•  

    Josette ,à la barre des croqueurs de mots ,nous propose le défi suivant :

    Halloween c’est fini… un dragon est resté !

     

    Pour le défi 226

     

    Du lundi 11 novembre

     

    De ma cachette je vous demande d’écrire un « bestiaire fantastique »

     Quelques  lignes ayant pour sujet un être, un animal (Sirène, ondin, dragon…) sorti de votre imagination

    Défi N°226

    J'avoue: mon petit-fils m'a aidée !

     

     

     

    Je suis le ténébreux,le veuf,   petit drôle,le beau, l’illuminé,

    Le prince de ce jour ,aux oreilles en alibis ;

    Mes jambes disparues et mes bras allongés

    Portent la trace rose de mes nuits de folie.

     

    Dans le matin pluvieux, je me suis réveillé

    Sous les feux de la rampe, devenu une star

    Etre dans ma peau, je sais vous en rêvez,

    Mais, désolé,pour vous,il est  un peu trop tard.

     

    Suis-je un humain ou un martien ?  Mes beaux yeux bleus

    Portent encore les traces d’une race ancienne.

    J’ai rêvé de séduire  un jour une sirène.

     

    Et si  j’ai la grosse tête  en ce matin   pluvieux (encore)

    Pardonnez-moi,  je ne suis qu’un petit animal

    Tombé par  terre, car ,heu… je me tenais mal !

     


    23 commentaires
  •  Que puis-je vous raconter en ce jour de novembre ? Bof ...

    Que l'automne vient d'arriver : Mon Dieu ! Que la montagne est belle ...

    Que j'ai vu des petits hommes habillés bizarrement ..l'autre jour à Ajaccio ...

    (très  intéressés par les produits de beauté  )

    Que j'ai vu aussi des êtres  étranges ,qui avaient peut-être attendu trop longtemps  leur belle...Ils ont attendu, attendu,elle n'est jamais venue ...

     

    Mais le bouquet de fleurs ne s'est pas fané !

     Le temps est gris.La pluie arrive.Je vais peut-être faire comme le chat: retourner me coucher

     

    Sans oublier de mettre mes chaussons

    C'est l'automne

    Ou bien manger quelques Carambars pour me remonter le moral: que celui ou celle qui n'en a jamais mangé,me jette la première pierre

    Je vous souhaite par avance,une bonne fin de semaine .S'il fait froid , restez au chaud et grillez des châtaignes .S'il fait doux, allez vous balader dans la nature , et ramassez des champignons (si vous les connaissez ); sinon contentez-vous de ramasser des cyclamens.

     

     

     

     

     


    20 commentaires
  • Zélie rêvait de l'Amazonie

    De se battre contre les bandits

    Qui défrichent pour quelques pépites

    Et font tout sauter  avec la cordite .

    C'est une idéaliste écolo Zélie.

    Mais elle ne connaît pas la géographie.

     Elle s'est retrouvée en Colombie

    Chez les fumeurs de cannabis.

    Maintenant, elle vit avec philosophie

    Dans la fumée de ses rêveries.

    Tout le monde,il est beau,il est gentil

    Zélie est-elle perdue pour l'écologie ?

     

    Une élève un peu sulfureuse, pour un mois sans tabac,  qui arrive dans la cour de récré de Jill Bill

     

     


    17 commentaires
  • Donc, nous nous sommes promenés dans le train  en essayant d’apercevoir notre voiture qui devait s’inquiéter pour nous. Un aller ,un retour et bing, la bonne gare et le bon train qui s’arrête !

    La journée suivante : voir le Colisée et mourir; non tout de même pas!
    Cette-fois- ci nous avons trouvé la bonne gare .En avant pour l'aventure !
    Nous  sommes arrivés, mais oui, sans encombre ,près du Colisée .
    Nous avons d'abord, cherché un restaurant .Nous n'avions que l'embarras du choix.
    Nous en avons repéré un ,mais la serveuse n'a pas voulu nous placer  où nous voulions ,pour avoir une vue imprenable sur le Colisée et pas sur les touristes ou sur le mur de la salle.
     Gérard s'est énervé et hop   nous avons trouvé le bon.

    Pendant que les autres faisaient une cure de pâtes et de pizze, moi, j'ai fait une cure de bruschette .
    La visite du Colisée a été assez mouvementée ,parmi la foule. Certains voulaient y entrer d'autres non (à cause de la queue interminable  ). Certains en ont fait le tour. Quelques incidents diplomatiques ont été évité de justesse.
    Du coup , personne n a vu l'intérieur . Ce sera pour une autre fois.

     Nous avons ensuite essayé les bus pour  se rapprocher de notre but suivant :
    Nous avions projeté de voir la fameuse fontaine de Trévi . Pour y arriver, en dépit de la carte, que chacun a interprétée à sa manière, nous avons fait le tour de Rome , en bus, en métro et à pieds.
    Nous avons étudié la carte, à l'endroit, à l'envers et  nous y sommes arrivés.

    L'Italie(fin,enfin)


     Impossible de s'approcher de la fontaine: un monde fou  ! Nous avons quand même pu voir un bout de la fontaine. Nous n'avons même pas jeté une pièce dans le bassin . 
     Et nous sommes ensuite allés chercher  le métro, comme les chevaliers de la Table Ronde partis chercher le Saint Grâal.. 
    Evidemment, la station dans laquelle nous  nous sommes échoués  était fermée : je soupçonne les romains de l'avoir fait exprès .

     Il a fallu en chercher une autre, place d'Espagne : elle est très belle la place d'Espagne   avec son immense sculpture et tous ces jeunes agglutinés sur les marches ...Elle est encore plus belle lorsqu'on  n'a pas fait 5 km à pieds.

    Mais c'était le bon métro, et la bonne gare... Nous sommes rentrés à une heure convenable dans notre gîte . Encore un mois, et nous serions devenus de vrais guides de Rome.
    Tous les soirs , pour nous remettre de nos émotions , nous avons joué aux cartes  avec une bonne tisane , comme des gens du 3ème âge , qui se respectent.

    Le dernier jour ,nous sommes partis tôt car le bateau nous attendait à Livourne.
    Cette fois-ci, nous avons fait taire le GPS, et Waze nous a guidés. Nous sommes arrivés , sans encombre, et très étonnés, dans le port et presque dans le bateau, sans encombre  , sous l'oeil vigilant de Manu et Roland qui surveillaient Gérard comme l'huile sur le feu !
    Le bateau du retour nous a laissés à bon port.Et c'est là que s'est terminée notre aventure italienne.

    L'Italie(fin,enfin)


    19 commentaires
  • L'Italie : Rome

     

    Ayant assez visité la campagne  toscane , nous avons décidé de partir à Rome : Rome, son pape, son Vatican, sa fontaine de Trévi, son Colisée,sa villa Borghese, ses poubelles qui débordent …
    Nous avons décidé de donner une dernière chance au GPS… C’est au moment d’ arriver vers notre gîte dans la banlieue, que cela s’est gâté.
    Il nous a envoyés dans la campagne, romaine, qui mérite sans doute le détour ,mais bon, pas  dans nuit noire.Mais, comme tous les chemins mènent à Rome…
            Finalement, avec l’aide de waze, nous sommes arrivés à bon port.
    Le lendemain,nous avons convoqué Leonardo (pas de Vinci) pour faire le point sur le logement .Il y  avait quelques petites affaires à régler .
    Il a été adorable .Je vous le recommande.

    L'Italie : Rome

                                                   (Clin d'oeil à Quichottine : Don Quichotte )

    Et nous avons décidé de visiter la ville . Mais, avec prudence, nous avons  choisi d’y aller en train. Nous avons laissé la voiture dans une petite gare perdue, puisque nous avons raté la grande gare (encore une blague du GPS). Et nous sommes partis à l’aventure .Le programme :
    -visiter St Pierre et accessoirement, faire un coucou au pape.
    Nous sommes descendus à la bonne station .Mais pour trouver le Vatican … Comment dire … Je crois qu’il avait changé de place … Parfaitement ! Nous avons tourné et retourné dans les rues  et puis ô miracle ! Devant nous ,il était là !

    L'Italie : Rome

                                                  Non, ce n'est pas le Vatican, je sais )
    Nous avons essayé de voir le pape.
    Hélas, celui-ci était occupé à célébrer une messe :il n’a pas eu le temps de nous saluer .
    Impossible de visiter St Pierre à cause de la messe. Pourtant Josette   a essayé de soudoyer un garde suisse .Je crois même qu’elle lui a promis un muscat pétillant corse, et une coppa : rien à faire.Il était incorruptible ..

    L'Italie : Rome


    Donc , nous avons déambulé parmi les cornettes, les soutanes , les mitres   , les  aubes rouges  et les touristes …
    Epuisés par tous ces km , nous avons décidé de rentrer au bercail.
    Miracle (encore ,oui ) , nous avons pris le bon train .Mais , tout à coup un doute s’est méchamment  et lâchement ,insinué en nous :
    -Qui se souvient du nom de  la gare où nous avons laissé la voiture ?
    -Est-ce que le train s’arrête dans la gare où se trouve notre voiture ?
    Vous avez répondu à la question , j’en suis certaine : c’est non et encore non.
    Nous étions tous désespérés  et honteux … Pire  que des enfants de maternelle! ! Un fou-rire nous a pris … (à suivre,peut-être )


    16 commentaires