tu te rends aux enterrements pour les vivants, les morts eux, sont assurés que tu veilles sur eux d'une manière bien singulière mais efficace ! 

    10
    Lundi 3 Février à 14:55

    coucou Fanfan, 

    j'adore une histoire triste qui me fait rire, 

    tu a l'art mdr. 

    Passe un bon après-midi, bisous

    Nadine

    11
    Lundi 3 Février à 22:01
    colettedc

    Quand j'ai vu le titre ouf !!! Mais, là, je dis : superbement bien raconté ! Bravo à ta fille, Fanfan !

    Bonne toute fin de soirée,

    Bises♥

    12
    Mardi 4 Février à 07:43

    Bravo à ta fille ! Encore une fois elle écrit avec beaucoup d'humour ce qui nous donne envie de lire une histoire d'enterrement alors qu'au départ on n'en avait pas du tout envie :):) alors bientôt les élections ?? Bises et merci à toutes les deux

    13
    Mardi 4 Février à 08:10

    ....BONJOUR Fanfan .....

     

    Voilà, Voilà , j' arrive ......!!!

    Je t' apporte mon plus beau sourire

    Mon amitié et ma joie de vivre !!

    j'en profite pour te souhaiter

     Beaucoup de bonheur pour cette journée

     Dommage  le froid revient !!!! 

    Pour une fois la mort fait rire !!! Merci à ta fille 

     Prends soin de toi  bisettes frisquettes 

     

     

     

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    14
    Mardi 4 Février à 16:43

    Je crois que je peux faire un copier/coller du commentaire d'Eglantine mais il y a un hic … je ne suis ni Corse ni Juive juste Ardennaise. Tu ne m'en voudras pas j'espère ! 

    Certains vivants sont capables de dire par la suite, les noms de tous ceux qui sont venus. Ca me sidère. D'un autre côté c'est formidable puisque cela es aide.

    Bravo pour le talent de conteuse.

    Bon après-midi à toi. Peux-tu transmettre le message à ta mère ? Merci

    15
    Mercredi 5 Février à 15:30

    Bravo à ta fille Fanfan , c'est excellent . J'aime beaucoup cet humour décapant .

     

    16
    Jeudi 6 Février à 19:23

    Euh... tu crois que ta fille va me gifler si je te dis que je suis morte de rire ?

    J'ai adoré ce récit !

    17
    Jeudi 6 Février à 21:53

    ^^ he cool ! L'art de croquer la mort avec  bcp humour ! 

    Me rappelle un jour où je suis arrivée toute en noir pour un deuil alors que tout le monde portait des couleurs ??? Il a fallu traverser toute la nef pour bénir la morte... C'était lonnnng ! J'ignorais que la défunte avait laissé des consignes : pas de vêtements noirs ! snif ! suis repartie sur la pointe des pieds, mortifiée ! 

    Merci et gros bisous à la fille... qui fait bien honneur à la mère... 

    18
    Vendredi 7 Février à 10:16

    Bonjour Fanfan. J'adore ! Bravo à ta fille pour ce récit plein d'humour, et digne de sa mère ! Bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :