• poteries-biot-france-1400006150-1361615.jpgpot-de-fleur

     

    Avant le passage des vaches  . Après le passage des vaches!

     

     

    Demain je reprends mes activités: initiation au quadrille pour le Téléthon ;nous allons faire  danser les gens  (si le temps le permet )et ensuite ça continue....

    Vous lisez votre horoscope  de temps en temps ? Ne dites non, je ne vous crois pas!
    Ce matin ,je suis allée lire le mien chez Cricket link. Voici quelques extraits:

    -"Votre vie sentimentale sera intimement liée à vos finances."

    J'en déduis que je vais rencontrer un milliardaire
    au coin de la rue ..Non pas dans mon village,il serait déjà pris!
    Il va falloir que j'aille régulièrement à la ville  et surveiller : lorsque je verrai un homme ventripotent, chauve ,avec des tas de chevalières en or  aux doigts, et une belle voiture , je vais le draguer ,c'est sûr!


    -Si vous êtes célibataire en ce moment, les mois d’été 2011 seront très positifs et riches en possibilités de rencontres à la fois passionnantes et stables à long terme. Les lieux de divertissements vous portent chance... Ne restez pas dans votre coquille !"

    Zut,il va falloir que j'attende l'été! Peut-être vais-je faire une rencontre sur une plage?
    Comment  reconnaître un milliardaire  en maillot de bain?
    Il portera un maillot Karl Lagerfeld?
    Il aura son yacht au large?

    Les lieux de divertissements? Je vais aller en boîte? Non, les milliardaires sont trop jeunes en boîte !Au casino? Oui, je vais hanter les casinos
    : comme il n'y en à qu'un en Corse, ce sera facile.

    Pas question de rester dans ma coquille !Surtout à la plage  !!

    -"Votre métabolisme général se voit dynamisé dès le début de l’année par les influx de Pluton, Mercure et Vénus. En effet, vous voyez la vie avec plus de profondeur et cela libère vos énergies de fond dans le sens de l'action et de l'ouverture aux autres. Vous démarrez sur des chapeaux de roues, il y a fort à parier que vous aurez du mal à rester sur place".


    A nous deux ,mon gaillard! Je ne vais plus le lâcher mon milliardaire  quand je l'aurai trouvé; je vas l'épuiser  , ainsi il aura une crise cardiaque  et j'hériterai de tout!
    Avec toutes ces planètes qui vont me dynamiser, on ne me tiendra plus!

    Dès le premier janvier je démarre sur les chapeaux de roue : je ne vais pas attendre l'été finalement !

    -"Vous aurez également maintes occasions d'enrichir votre vie grâce à de nouvelles connaissances, des dialogues avec ces personnes vont vous ouvrir de nouvelles portes qui seront des raccourcis positifs pour vos projets"

    Vous voyez bien: "je vais enrichir ma vie!"
    A moi les pèpètes !!
    Quand j'ouvrirai une porte ,on me fera des courbettes .. absolument!
    "Les projets" ,j'en ai plein mes malles en attendant de les remplir de lingots d'or!

     

    Et je ne serai pas une potiche couverte d'or!


    Jacqueline Maillan : "la potiche":

     

    C'est le thème du "casse-tête de la semaine " chez Lajemy:link

     



    41 commentaires
  •  

     

    lutin domi

     

    Me promenant à la ville , quelle ne fut pas ma surprise  de tomber nez à nez avec un lutin!

    Un doute ma saisit:serait-ce le lutin bleu de Quichottine, linkqui se serait échappé de sa forêt?

    Bleu, il ne l'était plus trop: les murs gris des villes avaient déteint sur son bel habit, couleur d'espérance.

     

    Ma curiosité fut piquée:

    -" Que fais-tu là  petit lutin , à jouer de la flûte , si loin de la forêt enchantée ,la Quichottineraie? link

    -Hélas! les lumières de la ville ,m'ont attiré; j'ai voulu voir si c'était mieux que la forêt ! Hélas! Comme je regrette mes arbres tarabiscotés , étranges et amusants!J'en suis réduit à jouer de la flûte pour gagner ma vie!"

     

    -Qu'attends-tu pour y retourner bien vite?

    -" Je ne retrouve plus le chemin : j'ai oublié de semer des petits cailloux blancs ,comme le petit Poucet!"

    J'ai eu pitié de lui !.

    -"Viens avec moi; je vais te confier à quelqu'un qui va te ramener  chez toi."

    COURGE1

     

    -"Tu vois cette citrouille? Nous approchons du territoire des elfes, des nains de jardin, des lutins, des  gentilles sorcières , (oui, il existe de gentilles sorcières; je le sais, j'en ai rencontré une   )."

     

    -" Ne te fais pas d'illusion:la citrouille ne va pas se transformer en princesse !" Non .

    Mais , ici habite   justement une gentille et timide sorcière ;il faut s'approcher sur la pointe des pieds  ,  pour la trouver , elle est occupée à  soigner ses citrouilles, ses potirons  car Halloween approche .

    COURGE

     

    Elle est cachée derrière les feuilles: joue un peu de la flûte , elle adore ! Cela va la faire sortir de sa maison en feuilles de figuier; ses citrouilles poussent parmi les feuilles de figuier ; étrange n'est-ce pas?

    Mais une gentille sorcière peut tout faire!

    La voilà: je t'avais  bien dit que ta flûte la charmerait !

    MJO1

     

    Admire son beau chapeau, la superbe citrouille !

    N'est-elle pas charmante , cette sorcière ?

     

    Viens , elle va te guider pour retrouver la forêt de Quichottine , qui doit s'inquiéter de ton absence prolongée .

     

    PS.Merci au lutin inconnu , à ma copine  qui a joué le jeu  et ... à sa citrouille !


    46 commentaires
  •  

    Si vous voulez en savoir un peu plus sur moi ,mon nid d'aigle et la Corse , allez lire l'article d'Oxygène , qui raconte notre rencontre link    Schumi, schumi ... elle pousse un peu là

     

      -" Eh !Ho ! Il y a quelqu'un?

    -"Fiche-moi la paix; je lis les nouvelles du jour!"

    -"Et quelles sont ces nouvelles? Eho? Tu réponds?"

     

    coucou

     

    -"Mais oui! Je vois un vieux village  dans la montagne corse: la photo doit dater !!

    On voit des draps étendus sur des toits en terrasse;il paraît que tous les toits ont des tuiles  maintenant !J'aprçois  la maison de Fanfan, sous l'église mais il lui manque un étage ..Etrange ...Et puis où est la terrasse? 

     

     

     

     

    praot nb

    -"Eh! Oh!"  C'est tout?

    -" Non!  J'aperçois un chameau qui fait une bise  au chamelier: ils ont l'air de s'aimer ces deux-là!"

     

      _"Il y a des chameaux dans le village de Fanfan? "

    -"Mais non, voyons! C'est à Djibouti!

    -" Ah! Je suis rassurée; je croyais que tu avais forcé sur la vodka!"

     

     

    carte djib

     

     

    -"Et quelles sont encore les nouvelles? Oh! Tu me réponds ? "

    -"Eh! Bien ,il paraît que l'emblème des corses, est une tête de Maure !"

    -" De mort ? Ce sont des pirates? "

    -" Mais non ! de "Maure!   Si tu veux connaître la légende  va voir là! "link  

     

     

     

     

     

     

    tete maure

     

    -"Donc  si je résume:Les sarrazins  ont coupé un étage à la maison de Fanfan; ils arrivaient de Djibouti à dos de chameau et les amis de Fanfan les ont fait fuir en brandissant le drapeau blanc à tête de Maure !

    Et nous qu'est-ce qu'on fait dans cette histoire?

    -" Femme,  je cois que c'est toi qui a vidé la bouteille de vodka  ! Et puis laisse-moi lire le journal et demande à Fanfan ce qu'on fait dans cette galère "

     

    C'était le thème du noir et blanc pour les cartes postales du monde chez  Perfecta;link J'espère ne pas m'être trompée de thème sinon vous allez croire que c'est moi qui ai bu la vodka!


    31 commentaires
  • Un grand merci à celles et ceux qui m'ont souhaité mon anniversaire !

     

     

    Le célèbre journaliste Anatole Sacapus, profitait d'un repos  bien mérité , en essayant de bronzer  incognito sur une  petite plage  Corse ;

    Pour passer inaperçu ,il n'avait pas hésité à cacher son physique très avantageux, sous un maillot de grand-père , qui lui allait comme  la victoire aux joueurs de l'équipe de France! !

     

    maillot

     

    Il rôtissait comme un steack , quand tout à coup ,il vit arriver un étrange équipage :Une vieille dame  tirait un âne, chargé de sacs  et de valises , et se dirigeait droit vers la mer!

    madeleine colonnna

     

    Elle n'avait pas l'air commode  et l'âne marchait droit.

    ANE

     

    Anatole Sacapus, toujours à l'affût d'une scoop,   laissa choir le flacon de crème solaire  dont il enduisait des pieds délicats, et se précipita:

    -" Bonjour madame, où allez-vous  avec votre âne ? "

    -" Salute! jeune homme ! Je vais prendre le bateau ,pour aller sur le continent , voir mon fils !"

    - Vous ...allez ...sur le continent? Avec votre  âne? " Mais il faut franchir la mer!"

    -" Vous me prenez pour une paysanne , jeune homme? Je le sais qu'il faut prendre le bateau!"

    -" Et vous allez prendre le bateau avec votre âne? "

    -" Bien sûr! Vous ne croyez pas que je vais abandonner mon âne, comme les gens sans coeur qui abandonnent leur chien?" Mon âne,il part en vacances avec moi!"

    -" Mais le port est loin! Ici , c'est la plage ! "

    -" Et le bateau là-bas au large ? C'est quoi? Un mirage , peut-être? "

     

    bateau

     

     

    -" Non, c'est un vrai bateau, mais il est loin d'ici!"

    -" Vous croyez que nous avons peur de marcher mon âne et moi? On arrive du village ; alors on peut bien faire encore quelques centaines de mètres , hein, Sciucchinu?

    Allez "tsè"!!

    (onomatopée pour faire avancer un âne )

     

    Anatole en resta muet :pourtant,il ne se laissait pas surprendre facilement ,lui qui avait tout vu, tout entendu !

    Mais ,la vieille dame le laissait admiratif!

     

     Des enfants et des jeunes gens  s'étaient approchés et avaient suivi avec intérêt cet échange.

    laetitia.jpg

    Le plus âgé de la bande , eut pitié de la vielle dame ;Il comprit qu'elle  irait jusqu'au bout de son rêve .Il dit à ses amis:

    -" Nous allons  emmener la vieille dame faire un tour en pirogue  . Quelqu'un tiendra son âne, si elle veut bien le lâcher et ensuite nous la ramènerons sur la plage."

      La pirogue fut préparée ..

    pirogue

     

    La vieille dame, ravie  accepta de confier son âne  à  Anatole Sacapus , qui tenait à participer jusqu'au bout , afin de raconter cette histoire  avec l'accent de la vérité (ce qui n'avait pas été souvent le cas   ces derniers temps , mais cela ne nous regarde pas!);Elle lui promit (à son âne , pas à Anatole) ,de  revenir tout de suite le chercher  ,pour aller dans le grand bateau .

     

    Et la vieille dame , fit sa promenade sous les yeux amusés des gamins  de la plage .

    La joie irradiat son visage ,elle était heureuse de voguer sur l'eau ,elle qui n'avait jamais  quitté sa terre natale.

     

    Lorsqu'elle revint sur le bord , son fils l'attendait ;IL avait  raconté à Anatole , que , tous les étés, sa maman  partait  du village, tout proche, avec son âne ,pour aller voir son  autre fils que le continent.Heureusement  (ou malheureusement ), il y avait toujours quelqu'un pour la ramener  à la maison;

    Mais , c'était bien la première fois qu'elle avait eu droit à une promenade en pirogue!!

    ;

     

     

     dscn1260.jpg

     

    -"Peut-être un prochain été , réussira-t-elle  à franchir la mer , avec son âne Sciucchinu  pour revoir son fils sur ce continent  ,qui est si loin du village? " pensait Anatole Sacapus , la larme à l'oeil  (fait  exceptionnel , qui mérite d'être signalé: mais chut! Nous n'allons pas ternir sa réputation  de journaliste   objectif!!)

      mon village.jpg

     

     Ce conte  a été écrit pour le défi des "croqueurs de mots"  sous le commandement de Tricotine: link sur une idée de 

    Nounedeb  link  un journaliste, la plage , une vieille dame , des enfants ... un animal inattendu ..brodez,

     


    75 commentaires
  • DSCN2446


    Hier, c'était la St Erasme, le st patron des pêcheurs ; je ne sais si St Erasme a entendu l'appel du large; il a été balloté dans une barque ;il est habillé de rouge comme le prêtre et entouré de fleurs .

    Non, on ne va pas le jeter à la mer :il  reviendra  sagement au port , après sa promenade annuelle .

    Nous avons chanté  pour les marins  , sur la jetée de l'Ile-Rousse .

    Voici donc une poésie marine pour le jeudi en poésie chez Pascale la tricotineuse .link


     

    L’appel du large

     

    Un matin nous partons, le cerveau plein de flamme,
    Le coeur gros de rancune et de désirs amers,
    Et nous allons, suivant le rythme de la lame,
    Berçant notre infini sur le fini des mers.

    Mais les vrais voyageurs sont ceux-là seuls qui partent
    Pour partir, coeurs légers, semblables aux ballons,
    De leur fatalité jamais ils ne s’écartent,
    Et sans savoir pourquoi, disent toujours : Allons !

    Amer savoir, celui qu’on tire du voyage !
    Le monde, monotone et petit, aujourd’hui,
    Hier, demain, toujours, nous fait voir notre image :
    Une oasis d’horreur dans un désert d’ennui !


    Charles Baudelaire, Les Fleurs du Mal

     

    CHORALE1

     



    32 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique