• Vous ne trouvez pas que chaque fois qu'on prend une année de plus, on a l'impression qu'elle pèse plus Et que le temps passe de plus en plus vite ?  Où sont passés me 20 ans ? il y a si longtemps que je les ai eux ? Non, je ne peux y croire :il y a une erreur quelque part c'est sûr!

    Alors voici une chanson tristounette sur le temps qui passe et ne revient plus Imaginez que je mets mentalement un "hélas " à chaque fin de couplet .. même si j'ai encore du temps devant moi avant d'arriver à 80 ans  du moins je l'espère !.

     

    Le temps passe ô Bella ciao !

    Si vous n'avez pas envie d'écouter , lisez juste la traduction ..

    Sti tre solchi stampati in fronte  Ces  3 sillons imprimés sur le front
     chi s'incalcanu ogni ghjornu      Qui se creusent  chaque jour
    so tutte le mio annate conte,    Ce sont toutes mes années comptées
     e perdute senza ritornu            Et perdues sans retour
    Ben chè u core un sia vecchju    Bien que le coeur soit vieux
     Quandu m'arrizzu ogni mattina  Quand je me lève chaque matin
    Si mi fiduleghju nentr'u specchju   Si je me regarde dans le miroir
    Mi dicu: « ottanta s'avvicina »   Je me dis : "les  80 s'approchent "
     

     Dopu cent'anni e centu mesi     Après cent ans ou cent mois
    Ancu l'acqua s 'ell'un hè torta  Même l'eau, si elle n'est pas détournée
     Ritorna fina a i so passi             Revient  dans ses lieux
    Ma u tempu maï n'un volta         Mais le temps ne revient jamais

    Cum'una petra ch'omu si ghjeta      Comme une pierre qu'on jette
     Chi un rivenne maï in manu            Qui ne revient jamais dans la main
    U tempu passa e un'aspetta            Le temps passe et n'attend pas
     Si brama quand'ellu hè luntanu      On le regrette quand il est loin

    Hè un ricordu zitellinu  :        C'est un souvenir d'enfance:
    So l'ultime annate di scola    Ce sont les dernières années d'école
    D'un pasturellu canterinu     D'un petit berger  chanteur
    in'una piève muntagnola       Dans une région montagneuse

    hè un ritrattu, una canzona         C'est Un portrait , une chanson
    u primu amore à quindeci anni       Le premier amour de nos quinze ans
    Un tempu passa e si pardonna       Le temps passe et on pardonne
    centu prumesse e mille inganni     Cent promesses et mille tromperies

    A ghjuventù hè troppu corta      La jeunesse est trop courte
    Po una mane hè finita                Et puis un matin elle est passée
    E a l'omu maïo li porta                Et à  l 'adulte, elle apporte
    Angoscia e guaï a la so vita        De l'angoisse et des regrets.


    Hè cume un colpu di catena          C'est comme un coup de chaîne
    Chi ci scaperebbe à l'insgrazia     Qui nous échapperait sans le vouloir
    U tempu fughje et s'alluntana      Le temps fuit et s'éloigne
    Senz'aspettà l'omu chi strazia     Sans attendre l'homme qui trime.

      
    Ci spicca di à nostra ghjente      Il nous sépare de notre famille
    Senza dumandaci l'avisu             Sans nous demander notre avis
    Furtuna chi ci ferma a mente       Heureusement qu'il nous reste en mémoire
    Sempre un sguardu un surrisu      Toujours, un regard, un sourire


    Si conta nanta a qualchisia     On compte sur quelqu'un
    Po una mane omu s'accorce    Et puis un matin on s'aperçoit
    Ch'omu hè solu a mezza via     Qu'on est seul au milieu du chemin
    Per canta et purtà la croce    Pour chanter et porter la croix

    Un ci' vole mica esse ingordi   Il ne faut pas être gourmands
    un ghjornu ci lascemu tuttu    Un jour nous laissons tout
    E tandu un so più che ricordi   Et là,il ne reste plus que des souvenirs
    Tra capitale fondu e fruttu    Entre, le capital, le fonds et les fruits.

    E per cio chi sta di i ghjorni belli   Et pour ce qu'il reste des beaux jours
    I mi vogliu passà felici                     Je veux les passer heureux (se)
    A mezzu a tutti li mio  cari               Parmi  ceux qui me sont chers
    Sempre cantendu cu l'amici      Toujours, chantant avec les amis


    L'accela santa s'ella un more    L'hirondelle, si elle ne meurt pas
    Riturnerà ogni verannu             Reviendra à chaque printemps
    invece u tempu chi corre          Tandis que le temps qui court
    D'aspetalu serebbe vannu( bis)   De l'attendre, cela serait vain

    Mais ensuite, on chante et on danse : d'accord ?

    Et dansons maintenant


    23 commentaires
  • Quelques hommes de chez moi (juste la ligne directe )

    Bonne fête à tous les papas

    Les grands pères

     

    mon père

     

     

    Mon mari parti là-haut ..

     

    Mère à 20 ans

    Grand-mère à 40 ans .. Alors voilà ...

    Mes 3 garçons et le petit -fils aîné qui font les clowns

    Et les autres petits-fils :

    Thomas l'intellectuel

    Pierre -Audric  le sportif

     

    Léo casse-cou

    Et  Milo le petit dernier


    20 commentaires
  • J'embarque ce soir pour rentrer au pays : avec le vent annoncé j'ai prévu la bouée ,le gilet  de sauvetage, le parachute (ben oui, quoi)  , le canot, le radeau, une caisse de" Mercalm "et vogue la galère.

    Je vous raconterai demain ma traversée, si je suis en état de le faire!

    Vogue la galère

    Mais qu'est- ce que j'ai fait au bon Dieu pour le vent se lève chaque fois que je prends le bateau?

    J'ai cherché sur internet  des méthodes pour combattre le mal des transports:

    J'en ai lu un que j'apprécie particulièrement:

    "Dans un bateau, rester sur le pont pour ne pas être malade"

    Je me vois très bien à la proue du ferry passer la nuit accrochée à je ne sais quoi,pour ne pas passer par dessus bord !

    Mais je vais essayer peut-être  !

    Ce sera la nouvelle version du Titanic !

     

     

     

     

     

     


    18 commentaires
  • C'est grave docteur ?

    Aujourd'hui c'est dimanche . Bien sûr , vous le savez , du moins je le crois: je ne vous prends pas pour des nouilles  tout de même ! Je n'écris plus le dimanche pour oublier un peu l'ordinateur , pour souffler un peu, pour faire ce que je n'ai pas le temps de faire en semaine , pour ceci, pour cela...

    Ce matin, je fais une exception  : non, pas d'annonce extraordinaire , pas de secret à dévoiler , pas de catastrophe  à annoncer.  Rien  de tout cela !

    Mais alors, pourquoi est- ce que j'écris ce matin, au lieu de faire la grasse matinée, au lieu de penser au repas de midi -il va falloir que j'y pense d'ailleurs -, au lieu d'écouter des chansons débiles , juste pour le plaisir ?

     

    J'écris parce que je suis troublée : j'ai cherché mon téléphone portable pendant une minute entière alors que je l'avais à l'oreille , et que j'étais en train de bavarder avec quelqu'un !  C'est grave docteur ?

    Et une chanson débile :" Ma chi ti po fà ?"( Mais qu'est- ce que ça peut te faire ? )

     

     


    18 commentaires
  • La douceur de l'automne est toujours là...

    Ce matin, j'ai entendu ,à la radio , un reportage sur les "Restos du coeur ".

    L'animateur disait que Manuel Valls  venait assister à l'ouverture officielle  et allait proposer un projet de loi  visant à inciter les gens à faire des dons:  la déduction d'impôts sera plus conséquente.

    Je trouve que , lorsqu'un gouvernement appauvrit les  personnes qui ont des petites retraites ou des petits salaires , en leur faisant payer des impôts , alors, qu'ils n'en payaient pas auparavant, il faut du "toupet  "pour oser assister à ce genre de manifestation.

    Ce sont eux qui contribuent   en partie (ils ne sont pas les seuls bien sûr) à l'augmentation de la précarité  et qui envoient les gens aux "Restos du coeur "!

    Le premier ministre devrait plutôt se préoccuper de supprimer toutes les primes diverses et variées des députés au autres sénateurs, ainsi que tous leurs avantages, et baisser leurs rémunérations .

     Bon je commence mal la semaine, si je m'énerve  dès le matin !

    Un de ces jours, je vais faire la révolution toute seule !

    On commence l semaine

    "-Vais-je la manger cette clémentine qui me tend les bras ? "se demande -t-il

    Je vous souhaite une bonne semaine !

     

     

     

     

     


    12 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique