• Je sens qu'il va se passer quelque  chose ... de pas  net ....

     

     

    -Qu'est- ce que je vous disais ? Hein ? Bourreau de brebis ..Bêêêêêêêê...

    -Qu'est- ce qu'il me veut celui-là ? Qu'est- ce que je lui ai fait ? Bêêêêêêê...

     

    Et mon patron qui observe ! Vous croyez qu'il viendrait à mon secours ?   Ah! Mais , je vais me venger  ! Plus de lait , na !

    -Non mais , vous nous avez vues ?

    -De quoi avons-nous l'air ? J'ai honte : je ne  ressemble plus à rien ..

    -Où est donc passée notre belle laine blanche ?

    Je crois que je vais le savoir : ce n'est pas encore notre maître qui est en train de la charger dans un camion ? Traître va !

    Je vais me venger : plus de fromage ! Plus de brocciu  ! Nous allons faire grève : Où sont nos gilets jaunes ?

    Ils les ont tondus aussi ?

     C'était la "tundera": la tonte des brebis 

     

     


    15 commentaires
  • Lenaïg

    Nous demande de jouer avec l'acrostiche :

    Fleur  exotique qui fait rêver

    Les amoureux  des pays lointains

    E coutez-les roucouler

    Uhhhhhh ! (Non ça c'est un lapin.)

    Rouuuuuuu : ce sont eux  .

    Demain  est encore loin

    Et les  serments  sont   douteux.

    Laissons-les  profiter  du bonheur

    Oublier les tracas de la vie

    Toujours écouter leur coeur

    Utiliser les joies d u destin

    Sans  penser au futur incertain.

     


    15 commentaires
  • Zaza est à la barre des "croqueurs de mots " et nous propose ceci :

    Pour le 20 mai, défi NR 221, je vous propose de concocter une petite histoire « zazatesque », faites travailler vos méninges, vous connaissez mon esprit déjanté.

    Donc, Zaza, je vais essayer de te satisfaire  !

     

    Vous vous souvenez peut-être de "mamie Davia" qui cherchait désespérément un compagnon  ? Nous l'avions laissée dans la "micheline"  en galante compagnie   et en route vers le bonheur   le11 décembre 2015. 

    Après trois ans de lune de miel,  Mamie Davia a voulu partir voir du pays : Ne vous inquiétez pas, je vais faire court.

    Ils ont décidé de partir quelques jours  en  Sardaigne  . Je ne vous raconte pas la traversée au cours de laquelle , elle a failli tomber dans la mer , en voulant rejouer la scène du Titanic avec lui.

    Ils avaient loué un petit appartement avec AirBNB.Tout allait  bien jusqu'au moment d'aller dormir.

    Quand  je dis dormir, vous avez compris qu'ils voulaient inaugurer leur lit qui paraissait si accueillant.

    Hélas ! Au moment où ils allaient atteindre le nirvana, un énorme, mais énorme bruit les faut sauter en l'air , sans les envoyer en l'air :

     Mamie Davia se dit d'abord, que son compagnon ne lui avait jamais produit un tel effet,avant de se retrouver brutalement  50 cm plus bas . Devant ses yeux toujours énamourés (mais cela ne va pas durer  , vous allez comprendre pourquoi), le dentier de son compagnon , à quelques centimètres de son nez, claquait  frénétiquement, mais son propriétaire n'était pas autour .

    Il était sous le matelas qui avait atterri par terre :( le compagnon, pas le dentier).

    -" Mais que ch'est-il paché   ? Il y a eu un attentachhhhhhhhhh? "  criait celui-ci  à moitié étouffé (Il valait mieux d'ailleurs, car  sans le dentier , il avait du mal à parler) .

    -"Je ne sais pas ! "répondit mamie Davia . aussi écroulée que le lit .Je crois que c'est l'encadrement du  lit qui s'est désolidarisé de la literie  comme ton dentier s'est désolidarisé de toi . Je ne comprends pas : nous faisions cela très tranquillement tout de même ! "

    Mamie Davia était plus ébranlée, par le  dentier volage que par le lit démoli.

    Elle se rendit compte que son amour pour son compagnon,  venait de dégringoler comme le lit.

    Mais , magnanime, elle l'aida à se sortir de sa mauvaise position  .Effectivement, le lit très vétuste,n'avait pas résisté au...poids  du couple  et les quatre montants reposaient ,désormais en paix ,sur le sol. 

    Le dentier, remis de ses émotions avait retrouvé son propriétaire  ,pas encore remis, lui de sa chute .

    Le reste de la nuit fut plus  terre à terre  , comme le sommier et le matelas.

    Mais laissons ce couple sur le déclin,  dormir tranquillement au ras du sol. Ils nous donneront de leurs nouvelles un de ces jours.

     

    PS:Ceci est tiré d'une histoire vraie(  sauf le dentier) , arrivée à un couple d'amis lors de notre séjour en Sardaigne l'an dernier .Je ne vous raconte pas  les fous-rires...

     

     

     

     

     

     

     


    24 commentaires
  • Du haut de mon village, j'observe la nature.....

    Les cistes roses en fleurs

    Des fleurs ...en pot

     

    Des fleurs libres..

     

    Avant que la boule du platane ne tombe sur le clocher, je vous souhaite un bon week end.

    Encore de la pluie chez nous: Nous allons finir par dériver avec toute cette eau ...

    Et je vais chanter toute la journée..Le soleil reviendra-t-il ?


    16 commentaires
  • Le jeu des acrostiches  chez Lenaïg, en attendant le retour de Jill Bill .

    Acrostiche: enluminure

    En raison du retour de la neige

    Nouveau paysage  blanc-beige

    La nature a attrapé un rhume !

    Ultime sursaut  d'une saison posthume !

    Mais faut-il que je transhume ?

    Il faut beau dans le grand nord !

    Non, je n'aime pas les fjords

    Une fois n'est pas coutume

    Retrouver le soleil  qui m'est indispensable

    Est  -ce un voeu bien raisonnable ?

     

    Il tombe des flocons de neige , qui heureusement ne tiennent pas; mes fraises vont tourner de l'oeil les pauvres !

    Acrostiche: enluminure

     


    24 commentaires