•  

    En attendant de chanter à l"Olympia ou au stade de France, nous chanterons demain dans l'église de Corté et gratuitement en plus  , après une nouvelle journée de stage de chant  !

    C'est aussi pour cela que je suis un peu absente en ce moment.
    Mais pendant que vous dormiez, nous avons déjà fêté un anniversaire, mangé le gâteau et chanté: nous n'avons pas bu d'alcool: il ne faut pas exagérer.

    Nous sommes des gens raisonnables ! Et puis, certains prennent l'avion; ils pourraient être interdits de vol , s'ils arrivent complètement "ronds" au pied de la passerelle  !

    Pour l'instant, ils pèsent les valises , les vident, les remplissent ,les re-vident font le tri entre ce qui est vraiment indispensable: un cuissot de sanglier, du miel du maquis , des "canistrelli" , du fromage  qui empeste ,les fleurs du maquis ....
    et le reste  .
    Il faut espérer que les policiers ne vont pas sentir le fumet de toutes des bonnes choses , et qu'ils ne les confisqueront pas sous prétexte  que ce sont des armes potentielles !
    Ils n'ont peut-être pas tout à fait tort: un bon coup de cuissot de sanglier sur la tête du pilote, peut changer la destination du voyage!

    Et ainsi , avec toutes ces bonnes choses, ils vont embaumer l'air de Paris qui sent la pollution .
    Si vous habitez la région parisienne, mettez donc le nez à la fenêtre  quand l'avion de Corse arrive: vous allez sentir  vous aussi ,que l'air est plus parfumé ..


    1 commentaire
  • Comme promis, voici la suite du gâteau qui a un nom imprononçable .
    Vous avez préparé la "farce" aux pommes et le crumble ?

    Maintenant ,il faut faire la pâte :
    - 400 gr  de farine
    - 150 gr de beurre
     -70 gr de sucre
    -4 C  à  Café levure chimique rase
    -4 C à  Soupe de lait
    - 1 sachet sucre vanille

    Vous mélangez tout cela en chantant toujours un air de Wagner;c'est très important pour réussir le gâteau: si vous chantez faux , cela n'a pas d'importance !

    Vous pétrissez bien comme il faut: vous allez avoir des muscles au top pour l'été et vous pourrez frimer sur la plage.
    Si la pâte est trop épaisse, rajoutez du beurre ou du lait ; si elle est trop molle, c'est que vous n'avez pas chanté assez fort .. rajoutez de la farine.

    La pâte doit se décoller sans être dure.
    Maintenant vous pouvez étaler votre pâte sur la lèche-frites de votre four , après l'avoir graissée ou recouverte de papier sulfurisé.

    Si votre lèche-frites est trop grande  (capitalistes, va !) vous faites votre gâteau dans un grand plat rectangulaire .

    N'oubliez pas de garder un bout de pâte que vous allez mettre sur la farce de pommes après l'avoir étalée aussi.
    Ensuite vous saupoudrez de poudre d'amandes (100G); vous recouvrez  tout cela avec le crumble et vous cuisez à 200 degrés  pendant 20 minutes environ.
    J'espère que vous avez pensé à préchauffer votre four !
    Il n'y a plus qu'à attendre .. et à déguster.Mes copines  du patchwork l'ont trouvé très bon .
    Vous ferez le régime plus tard , OK ?

     

    C'est peut-être grâce à ce gâteau que j'ai réussi à terminer le couvre-lit , fait main,pour ma petite-fille .

    Je vous souhaite un bon week end


    5 commentaires
  • J'ai fait un Apfelkuchen mit geraspelten Äpfein

    J'ai fait un Apfelkuchen mit geraspelten Äpfein

    Je me suis lancée;La dernière fois, c'était mon copain allemand qui l'avait fait . J'ai donc suivi ses conseils éclairés et voilà le résultat.

    Vous voulez la recette?

     

    D'abord,pour la farce(non, ce n'est pas une farce)  vous épluchez des pommes et encore des pommes :il en faut plus d'un kilo.Donc , mettez de la musique  , par exemple un air de Wagner,  , et chantez en même temps , cela ira plu vite.

     

    Il faut 100g de raisins secs : vous trouverez bien cela au fond de votre armoire , sinon, vous écrasez quelques grains que vous allez chercher dans une vigne proche, en catimini, la nuit .

     

    Puis 1/2 cuiller à café de cannelle....on l'appelle cannelle car sa peau est bronzée .. je dérape  là ..

    50g de beurre  et un sachet de vanille des îles ...Ah! les îles ...

    Vous coupez les pommes en frites (je vous avais dit que ce serait long) ; vous ne les faites pas frire , non .Vous les faites ...revenir dans le beurre fondu avec tout le reste :il faut qu'elles deviennent translucides; pas extralucides , on n'en demande pas tant!

     

    Pendant ce temps , non, ne vous affolez pas ,après la farce aux pommes,  vous  préparez les crumbles ; eh! oui, il faut aussi des crumbles  ! Je vous avais dit qu'il fallait du temps pour faire ce gâteau. C'est bien connu: les allemands ont de la patience et de la méthode .

     

    100g de farine

    100g de sucre en poudre

    50 g de beurre: vous malaxez tout cela ,toujours  en chantant de plus belle, la suite de Wagner., les Walkyries ou autre chose..

     Après tout ce travail, vous pouvez vous octroyer un pause café, ou thé ,ou pastis .

    Demain la suite de cette recette ..je fais une pause aussi.


    3 commentaires

  • Lorsqu'on habite un petit village dans lequel ,il y a tellement peu d'habitants  l'hiver, qu'on croirait être dans le village , de la belle au bois dormant, on s'habitue au  silence.
    Le silence est parfois tellement bruyant  que les estivants arrivant de la ville  angoissent: les bruits  des pots d'échappement, des éboueurs, des rideaux de commerces qui s'ouvrent, des bars qui reçoivent leurs premiers et fidèles clients , et de beaucoup d'autres bruits leur manquent.


    Et puis , au village, il y a les cloches qui sonnent les heures, les chiens qui aboient, les brebis qui bêlent, les chevaux qui hennissent, les chats qui miaulent et les oiseaux qui vous réveillent à l'aube .
    Le matin, en été, on voit des gens , errer dans la rue , hagards  au réveil de leur première nuit villageoise déclarant:
    -" Je n'ai pas fermé l'oeil de la nuit à cause des cloches , des chiens , du silence ...."
    Heureusement qu'au bout de quelques jours, ils n'entendent plus les cloches .


    Lorsqu'on habite un petit village ..., on s'habitue mal aux bruits de la ville . Et  bien que je sois  dans un quartier calme, une voiture qui passe sous la fenêtre la nuit, me réveille.
    Ce matin, c'est une grosse moto , qui m'a sortie des bras de Morphée (oui, vous savez, le dieu du sommeil ...: je ne sais pas comment il fait pour garder tant de monde dans ses bras , la nuit : c'est sûrement pour cela qu'il en lâche quelques-uns  et ceux-là , réveillés en sursaut ont des insomnies).
    Vivement que je retourne dormir dans mon village: je préfère ses bruits plus naturels et paysans  !
    Je vous souhaite un bon week end


    5 commentaires
  • A l'arrêt

    Me voici à l'arrêt  pour quelques jours . Je suis dans la neige  fondante , car j'ai grimpé quelques côtes depuis l'autre jours  . J'ai rencontré quelques douaniers sur le bord de la route . Ils ne m'ont pas arrêtée pour fouiller ma voiture; ma bonne mine les a rassurés sans doute .
    S'ils avaient su que je transportais  5 bouteilles d'eau de vie  avec des étiquettes subversives, je ne serais peut-être pas là pour vous en parler !


    Oui, ce sont des étiquettes spéciales sur lesquelles il y a écrit noir sur blanc que cette eau de vie est de pure contrebande et distillée en cachette des gendarmes .(Je vous en avais déjà parlé  d'ailleurs )
    Qu'auraient pensé les douaniers s'ils avaient vu cela ? Je ne sais pas combien coûte en journées de prison  du trafic d'alcool!
    Mais ne croyez surtout pas que c'est pour ma consommation personnelle : je ne m'arrête pas sur une aire de repos pour m'envoyer une rasade derrière le gosier  !
    Non, ce sont des cadeaux ....
    J'avais aussi du  vieux fromage qui  sent très fort, en prévision  d'une fouille intempestive: rien que l'odeur aurait fait reculer les représentants de la loi  !


    Je transportais aussi deux guitares  : on me les a confiées ,pour que je les ramène à bon port.
    L'idée farfelue  de jouer  et de chanter  sur une aire d'autoroute , pour payer le péage, m'a un instant effleuré l'esprit .


    J'ai renoncé à le faire car je crois que j'aurais fait fuir les  gens, et les propriétaires des boutiques m'auraient poursuivie  pour concurrence illégale ou pour atteinte  à leurs intérêts commerciaux.
    Et puis, allez donc savoir i les douaniers ne m'auraient pas accusée de trafic de guitares ?
    Je suis donc sagement  arrivée là où je devais , sans faire de vagues ou plutôt de tramontane.


    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique