• Entre deux coupures  de plus en plus longues ,sans compter une longue panne générale d'électricité  (notre village a la mauvais oeil )

     

    , je viens vite écrire quelques mots..

     

    Mariette   part à la cueillette

    De quelques brins de sarriette

    Elle gambade dans les champs

    Sans se soucier du vent.

     Mais il emporte son chapeau

    Le voilà qui tombe à l'eau

    Mariette veut le rattraper

    Dans la rivière elle est tombée  !

    Heureusement qu'elle sait nager

    Son chapeau  elle a rattrapé.

    La voilà toute trempée.

    Moralité: du vent il faut se méfier

    Surtout quand on est chapeauté .

     

    C'est une élève chapeautée qui arrive dans la cour de récré de Jill Bill

     Une nouvelle  longue coupure a retardé ma parution

     

     


    23 commentaires
  • Mon internet n'est toujours pas net : panne tout le week end .L'opérateur ne m'a pas rappelée bien sûr. J'ai un nouveau rendez-vous cet après midi, sans illusion.

    Mais ce matin ça fonctionne. Alors ,je me dépêche ...

    En attendant,je dépote, je rempote , je plante, je déplante ...

    Mais il y a aussi le jardin qui  s'impatiente  .

    Une petite fleur des champs

    Au bout de 2km sur la route du village, les gens se reposent à l'ombre de l'oratoire ,avant de refaire le chemin inverse.

    Autrefois;les gens des tris villages proches se retrouvaient une fois par an (le 31 mai) pour fêter la fête de Marie dont la statue  se trouve dans l'oratoire .

    Tout cela a disparu avec l'exode des populations.

     

     

     


    14 commentaires
  • J'ai appris que ma ligne internet est flottante : je ne savais pas qu'elle faisait de la plongée sous-marine .

    Heureusement (si je puis die) ,une autre personne m'a dit qu'il y avait des travaux sur la ligne : il me semble qu'ils durent un peu , ces travaux !

    Mais, s'il faut que les ouvriers mettent des scaphandres pour la réparer, on peux comprendre ...

    j'ai surtout l'impression qu'ils ne savent pas ce qu'il se passe...

     

    Le soleil brille,il fait chaud,le ciel est bleu ,les oiseaux chantent :on ne va pas se plaindre....

    Bientôt Pâques

    Dimanche ce sont "les rameaux . Comme dans beaucoup d'endroits, la tradition  de faire des "crucette" (petites croix)  en palme  , et autres objets de culte, perdure chez nous. 

    voici une petite vidéo qui en parle ,si vous avez quelques instants pour la regarder

     

     

    Je vous souhaite un bon week end

     

     

     

     

     


    13 commentaires
  • Ma connexion internet fonctionne très mal en ce moment; j'ai des coupures régulières .Ce matin j'ai rendez-vous avec un employé : je pense que ça va chauffer car cela commence à durer un peu longtemps.

    Calixte est le coiffeur de ces dames.

    Elles sont toutes sous son charme.

    C'est le roi de la mise en plis

    Des balayages et des bigoudis.

    C'est aussi le roi de la couleur :

    Les mélanges ne lui font pas peur.

    Les clientes ont parfois les cheveux verts

    Ce qui leur donne un air de pivert.

    Elles ont parfois les cheveux orange

    Ce qui les fait ressembler à des mésanges.

    Mais ces dames lui pardonnent volontiers

    Car Calixte les aime  et aime son métier.

     Calixte pourra coiffer les élèves de la cour de récré de Jill Bill


    20 commentaires
  •  

    La Madunuccia à Ajaccio

    (photo du net )

    Pour changer, je vais vous parler d'une coutume religieuse qui se déroule en mars à Ajaccio  et qui est une grande fête  pour les habitants de cette ville.

    (J4ai  pris quelques renseignements sur le net   ,pour compléter ce que je connaissais

    Chaque année les cérémonies de la Madonuccia (prononcer Madonoutcha) durent deux jours, selon un rituel inchangé depuis 1656 ! Cette année là, plusieurs régions de l’Italie actuelle sont touchées par la peste, notamment la ville de Gênes. Or à cette époque, la Corse est génoise et des navires en provenance de Gênes sont en vue. Toute la population d’Ajaccio se met alors à prier Notre-Dame-de-la-Miséricorde, du nom de la vierge miraculeuse de Savone apparue un siècle plus tôt à un paysan ligure. Les habitants improvisent une procession à l’intérieur des remparts. Le miracle se produit enfin, des vents porteurs éloignent les bateaux génois des côtes et la ville est sauvée de la peste.

     

    Le vœu des Magnifiques Anciens

     

    Le 16 novembre de cette année-là, la Magnifica Comunità(les magnifiques anciens ) et le Conseil des Anciens, réunis dans la salle del publico palazzo, proclament la Vierge de la Miséricorde patronne de la ville et prennent l’engagement perpétuel de la fêter chaque 18 mars. C’est le vœu des « Magnifiques Anciens ». Les édiles municipaux vont alors faire édifier une chapelle de Notre-Dame de la Miséricorde dans la cathédrale d’Ajaccio, point de départ et de retour de la grande procession du 18 mars.

     

     La veille de la fête, la place des Palmiers sera éclairée par des centaines de cierges et de lumignons déposés dans la journée par toutes les générations d’Ajacciens. Avec les bougies mises aux balcons et aux fenêtres, c’est tout le cœur du vieil Ajaccio qui brûle à la nuit tombée. Sur la façade d’un immeuble de la place, une niche abrite la statue de la Madonuccia. L’inscription latine « Posuerunt me custodem » rappelle : Ils m’ont placée là pour que je les protège.

     

    Le conseil municipal avec le maire ,qui représentent  « les magnifiques anciens «   et toutes les personnalités officielles  assistent à la messe  le 18 mars et à la grande procession qui traverse la ville.

     


    13 commentaires