• Vous n'allez pas me croire  : Azora ma voyante virtuelle , m'a appelée ce matin, à 9h !

    Parfaitement : en général, je ne réponds pas lorsque je vois s'afficher un numéro inconnu. Mais j'ai pensé qu'à 9 h du matin, ce n'était pas une publicité.

    Eh! Bien !  Azora a vu que j'étais prête à répondre . C'est une grand voyante, je vous l'ai dit.Une de ses assistantes,m'a dit que madame Azora avait quelque chose de très important à me dire , qu'elle avait vu de grands changements dans ma vie .

    Je n'ai pas besoin d'elle pour savoir cela : ma retraite va diminuer (bien fait pour les vieux qui gagnent trop et qui ne fichent rien  ),  l'essence est plus chère , les impôts locaux vont augmenter ,il va falloir rouler moins vite ... C'est ce que je lui ai dit avant de raccrocher.

     

    Je n'en suis pas encore revenue de ce coup de fil :

    cela signifie que nous sommes vraiment espionnés sur le net  !

     

    Ce que je ne comprends pas, c'est comment , cette Azora a pu avoir mon numéro de téléphone : mais je suis bête : elle l'a vu dans sa boule de cristal !

    Je vous souhaite un bon week end  venteux (encore ) et enrhumé pour moi.

     

     


    23 commentaires
  • Azora a décidé

    Azora a décidé un jour
    De devenir cartomancienne
    Elle devine en quelques tours
    Votre vie à  venir et ancienne.

    Si elle fait tomber une carte
    D'un coup de pied , elle l'écarte.
    Vous n'y voyez que du bleu,
    Car elle vous envoûte avec ses yeux .

    Azora n'est pas très douée
    Mais elle sait, ses clients,  flouer.
    N'écoutez pas ses prédictions ,

    Car ce ne sont que  divagations:

    "-Je vois,je vois ... le grand amour

    -"Je vois , je vois la richesse

    "-Je vois, je vois  maîtresse Jill qui arrive avec des bonbons et une baguette cachée dans le dos ....."

    (Vous voyez bien que ce ne sont que divagations ....

     

    J'écris en vitesse car ,on joue à cache-cache avec le courant  , toujours à cause du vent violent .Mais je m'accroche .

    Une élève un peu mystérieuse arrive ce matin dans "la cour de récré" de Jill Bill


    26 commentaires
  • ABC , à la barre des "croqueurs de mots" , nous demande de parler de la "surprise de janvier"

    "-Nous sommes notre plus grande surprise " a dit un écrivain

    C'est vrai  cela : tous les jours, je me surprends moi-même , et pas seulement au mois de janvier.

    Exemple:

    -Comment ai-je réussi à supporter pendant deux heures, et avec le sourire,les lamentations de ma voisine , qui me racontait ses douleurs en partant de la tête jusqu'aux pieds. ?

    -Comment ai-je pu avaler du miel, moi qui ai horreur de cela pendant 15 jours, me frictionner d'huiles essentielles, pour éviter d'attraper les microbes ,hivernaux de mon entourage?

    -Comment,ai-je réussi à arriver en avance, à la répétition de ma chorale, lundi dernier ?

    -Comment ai-je pu oublier de remettre mon soutien-gorge en sortant de chez le radiologue ?

    (je me sentais légère , tout à coup ...)

    -Comment est- ce que je réussis à utiliser mon ordinateur alors que ma souris a rendu l'âme ?

    (J'ai du mal à me servir du "pavé" tactile. )

    C'est pour cela d'ailleurs que j'arrête là mon énumération , car je fais des bêtises  .

    Vraiment , en relisant cela, je me surprends  vraiment moi-même ; surprenant , non ?


    33 commentaires
  • Je suis allée visiter une" chèvrerie" à l'ancienne . Le chevrier , bourru et le coeur sur la main, nous a raconté son quotidien.

     

    Des petites curieuses nous observent  :

    -Qui sont ces étrangères ?

    -"Où sont nos mamans ? "

    C'est l'heure de la tétée et chaque cabri cherche sa mère , ce qui n'est pas toujours facile. Nous avons vu une maman rejeter absolument ses jumeaux ! Elle ne voulait rien entendre.

    Le chevrier courait de l'une à l'autre  pour essayer de mettre un peu d'ordre.

    -ça y est, elles s'en vont  !

     

    Les cornes , vues de près, m'ont impressionée

    Ne serait-ce pas la chèvre de Mr Seguin , là-bas au fond ?

    Je vous souhaite un bon week end

     

     


    20 commentaires
  • Félicien est arrivé ce matin

    Sans prévenir, l’air de rien

    M’a demandé l’asile éolien,

    Mon cœur lui a dit –« Viens ! »

     

    Il a ôté son grand chapeau

    S’est assis sur mon piano,

    M’a demandé un verre d’eau,

    Son popotin a fait un « Do ».

     

    Il a enlevé son manteau,

    Son pantalon  et son tricot

    M’a demandé quelques câlins,

    Je lui ai dit : -« Non  , tu es zinzin ? « 

     

    Je l’ai pris par la peau du dos,

    L’ai chassé, comme un chameau

    (Oui, j’ai fait les « commandos »)

    Félicien , est un drôle d’oiseau !

    Un élève dont il faut se méfier ... pour la cour de récré de Jill Bill


    30 commentaires