• Un soir, j'étais rentrée d'un journée , barbante ,harassante , très intéressante, de formation pédagogique: vous savez, celles où  quelques personnes qui n'ont plus aucun contact avec le terrain depuis longtemps, font des discours à n'en plus finir (surtout les messieurs )  sur les meilleures  méthodes pour enseigner .

    J'avais  des maux de tête  terribles, et je me suis couchée  aussitôt .

    J'avoue qu'à midi j'avais mangé une île flottante qui semblait en perdition...J'aurais dû me méfier !

    Tout à coup, dans mon semi-coma, je vois arriver ma mère   surexcitée , brandissant un ticket du loto

     

    "- J'ai gagné ! J'ai gagné !"

     

    -"Quoi? tu es sûre ? "

     

    -"Oui, je viens de voir le tirage ! "

     

     Non, mon mal de tête n'a pas disparu miraculeusement, mais , je me sentais déjà plus légère ...J'ai demandé à vérifier .

     

    Ma mère jouait régulièrement une fois par semaine et copiait tous les tirages dans un cahier .

     

    J'ai regardé le ticket, j'ai regardé les numéros qui venaient d'être tirés .

     

    Il y avait un souci :

     

    La date du ticket ne correspondait pas à celle du jour .

     

    Là, nous sommes redescendues sur terre aussitôt .

     

    Je ne sais pas trop ce que ma mère avait fait, mais apparemment , elle avait tout mélangé .Et elle n'avait pas gagné !

     

    En plus des maux de tête, j'ai failli avoir une crise cardiaque ce soir-là !

     

    Je voudrais bien gagner au loto, mais comme je ne joue pas souvent, ce n'est pas demain la veille, que je serai millionnaire  ! Et quand je joue, j'oublie de regarder le résultat .

     

    C'est Martine   , à la barre des croqueurs de mots "qui nous demande de parler des jeux de hasard 

     

    Sur une idée de Martine , à la barre des "croqueurs de mots " : les jeux de hasard


    18 commentaires
  •  

    chat.JPG

    "Relax" nous a dit  Sherry du fond de sa Bretagne.

    Etant corse à cent pour cent, je ne peux que souscrire à cette injonction ; je ne vais pas faire mentir la légende tout de même !

    Donc , cet après-midi, j'ai décidé de me relaxer dans mon canapé , affalée comme une crêpe ,ou presque .

    Auparavant, j 'avais décidé de me faire un thé vert :il paraît que le thé vert fait maigrir; j'ai pris 3 kilos ,il faut absolumpent que je les perde pour rentrer dans mon corset.

    Attention, ne rêvez pas :  quoi , messieurs cela ne vous fait pas rêver ? Il vous faut une jeunette  ?  Raté ! De toute façon, vous n'assureriez pas; alors pas de regrets .

    Bon, je reprends le cours de mon histoire.

    Donc , je parlais du corset de ma tenue traditionnelle de quadrille . Il a des lacets et il faut serrer  !!

     

    J'ai chauffé de l'eau, j'ai mis une cuillerée de miel  ,  j'ai mis le thé et je suis allée m'affaler dans le canapé, les pieds sur la table basse , pas les doigts en éventail , car j'ai des chaussettes .

     

    J'ai dégusté mon thé ... et tout à coup, je lui ai trouvé un goût .;comment dire ..un goût de miel.

    -"C'est normal"  ,me direz-vous  .

    Justement non, car mon breuvage aurait dû sentir le thé.

    J'ai réfléchi:

    -"Où ai-je mis le sachet usagé ? Quel thé ai-je mis dans ma tasse ?

    Le mystère .. J'ai essayé de me rappeler mes gestes ... pas de sachet de thé à la main .. rien le noir total !

    Et c'est là que je me suis aperçue que je n'avais pas mis de thé dans mon thé  !! J'ai bu de l'eau au miel .

    Si on aime le miel, ce n'est pas mauvais mais je n'aime pas le miel !


    48 commentaires
  • J'ai habité deux ans à Djibouti où mon mari  était en garnison . Il y avait un quartier que les gens appelaient "le quartier carton "; Je me demandais pourquoi  on le nommait ainsi. 

     Et puis, il a fallu que j'aille faire un remplacement d'un mois dans ce quartier : là j'ai compris !

    Les "maisons  "étaient toutes en carton et en tôle .

    Le autres quartiers avaient des numéros: le quartier "deux " était très prisé par les hommes célibataires : ils y trouvaient des "demoiselles très accueillantes ".

     

    djibouti_map2.gif

    Je me souviens d'un militaire qui s'était mis en ménage  avec une de ces demoiselles .

    Il lui avait meublé la maison et surtout il lui avait acheté un superbe réfrigérateur : quand on connaît les températures et le degré d'humidité,(100%)  qu'il fait dans ce pays on sait à quel point c'est important   un réfrigérateur  .


    Mais parfois , le couple d'amoureux se disputait: le miliraire reprenait son "frigo" et repartait avec lui.

    Ensuite , ils faisaient la paix et le "frigo" revenait  chez sa belle. Cela arrivait environ  uns fois par mois ...

    C'était un frigo baladeur .

     

     

    Ensuite, j'ai passé une année  entière à enseigner  dans le quartier "sept" : cinquante élèves de 14 à 18 ans  qui passaient une sorte de certificat d'études adapté .C'était un bon quartier sauf quand les deux ethnies ( Afar et Issa ) se disputaient : là ,il valait mieux se mettre aux abris.

     

    Sherry nous a demandé de parler de quartiers pour le "casse-tête de la semaine "; je ne sais pas  de quels quartiers elle parlait mais  j'ai choisi ceux-là ...

     

    djib.jpg


    60 commentaires
  • gif-10-9625.JPG

     

    Demain c'est la tournée des maisons pour souhaiter la bonne année ...Je promets de ne pas rentrer à quatre pattes !

    bonne-annee_002.gif

     

    Défi 93 des" croqueurs de mots" avec  Jeanne Fadosi à la barre

    rencontre

    Après de nombreuses années sans s'être rencontrés, deux personnes se retrouvent. La plus jeune a maintenant l'âge que la plus âgée avait à l'époque où elles se connaissaient.

     

    Imaginez ce qu'elles se disent à haute voix et leurs réflexions (qu'elles n'expriment pas).

    poisson-010.gif

     

    Un homme  regarde fixement un jeune homme qui  marche dans sa direction

     

    Je connais cette tête ... oui, vraiment .. je suis sûr de le connaître ..

    - Jeune homme ?

    - Oui?

    - Il me semble bien que je vous connais  !

    - Heu ... moi je ne vous connais pas ( Zut , il a fallu que je tombe sur lui; pourvu qu'il ne se souvienne pas !)

    - Oui, je Te connais ! Tu es le fils de Nicolas ? (Ah ! Ah ! Je tiens ma vengeance )

    - Oui ..mais vous savez il y a beaucoup de Nicolas ...

    -Nicolas le gendarme ! C'est ça ?

    - Heu .. Oui, je suis le fils de Nicolas le gendarme .(Il m'a reconnu !  ouille!)

     

    -Ah ! ah !  Je te tiens enfin ! (l'homme  s'approche du jeune homme et lui tire fortement l'oreille )

    Le jeune homme essaie de le faire lâcher

    - Mais ça ne va pas non ? Aïe !

    - C'est bien toi qui a volé mes truites avec tes copains ,il y a 20 ans ! Je n'ai aps oublié ! Je les avais pêchées, mises dans un trou d'eau  avant de les rapporter chez moi  ; et quand j'ai voulu les prendre , envolées les truites  !

    - Mais  enfin, vous n'avez pas de preuves ! Et c'est si loin !

    -Des preuves ? Et qui est allé vendre MES truites à MA femme  ? Hein ? Toi et tes copains !

    - Bon d'accord, c'est vrai;Mais nous étions des galopins  et il nous fallait un peu d'argent pour acheter des cigarettes !!

    - Bon  puisque tu avoues , je te pardonne; moi aussi à ton âge, j'ai fait des bêtises !

    -Pour me faire pardonner entièrement, je vous invite à boire le verre de l'amitié à défaut de fumer le calumet de la paix .

    - C'est bon; j'accepte et puis c'est la fin de l'année ; alors ! "pace e salute "

     

    (C'est une histoire vraie  , j'ai juste imaginé la rencontre 20 ans après


    27 commentaires
  • marc-chagall-a-table.jpg

     

    Lilou à la barre du vaisseau des "croqueurs de mots" nous demande de" faire parler" ce tableau de Chagall : "la cuillerée de lait

    avec des mots imposés: binocles, bonzaï, bénévole, bistrot , barrir

     

    -" Eh ! le vieux  goûte -moi, ce bouillon de 11 heures : tu m'en diras des nouvelles !

    -Quoi ? ça va pas non ? Tu veux m'empoisonner ?

    - Mais, non, je plaisante, je t'utilise juste comme cobaye , pour cette recette . Une cuillerée de lait n'a jamais tué personne !

    - Si tu l'as bien suivie , il n'y a aucune raison que ce ne soit pas bon ... mais je me méfie, connaissant tes talents culinaires ...Attends, je mets mes binocles !

    -Comment ? Tu m'as dicté tout cela sans lunettes ? Oh ! lala ! Et puis

    tu n'as qu'à la faire toi-même , hein !

     

    - N'oublie pas que je suis  ton aide bénévole ! Tu n'as pas oublié le poivre et le sel ?

    - Non, je me suis basée sur la couleur de tes cheveux !

    - Et les navets ? tu en as mis deux comme  c'est écrit ?

    -Impossible d'oublier : tu as du sang de navet  !

     

    Tu as mis le vin blanc ?

    - Le vin blanc ? Dis-donc nous ne sommes pas au bistrot ici !

    - Les carottes ?

    -Les carottes sont cuites  !

    -Et les petits pois ?

    - Pas de souci: on a toujours un petit pois chez soi  !

     

    -Le bonzaï : tu y as pensé ?

    -Quoi ? il faut mettre un bonzaï  ?

    -Zut , j'ai lu à l'envers : ce n'est pas un bonzaï, c'est de l'ail !

    -Arrête de barrir comme un éléphant : je ne suis pas sourde  , j'ai compris.


    -Bon  je  veux bien goûter ... Les haricots ?  Je suis sûr que tu as oublié les haricots  !

    - Ah! Tu  commences vraiment à me courir sur le haricot , toi  ! Goûte et tais-toi , sinon, ce sera vraiment un bouillon de 11 heures  que je vais te donner !

    - Bon, je vais goûter : mais ils disent dans le livre de recettes qu'il faut  bien récapituler tous les ingrédients .

    -Ahhhhhhhhh! Et les maris ? Ils ne disent pas qu'il faut ajouer un mari comme ingrédient  dans la marmite ?

    - Je goûte, je goûte ...... Le lait c'est bien un anti- poison  ? Ahhhhhhhhhhhhhhhhh .....

     

     

     

     

     

     


    27 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique