• Il est (presque ) l'heure

    Ce matin, branle- bas de combat: peu avant  6 heures du matin, je me suis levée et j'ai avancé l'heure , d'une heure (cela suffit amplement  !)

    C'est déjà dur de se faire voler une heure de sommeil ,alors je ne vais pas faire de zèle en avançant de 2 heures !

    Je me suis recouchée   avec la satisfaction du devoir accompli, en écoutant ma radio .

    Tout à coup , j'entends:

    -Il est  6 heures , les informations ."

    J'ai fait un bond dans mon lit .

    -"Quoi ? Mais ils ont oublié qu'on a changé d'heure  ! Ce n'est pas possible !"

    Et un peu plus tard , j'entends :

    -"C'est la nuit prochaine que nous allons changer d'heure ...blablabla ..."

     

    Comment ça ,  la nuit prochaine ? La nuit prochaine ? C'est la nuit prochaine qu'on change d'heure ?

    Je suis donc en avance ? C'est sûrement à cause du vent  qui souffle fort .il m'a un peu poussée en avant ...

    Ou bien c'est à force de lire par-ci , par-là:

    -Attention nous allons changer d'heure , n'oubliez pas!...."

    Non, je n'ai pas oublié  !!

    Alors, je fais quoi ? Je recule pour mieux sauter ?

    Et puis, non ! Je garde mon avance !

    Je serai en avance sur tout le monde nananère ...

    Vous croyez que vous allez me rattraper cette nuit ? Rien n'est moins sûr!

    Et si j'attrape celui qui a dit:

    "-Avant l'heure, ce n'est pas l'heure ; après l'heure, ce n'est plus l'heure "...il va passer un sale quart d'heure!

     

     

     

     


    5 commentaires
  • Même pas peur des basques


    Je ne sais pas quand je pourrai écrire ces jours-ci; ce sera au gré du temps libre que j'aurai et il n'y en aura pas beaucoup!

    Nous voyageons en bus  , alors tout le monde s'arrête au même endroit! Pas de dissidence!Celui qui s'écarte du bon  chemin se retrouvera seul , abandonné sur le bord de la route!

    La discipline, la discipline" y a que ça de bon!!"
    D'ailleurs, j'ai lu dans le petit livre (dont j'ai oublié la couleur) , qu'on donne aux militaires : "chercher à comprendre, c'est commencer à désobéir".
    Tout un programme!
    Mais .. même pas peur des basques , nous les corses, ni de leurs bombes ! Ce sont nos copains !On s'entend comme larrons en foire !

    Vous verrez, je vous raconterai  !

    Je ramènerai un béret bien sûr , peut-être plusieurs .. du piment d'espelette et un fromage;;histoire de voir si le leur pue autant que le nôtre .
    ça va sentir bon dans le bus du retour ...
    En attendant , je vous dis à très bientôt!


    4 commentaires
  • Crêpes!


    Entre deux crêpes , j'écris quelques mots ; non pas que j'ai quelque chose à dire , mais justement ce sont qui n'ont rien à dire qui parlent le plus!Quelqu'un l'a dit avant moi. Crêpe...!
    Nous fêtons la Chandeleur en retard ..Crêpe ..!
    Mieux vaut tard que jamais : ça aussi quelqu'un l'a dit avant moi ;Crêpe ...!
    Je me rends compte qu'au lieu de dire "pouce "je dis "crêpe " !
    Je cours de l'ordi à la cuisinière;
    Il ne faudrait pas que je les brûle: les copines du patchwork comptent sur moi pour le goûter!

    Alors, je me dépêche: je croyais échapper à la corvée grâce à la neige!
    Mais  le chasse-neige est passé et la neige fond!
    Crêpe...!
    Bon, ce n'est pas vraiment une corvée car j'adore les crêpes  et je les fais volontiers .
    Crêpe...!
    Vous voyez , je n'ai vraiment rien à dire ..Pourquoi j'écris ? Ben ,parce que vous pourriez croire que je suis ensevelie sous 3 mètres de neige !Crêpe...!

    Eh! Bien ! Non ! Je suis là à écrire des sottises !

    Mais ne vous désespérez pas: il va encore neiger ! Crêpe..!Et puis qui sait si nous allons rentrer  du patchwork ,en fin d'après-midi ? Car je vais dans un village  situé plus bas que le mien; donc ensuite, il faudra réussir à remonter .Crêpe ...!

    Bon, il me reste pas mal de crêpes à faire avant de partir , faire 2 km à pieds dans la neige, être ensuite récupérée par des copines du village à côté en on va amorcer la descente , vers un autre village ... Crêpe...!
    Crêpes, crêpes, crêpes ...


    1 commentaire
  • Voatchoum !us est-il déjà arrivé d’éternuer ? Oui, bien sûr ! C’est une question bête !

    Mais  vous est-il arrivé d’éternuer et de faire des dégâts ?

    Ah ! Là , ça devient plus intéressant !

    Attention, je ne parle pas de cataclysmes ,  ni d’éternuements  dans le style d’Atchoum, le

    nain de Blanche-Neige !

    Je parle de petits dégâts : par exemple, en voiture : on éternue et on fait un embardée :

    heureusement que , la plupart du temps, il n’y a personne trop près :on écrase juste une mouche distraite ..

    On écrit  une lettre et oups :  le stylo  épris de liberté a écrit tout seul  un nouveau mot  que vous

    avez du mal à lire vous-même : alors vous imaginez la tête de la personne qui va recevoir la missive ?

     

    Ce matin, j’ai  balayé  la mousse  de la crèche ; elle était bien sèche, elle volait  partout.

    J’ai bien tout ramassé , avec la pelle et le balai  ; il n’y avait plus un brin de mousse par terre. J’aurais

    pu le faire avec l’aspirateur  . Mais pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué  ?

    Et puis, il y avait trop de mousse .Cela aurait bouché l’aspirateur.

     Et là, tout d’un coup quelque chose m’a chatouillé le bout du nez . J’ai bien essayé de résister , mais

    hélas  , impossible de rester sans respirer pendant une minute  entière . J’ai éternué  de bon cœur .

    Aaaaaaaaaaaaaaaaaaatchoummmmmmmmmmmmmmmmmm

       Enfer et tremblements !  La pelle a tressauté, les brins de mousse se sont  éparpillés partout !  

    Il a fallu tout recommencer !

    A vos souhaits !


    votre commentaire
  • Je vous ai déjà parlé du chat que j'ai recueilli, mais oui , mais oui.
    Vous vous souvenez: c'est celui qui avait déménagé avec sa maîtresse..
    Mais son nouvel environnement ne lui plaisait pas , mais alors pas du tout: trop de voitures, de bruit, de pollution. L'hiver les nuits sont plus froides: impossible d 'aller draguer . Le jour,il fait trop chaud: impossible   de bronzer.
    Alors, sans rien dire  à personne, il est parti à pattes : il a bien essayé de faire du stop ,mais après avoir faillé être réduit en crêpe , plusieurs fois, il a pris le maquis.


    Il s'est dit:
    -" Mon Dieu, que la montagne est belle ;fais du feu dans la cheminée , je reviens chez nous ;ah! qu'il était beau mon village ...etc..."
    Tout doucement, par le chemin des chats-écoliers ,il est revenu au village .
    Et un beau matin, je l'ai vu devant ma porte . Comment résister à une si grande preuve de courage et de fidélité envers son lieu de naissance ?
    Je l'ai adopté :il n'a pas vraiment  de nom :j'aurais dû l'appeler : "Superglu" car il ne me quitte pas .
    Je le soupçonne d'être un fan de Brel  !


    Quand je vais à la cuisine, il vient à la cuisine, quand je vais dans le salon, il vient dans le salon: il s'assoit sur ma chaise.Je suis obligée d'avoir la moitié de mon postérieur dans le vide (et pourtant je ne suis pas très épaisse), pour lui laisser la place  !
    Dans le canapé,il se colle à moi pour dormir, si je ne le laisse pas grimper sur mes genoux.
    Pendant que j'écris , là, il est dans mon dos  !

     

    Mais pourquoi "il " : c'est une adorable mimine chat alors!


    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique