•  

    x

    Le patrimoine...

    Ce week end, e sont les journées du patrimoine  . C'est le moment de visiter  les vielles ruines autour de chez vous:inutile d'aller très loin ; Il y en a toujours dans le coin .

    Moi par exemple, je fais partie du patrimoine de mon village : absolument.

    J'ai quelques rides,  j'ai la tête pleine de  la mémoire de mon village, et de courants d'air  en plus . 

    Je dois bien voir quelques os qui ramollissent comme les parements des vieilles pierres.

    Je ne suis pas encore branlante mais cela arrivera un jour , n'est ce pas ?

    Je ne m'écroule  pas encore, sauf quand j'exagère sur le muscat pétillant du Cap Corse.  bon cela n'arrive pas souvent , heureusement .

                                                          (Ce n'est pas moi !happy)

    Je vous souhaite un bon dimanche et bonnes visites

     

     

     


    19 commentaires
  •  -

    "Quand on n'a pas envie d'être amoureux, on n'a pas envie..."

    a déclaré péremptoirement le plus jeune de mes petits-enfants.  Je ne sais pas si, à 5 ans, on peut parler d'expérience ....  Quoique ... A notre époque, les enfants sont tellement mûrs ....

    Je ne lui donne pas tort , car il a bien raison : si on n'a pas envie ,  on ne peut pas se forcer , c'est évident.

    Même si l'autre est beau comme un dieu, gentil comme un saint, riche comme Crésus, quand on n'a  pas envie, on n'a pas envie  !

    On peut aussi être amoureux de la mer ... Mais là aussi, si on  n'aime pas, on n'aime pas !

    On peut être amoureux de la lune , mais si on n'est pas romantique, c'est nettement compromis..

    On peut être amoureux des vieilles pierres , mais c'est toujours pareil : si on n'a pas envie, on n'a pas envie !

    Alors , en ce moment , je n'ai  pas envie  que l'été finisse,mais s'il n'a pas envie, de rester, il n'a pas envie et c'est tout .

    Mes petits partent demain et je n'ai pas  envie !

    Si on n'a pas envie ...

     

     

     

     

     

     

     

     


    25 commentaires
  •  

    C'est encore la période des pâtés sur le sable ...

    Et des fêtes de village ...

    Des concours de belote ...

    Des jeux d'enfants ...petits en grands ...

    Alors vous comprendrez que je n'ai pas encore le temps de venir sur le net ...

     

    -Mammô, j'ai faim

    -Mammô ,j'ai soif

    -Mammô,  quand est- ce qu'on va à la plage ?

    -Mammô, quand- est ce qu'on va à la rivière ?

    -Mammô, c'est l'heure du goûter ?

    ...........

    (Mammô: grand-mère  en corse du nord)


    26 commentaires
  •  

    L'été on" fait " les cigales ...

    On aura bien le temps de "faire "les fourmis

     Au diable les soucis....

    Restons groupés...

    Tourne manège...

     

     Donnons-nous la main...

     Là , c'est moi  avec mon jupon  et ma jupe à rayures

    Nous représentons  quelques régions de Corse

    Et vogue la galère ....

    Bon dimanche à tous

     


    23 commentaires
  • Hier, j'ai apporté ma voiture chez un carrossier .  J'airais préféré apporter mon carrosse, mais Cendrillon me l'a volé : parfaitement  . Je suis sortie du bal à minuit, une minute ; elle est sortie juste avant moi  au douzième coup de minuit, et le carrosse m'est passé sous le nez .

    Vous voyez à quoi ça tient ...

    Donc, sans carrosse, je suis remontée au village,  comme j'ai pu :

    -D'abord avec la micheline / "u trinighellu" (celle qui remue beaucoup ). On ne m'a même pas demandé mon billet ; j'aurais pu monter clandestinement à bord, cela n'aurait rien changé.

    Ensuite, je suis allée au Super U, (qui n'a de super que le nom ) , car je savais que j'allais y trouver la moitié du village , donc quelqu'un pour me prendre en stop...

    Hélas, ils s'étaient tous donné le mot pour ne pas y être  sauf un papy de 89 ans , et un couple avec une auto pleine à ras bord.

    Le choix cornélien qui s'offrait à moi était le suivant:

    - prendre le risque de finir au fond d'un ravin , sur le dos d'une vache, ou d'une chèvre ?

    - me faire transporter sur les genoux d'une dame , avec le risque de finir au poste de gendarmerie, pour enfant  sur le tableau de bord ?

    (L'enfant c'est moi)

     

    J'ai choisi la seconde solution , quitte à retomber en enfance . Et ainsi, je me suis retrouvée, le nez sur le pare-brise, les genoux dans la portière et le reste n'importe où.

    Heureusement, nous n'avons rencontré personne et surtout pas ma fille ou mon fils qui m'auraient fait interner  d'office .

    Pour aller  chercher  ma voiture demain, je réfléchis , à y aller à dos d'âne.

     

     

     


    25 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique