•  
    SCAN2.jpg

    ( Certains ne perdent pas de temps: à peine débarqués de l'avion ou du bateau,ils filent sur la plage )

     

    Désormais,les autrichiens s'appellent les "autricheurs" ! C'est Léo qui l'a dit  !
    D'ailleurs , ce sont des tricheurs invétérés, tout le monde sait cela , n'est- ce pas ?
    Vous n'avez jamais fait un cent mètres avec un autricheur  ?
    Vous avez de la chance !
    Il part 5 secondes avant le signal et bien sûr,il arrive le premier !
    non, je n'ai jamais fait un cent mètres avec un autrichien , mais c'est tout comme !

    Pareil pour le canoë : vous avez vu hier soir, pour les JO ?

    L'autrichien a essayé de partir le premier et de noyer ses concurrents .

    Je raconte n'importe quoi ?
    Vous avez raison : ne faites pas attention. C'est à cause de la chaleur  qui a atteint ses records hier :44° dans la vallée , à 10 km de mon village  .

    Mais cette semaine, je me repose jusqu'à samedi  ; j'ai intérêt à prendre des forces : je vais danser à un bout de la Corse et le lendemain, je danse à l'autre bout .

    Et puis, je n'ai pas encore eu le temps d'arracher mes oignons et les aulx (mais qui est le crétin qui a inventé un pluriel pareil ? Il n'a pas dû planter beaucoup d'ail celui-là )


    Bon , avant de vous raconter d'autres bêtises, je vous souhaite une bonne semaine !

     

    Je ne suis pas très présente sur le net en ce moment ; la famille est là !


    16 commentaires
  • parisiens.JPG

    C'est la vache mangeuse de fleurs qui a été étonnée:

    -Meuuuuuuuuhhhh  alors! s'est-elle écriée ,manquant s'étrangler avec le dernier brin qu'elle avait réussi à voler chez Fanfan .

    Quel était donc le sujet de cet étonnement  caprin, équin, ovin , non,  non , ce n'est pas cela  ! Bovin  ; ça y est , j'ai trouvé  !

    Devant ses yeux ébahis , et - croyez-moi, il en faut beaucoup pour ébahir une vache corse  -  le couple de parisiens-qui-n'avait-jamais-trouvé-la-mer , (oui, c'est le couple, donc pas de "ent" ) , était en train de faire son repas du soir, au milieu du chemin communal , qui passe languissamment devant leur maison , et qui mène à celle de Fanfan !

     

    La brave vache  ouvrait des yeux ronds:

    -De mémoire de vache corse, je n'ai jamais vu cela  !Et pourtant, j'en ai vu des choses étranges l'été ,lorsque les touristes sont là :

    -ceux qui se promènent avec des chapeaux -moustiquaire, ayant lu quelque part que la Malaria existe encore en Corse , surtout en montagne ...


    - certains qui essaient de parler un charabia inconnu, persuadés que les corses ne comprennent pas le français  et sont même noirs (véridique ) .(C'est à cause de la tête de Maure sur notre drapeau ).

     

    Mais des touristes-parisiens- qui n'ont -jamais -trouvé-la-mer, en train de pique-niquer au milieu d'un chemin, communal, la vache n'en avait jamais  vu :

    -J'aurai quelque chose  de plus à raconter à mes petits-enfants , se dit-elle philosophe .

     

    Et une vache philosophe, il n'y en a  même pas en Grèce: demandez à Liza, elle vous confirmera .

    Et ce n'est pas une plaisanterie belge :Jill Bill vous le confirmera (du moins , je l'espère  )

    Fanfan a essayé de les photographier, du haut de son balcon, mais comme le flash se déclenchait , (il faisait presque noir), elle se dépêchait de se cacher.Donc, vous ne verrez pas grand-chose .Mais si vous regardez bien , vous les verrez !

    Bonne semaine quand même  :c'est l'hiver ce matin: 23 degrés et orage !

     

     

     


    30 commentaires
  • gif-9-6683.JPG

    Ce matin, je ne sais pas quoi dire .

    Alors je ne vais pas  mettre des gants pour vous le dire : je n'ai rien à dire.

    C'est un comble en période d'élection présidentielle, où les candidats ont tellement de choses à nous dire, qu'ils racontent n'importe quoi.

     

    Mais, je ne suis pas candidate : tout le problème est là !

    Car si je l'étais, je vous dirais beaucoup de choses, surtout celles que vous désirez entendre.

    C'est cela le plus dur : deviner ce que les gens veulent qu'on leur dise.

    Pour cela, il faut faire de la politique. C'est un art dont les Français sont les champions. Lorsqu'ils entrent en politique, impossible de les en sortir : ils s'accrochent , ils s'accrochent jusqu'à ce qu'ils aient un pied dans la tombe ... Et même à ce moment -là  , il n'est pas facile de leur faire lâcher prise !

    Je vous le dis comme je le pense :je ne dis plus rien sur la politique, car cela pourrait dégénérer et nous nous dirions des choses  qui dépasseraient notre pensée .

    Alors :motus !

     

    Donc, comme je n'ai rien à dire ,je  vais me taire et réfléchir à ce que je vais vous dire demain .

    Ah ! Il faut que je vous dise :  Bonne semaine !!

     


     




    64 commentaires
  •   gif_tortue.gif

     

    Je vous ai parlé voici quelques jours des malheurs d'Annie   depuis qu'elle s'est installée au village.Mais je ne vous ai pas tout raconté !

     

    Un drame affreux s’est passé voici peu de temps dans une maison du village.


    Annie , parmi tous ses malheurs climatiques, a eu à subir un malheur  plus personnel.

    Elle cherchait sa petite tortue, disparue depuis quelques jours .Ne la trouvant pas, elle a pensé que celle-ci hibernait  , à cause du froid de la vieille maison . (Il faisait aussi froid que dehors pendant la vague de glaciation qui s’est abattue pendant quelques jours ).


     Et puis, un matin, elle l’aperçoit sous son lit : folle de joie, elle attrape la tortue, la caresse, la couvre de baisers . Celle-ci, ne bouge, pas, insensible aux manifestations de joie de sa maîtresse .

    Annie , étonnée, pense d’abord qu’elle est bien ingrate , puis s’aperçoit , qu’elle est bien immobile !


    Elle la regarde de plus prêt et constate qu’elle est morte !

    Morte de froid ,la pauvre tortue ! Vous avez bien lu : la température de la chambre était si basse, qu’elle n’a pas résisté !


    Annie, toute chagrinée , l’a enterrée avec les honneurs dûs à son malheur ; elle a frémi rétrospectivement : si n’avait pas eu l’idée de dormir dans son salon, elle serait peut-être bien morte elle aussi de froid …comme sa tortue !


    63 commentaires
  • gif-9-6467.JPG

    un proverbe  indien  ,dit:

    "de la discussion jaillit la lumière".

     

    Selon que la discussion soit calme ou agitée, on peut voir une lueur ou trente six chandelles: c'est toujours de la lumière ;il n'y a que le degré qui varie !

     

    Un autre dit:

    "La femme est la lumière divine": c'est beau n'est-ce pas ?

    J'aime bien  cette citation.

     

     

    "La pauvreté est comme une grande lumière au fond du coeur ", prétendait Rainer Maria Rilke .Je me demande si les gens pauvres partagent son avis  ! Il n'a pas dû avoir souvent faim !

    Mais" quand vous verrez la lumière au bout du tunnel, priez pour que ce ne soit pas le train ": nous dit Philippe Geluck  ;voilà de sages paroles ! La lumière peut cacher un train et un train peut en cacher un autre selon la formule établie.


    En Corse,il n'y a que 4 trains par jour; il y a peu de risques  qu'un train soit caché derrière le précédent  !

    Mais je déraille: sortons du tunnel et retournons vers la lumière .

    Je suis éblouie  ! Si vous arrivez à la fin de cet article, vous allez vous  dire:

    -"Fanfan n'est pas une lumière ! Elle a écrit n'importe quoi !"


    Et vous aurez raison ;

    Car "pour voir qu'il fait noir, on n'a pas besoin d'être une lumière !"

    Mais ce n'est pas grave ; j'ai ma petite "lumière " Lucie  !Je ne pourrais pas en espérer de plus lumineuse : j'ai la tête dans les étoiles !

     

    C'est le thème du "casse-tête de la semaine "  chez Sherry

     

     




    57 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique