•  

    Vous aimez les châtaignes?

     

    Mais non, pas les châtaignes sur le nez .je vous parle de celles qui poussent dans les bogues qui prennent un malin plaisir à vous piquer les doigts.

     


    Il arrive aussi qu'on en reçoive une sur le nez si on se met sous un châtaignier par jour de grand vent. Cela fait mal je vous confirme.

    Il vaut mieux les ramasser par terre si les porcs et les vaches vous en laissent un peu. Il faut presque se battre avec eux pour réussir à remplir un petit panier .Mais  c’est moins fatigant  puisque le vent fait tout le travail….

     

     

     

    Sinon, ,il faut s’armer d’un grand bâton et taper sur les bogues mûres : avec un peu d’adresse, on n’en rate pas trop .      
    Ensuite,il n’y a plus qu’à se régaler :

     

                                                  (Ce n'est pas mon père  mais un vieux monsieur de 86 ans  )
    Vous préparez les" fasgiole"= châtaignes grillées.
    Vous allumez un bon feu de bois, vous attendez qu'il y ait des braises ;Vous versez vos châtaignes dans un ustensile troué (le testu ),après les avoir préalablement fendues,légèrement pour éviter qu'elles n'explosent .Vos voisins pourraient s'imaginer que vous testez des explosifs et appelez les gendarmes !

     



    Vous les passez sur les braises en les faisant sauter ou glisser de temps en temps,pour les tourner .
    Lorsqu'elle sont cuites vous les sortez du feu, vous mettez, dessus un chiffon humide pendant quelques minutes .(pas une serpillière tout de même )
    Vous les versez ensuite sur un vieux journal , (si vous ne l'avez pas lu , tant pis; si c'est pour lire que nos impôts vont encore augmenter, inutile de vous contrarier !

    Ensuite vous préparez une bonne bouteille de vin, et vous dégustez vos châtaignes.

    Si vous avez invité des amis, c'est encore meilleur .

    Cela me rappelle quand j'étais gamine ; mon jeune frère et moi adorions voir notre père préparer ce cérémonial devant la cheminée ; nous attendions avec impatience que les châtaignes soient prêtes, pour le plaisir de les déguster .

     


    13 commentaires
  •  

    Amance venait de Casamance

    Il est arrivé un jour en France,

     Pour y gagner sa pitance.

    Il a essayé le marteau-piqueur,

    Cela lui donnait des aigreurs .

    Et aussi un peu mal au cœur.

    Il a essayé de livrer des pizza(s)

    Mais cela ne lui convenait pas :

    Il n’aimait pas le gorgonzola.

    Il s’est lancé dans le kébab,

    Tout en jouant du rébab

    Il se prend pour un vrai nabab !

     

    cet élève va régaler ses petits camarades dans la cour de Jill Bill

    Pour ceux qui connaissent le blog de Tiot" : son blog a disparu .Il en a donc créé un nouveau  .Voici le lien :http://lesinfosdumineur.eklablog.com/

     

     


    20 commentaires
  • Depuis que je suis à Paris  et sa banlieue, j'ai fait autant de km que  la distance Dunquerke-Marseille . C'est fatigant la grande ville pour une campagnarde.

    Nous avons découvert des inventions étranges au concours Lépine

    Des ventilateurs  qui font voler les ballons ...

     

    Mais j'ai préféré le salon du chocolat : j'ai  décidé d'acheter une paire de chaussures  .

    J'ai choisi celles-ci .Vont-elles résister à la pluie qui tombe?  J'ai peur de me retrouver  pieds-nus avant d'arriver à la maison , si elles fondent... On verra bien  !

    -"Dis-donc  , tu es prêt ? Nous allons faire la fête ce soir  !N'oublie pas ton parapluie  !

     


    15 commentaires
  •  

    Thècle est la reine du tacle .

    Il faut la voir sur le terrain

    Elle met l’équipe adverse en  débâcle

    Pour la sienne c’est une vraie bout en train.

    Parfois, si quelqu’un renâcle

    Elle lui donne un coup de point

    L’arbitre la sanctionne de loin.

    Craignant pour ses roudoudous  genoux , tabernacle ! (oui,il est québecois)

    Mais ses copines la montent au pinacle.

    Thècle est la reine du tacle .

     

    Voilà une élève qui va mettre de l'ambiance dans la cour de récré de Jill Bill

     


    20 commentaires
  •  

    Me voici parisienne pour une  dizaine de jours : comme a dit un passager dans l'avion: "nous allons dans la jungle  "!

    Vous imaginez ce que représente  pour nous , pauvres paysans, d'une île ,où les plus grandes villes ne dépassent pas 60 000 habitants , où un bourg de 5000 âmes est considéré comme une ville ... vous imaginez, atterrir  à Paris ! A chaque coin de rue ,on risque sa vie ...une balle perdue , arrivant d'une banlieue chaude ; les gens courent partout  après le temps ;  Les métros où les voyageurs sont serrés comme des sardines qu'on aurait oublier de huiler ... "Toutes ces rues me tuent..."

    (J'ai oublié mes pantoufles )

    Il faut s'accrocher à son sac  , comme les impôts aux contribuables ; il faut cacher  le pendentif qui nous vient de notre arrière-grand-mère : d'accord,il ne vaut rien mais il brille ... Les voleurs vont croire que c'est de l'or et ils risquent de vous arracher une oreille : j'aime beaucoup Van Gogh, mais de là à lui ressembler ...

    -"Attention, mets ton sac en bandoulière ,cache ta chaîne ; ne souris pas à n'importe qui ,o pourrait croire que c'est de la provocation ."

    -"Quoi, je vais rester 10 jours sans sourire  ? "Je rentre !"

    -" Non, mais tu pourras sourire à la maison  ... "

    -"Alors,je reste "

    (Et il part avec )

    -"Et surtout , ne sors pas toute seule   , en métro ou en bus ! "On n'a pas envie d'alerter tous les commissariats de Paris  pour lancer un avis de recherche , vu ton sens de l'orientation "! L'ingratitude des enfants n'a d'égale que le carré de l'hypoténuse : ils ne me font même pas confiance...moi non plus d'ailleurs,je ne me fais pas confiance ,mais ne le  leur dites pas .

    Et puis il fait froid à Paris  ! Dans ma montagne aussi ? Oui, mais ce n'est pas le même froid : chez moi c'est un froid du sud, à Paris c'est un froid du nord ...:voilà la différence !

    Bon,je vais aller respirer l'odeur  de la pollution ... Bon week end

     

     

     


    20 commentaires