•  

    Cerises et téléphones 2 et fin

     

     

    Je décide , avant de rentrer chez moi ,d'aller saluer ma belle-soeur qui vient d'arriver de ce lieu pollué qui s'appelle Paris .Mon compagnon vient avec moi.

    Après avoir trinqué à notre santé, nous rentrons à la maison ; nous déchargeons l'auto , je me gare.

    Et je m'aperçois que j'ai perdu mon téléphone; Je demande à mon compagnon de m'appeler, pour le localiser .

    Là , mon compagnon s'aperçoit qu'il a oublié son portable là-haut : oui, la maison de ma belle -soeur est en haut du village .

    Donc, on utilise le fixe : rien , c'est le grand silence .

    J'appelle mon cousin, pour l'informer que mon téléphone est sans doute resté dans l'atelier puisqu'il n'est pas sous le cerisier ni dans l'auto.

    Nous allons chercher le téléphone de mon compagnon  chez ma belle-soeur qui avait téléphoné sur le mien pour me dire que nous l' avions oublié  là-haut.Mais forcément , je ne pouvais pas le savoir.

    Ensuite , je vais chercher mon cousin en auto , il prend la clé de l'atelier  et nous allons chercher le téléphone : c'est là que ça se corse!

    Impossible d'ouvrir l'atelier  ! Il regarde  ce qui se passe et il s'aperçoit qu'il s'est trompé de clé .iL a pris celle de son garage.

    Nous repartons chercher la bonne clé. Nous retournons à l'atelier  .

    Cette fois-ci la porte s'ouvre.

    Je cherche partout mon téléphone .Il est bien là ,  caché sous une étagère ;je suis obligée de me mettre à quatre pattes pour le récupérer.

    Je ramène mon cousin chez lui, je rentre chez moi. Je vide la voiture et je m'aperçois que j'ai laissé les cerises  au bord de la route !

    Ô rage! Ô désespoir  ! Je repars en courant pour essayer de les récupérer avant que les vaches n'y arrivent avant moi.

    Ouf! Elles sont là !Je les ai  bien méritées  ces cerises n'est- ce pas ?

    Vous avez bien suivi :? Alors répondez :

    1 - Combien de téléphones portables ont été oubliés ?

    2 -Où se cachait mon téléphone ?

    3- Qui a la clé de la nouvelle serrure de l'atelier ?

     

     


    6 commentaires
  •  

    Cerises et téléphones ...1

    Si vous arrivez à lire jusqu'au bout (je vous poserai 3 questions  pour vérifier, ) je vous envoie un fromage  et un saucisson corses).

    Samedi soir, j'ai   cueilli quelques cerises, sur le cerisier municipal , au risque de ma vie  :  un escabeau  , en équilibre instable entre un fossé et la route, qui menaçait de se fermer   (l'escabeau, pas la route), une vache qui admirait mon travail  et que je soupçonnais de vouloir foncer dans l'escabeau...Mais quand on aime , on ne  s'arrête pas à ce genre de choses , sauf si on y est contraint .

     Bref, du haut de mon escabeau,  je reçois un appel de mon cousin , pour que j'aille récupérer du matériel dans notre atelier de loisirs créatifs qui est en veilleuse.

    En vérité, je descends de l'escabeau, encore au péril de ma vie .

     

    Je finis par trouver mon portable qui se cache sous le siège conducteur  et je réponds.

    Mon cousin va entreposer quelques cartons , provisoirement dans notre atelier  .

    Je vais donc à l'atelier (bis ), je remplis ma voiture et je m'en vais.

    Mon cousin a changé la serrure de l'atelier car nous avons perdu la clé de l'ancienne serrure : nous la laissions sous la dalle de celui-ci : comme il est à moitié dans le vide, il y de la place .

    Un jour, la clé n'était plus là: un jour de grande pluie, elle a sans doute été emportée par l'eau ; ou bien une vache l'a mangée .. Le mystère reste entier ...

    Heureusement que  nous avions oublié de fermer la porte à clé : c'est moi ? Mais qui vous a dit cela ? N'importe quoi!

    Donc mon cousin garde la nouvelle clé de la nouvelle serrure.

    Cerises et téléphones ...1

    (à suivre) ; j'ai pitié de vous : en deux fois, ça passera mieux !

     

    Je vous souhaite une bonne semaine


    8 commentaires

  • Je pourrais  :(au conditionnel )
    -Vous dire que ce matin le fond de l'air est frais , lahiho, lahiho...
    - Vous dire que j'ai encore raté le boulanger , à cause de mon aspirateur qui fait autant de bruit qu'un avion "Mirage " qui franchit le mur du son .Et pourtant, il s'arrête devant ma porte en klaxonnant !
    Qui a dit que j'ai besoin d'un Sonotone" ? Qu'il se dénonce ? Quoi ? Je n'ai rien entendu !

    - Vous dire que j'ai encore oublié d'acheter du beurre ; pourtant j'avais l'argent pour l'acheter : alors lorsqu'on dit qu'on veut le beurre et l'argent du beurre ....c'est faux!

    - Vous dire que j'avais à peine fini de faire le ménage  dans une chambre ,et que je me reposais sur mes lauriers , avec la satisfaction du devoir accompli,  qu'un petit malin est arrivé avec une perceuse et a fait deux trous dans le mur!

    Tout est à recommencer ; je me demande pour qui on me prend , parfois ?

    - Vous dire que je cherche le chargeur pour la batterie de mon appareil photo depuis une semaine  : où ai-je pu le cacher ? C'est fou comme tout  se cache dans cette maison ! Serait-ce le chat ?

    D'ailleurs que faisait-il (le chat) , enfermé dans le grand placard ? Il jouait à cache-cache ?

    -Vous dire que j'ai encore oublié de planter mes fraisiers qui attendent patiemment dans un bac  :on les mangera à Noël !

     Quoi ? Je sucre les fraises ? Et alors? C'est bon les fraises sucrées !
      -Et enfin, je pourrais vous dire que je vous souhaite un bon week end ...Et je vous le dis  !


    5 commentaires
  •  

    Le retour

     

    Cette fois-ci ,c'est la bonne  : "j'ai réintégré la cacahuète " , c'est à dire que je suis chez moi .

    Comme de bien entendu, nous avons failli rater le bateau : ce n'est pas de notre faute : nous avions prévu une marge  pour arriver largement en avance   pour le cas où:

    - Nous nous serions trompés de route  ou d'autoroute .. du genre  la prendre du côté opposé où nous devions aller

    - Nous aurions oublié le billet de bateau et il aurait fallu faire demi-tour

    - Nous aurions oublié une valise

    - Nous aurions oublié les escargots : oui, les escargots  énormes que nous avons ramassés dans les Alpes de haute-Provence et non pas en Bourgogne ; pourtant ce sont des escargots de Bourgogne ; je suppose qu'un jour ,ils en ont eu assez du climat pluvieux de la Bourgogne (ce que je dis  sur le climat n'engage que moi , et pas Météofrance ); ils ont fait leur balluchon et ils sont allés vers des climats plus cléments , même s'ils adorent la pluie.

    Je ne vais pas les manger, je n'aime pas cela; c'est pour en faire l'élevage , s'ils veulent bien apprendre à parler corse .

     

    D'ailleurs , je ne sais pas s'ils sont encore vivants les pauvres, avec la chaleur qu'il faisait sur le port de Nice!

    j'ai pensé les lâcher un peu mais ils m'auraient fait rater le bateau, car il aurait fallu leur courir après pour les ramasser!

     

    Donc , je vous disais que nous avons failli rater le bateau car il y avait un énorme camion arrêté sur le bord de l'autoroute , avec une remorque qui avait pris feu : il y avait les pompiers ,la police  de la neige carbonique et un bouchon de 4 km!

    Lorsque nous sommes passés devant le  camion, il s'en dégageait , en plus de la fumée une délicieuse odeur de charcuterie grillée !

    Mais, ce n'était que des boîtes de nourriture pour chiens et chats  : je crois que la faim qui me tenaillait, m'a fait prendre des vessies pour des lanternes !

     

    Et tant bien que mal, après avoir tourné un peu et visité Nice sans le vouloir, nous sommes à bord.

    Je vous souhaite une bonne semaine


    9 commentaires
  •  

    Création de Cerisette

    Je vous souhaite un bon premier mai : ne travaillez pas trop  et le moins possible.

    Je sais bien que , venant d'une corse, cela va vous semblez normal : mais justement, nous les corses, prenons le temps de vivre  .Nous ne travaillons que lorsque c'est nécessaire à notre survie.Le reste, c'est du superflu et du temps perdu sur le temps de vivre  et de profiter des petits plaisirs  que celle-ci nous offre et qu'on ne prend plus le temps d'apprécier.

     

    Je suis un peu philosophe : ce doit être à cause du brin de muguet  qu'on m'offre ce matin.

    Moi, je vous en offre un virtuel, mais c'est de tout coeur et sans lunettes : ben oui, je les cherche.

    Si vous lisez des mots bizarres, c'est à cause de cela!

     

    Je reprends mon périple demain matin et il devrait se terminer samedi soir, si tout  va bien ,  si les routes ne sont pas trop encombrées  si les vents sont bons ( mais pas trop forts) .

    Je vous souhaite donc aussi un bon week end .


    8 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique