• EUCHER  peuchêre !

    Tu est drôle à regarder:

    Ton pantalon, au fond des talons,

    Tu n'as même ^pas de caleçon,

    Tes chaussettes en accordéon :

    Tu ressembles à un vagabond .

    Mais je me suis laissée dire,

    Que tu as caché une tirelire,

    Pleine à ras bord  de beaux billets

    Sous ton sommier  en acier.

    Tu ne vas pas m'apitoyer

    Avec tes yeux de lévrier.

    Eucher, si tu ne veux pas en profiter

    C'est moi qui vais te les faucher !

    Méfiance avec Eucher  dans la cour de récré de Jill Bill


    23 commentaires
  • Hier, c'était la st Antoine;Chez nous, c'est la fête du hameau du bas : donc il faut absolument  faire une messe avant que le ciel nous tombe sur la tête. Mais l'engeance des curés étant en voie de disparition (bien fait pour eux:ils n'ont qu'à autoriser les femmes à faire la messe  et les laisser se marier) ,

    nous avons   eu un remplaçant (un électron libre d'après l'évêque ).

    Il faut reconnaître qu'il est assez spécial : son sermon nous  fait faire le tour du monde, en passant par la moutarde  , et les Cathares .Tout cela sous un soleil de plomb .

    Nous avons donc déménagé  à l'ombre , au milieu des cailloux que l'orage de la semaine dernière avait  transporté sur le chemin.

    Au bout de 15 minutes , la moitié des fidèles (je  m'avance beaucoup en employant ce mot) , s'étaient réfugiés derrière la chapelle pour discuter le bout de gras .Au bout de 30 minutes ,il n'en restait plus qu'un quart ...

    Heureusement, il a dû s'apercevoir qu'il ne restait plus que les stoïques .Il a continué la messe un peu plus vite ;on n'arrivait plus à le suivre dans ses  Sanctus et autres  prières.

    Et de plus,il chante aussi faux qu'une casserole , ce qui provoque quelques fous-rires intempestifs  très difficiles à cacher: heureusement qu'il y a les feuilles de chants, derrière lesquelles on peut se réfugier ...

    La chaleur aidant, je crois aussi qu'il a eu hâte de boire un coup, et de manger quelques bonnes choses préparées par les gens du village .  .

    Les petits pains ont été bénis  ;ils étaient à l'ombre  sous le regard bienveillant du saint qui lui aussi est resté sagement à l'ombre  dans la chapelle.

     

     

     

     

     

     


    16 commentaires
  •  

    Depuis 2011, Quichottine,   a sollicité  des volontaires  avec ou sans blog,   pour la réalisation, en auto-édition, de 7 livres," les anthologies", dont l'intégralité des bénéfices est versée à l'association "Rêves", pour réaliser le rêve d'enfants et adolescents gravement malades.

     

    En 2021, 91 auteurs,  pour la plupart blogueurs, ont répondu à l'appel pour  la 7ème anthologie  qui s'appelle : "Horizons".

     

     

     

    Ce livre est mis en vente, en souscription jusqu'au 15 juin, au profit de l'association "Rêves", pour contribuer à la réalisation d'un rêve    pour des enfants gravement malades . 

    A partir de mi -juin il sera disponible directement sur le site The Book Edition. 

     

    Pour  acheter ce livre  et faire une bonne action , il faut se rendre chez Quichottine, lui laisser un commentaire avec son adresse mail et suivre les instructions (12 € par exemplaire + frais d'envoi, d'un peu plus de 4 euros ) 

    J'ai participé modestement à la réalisation de ce livre avec un petit texte.

     

    Et comme la fin de la semaine approche , profitons du soleil et du ciel bleu.

    Horizons

    Un bon anniversaire à mes deux petits-enfants , nés le même jour mais pas la même année

    Une petite église, un cimetière,

    La vieille école reste fermée à côté

    La pariétaire  y pousse dessus

    Une  petite maison à l'adret

    Une petite vieille à la fontaine

    La méridienne fait un arrêt

    Allons mon fils allons à la veillée

    Ecoute le Niolo(région montagneuse au centre Corse ) qui frémit ....Et Pampasgiolu (poète corse)  qui improvise (bis)

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    19 commentaires
  • Gloriette a un caractère fougueux;

    Elle aime les gens courageux:

    Elle a demandé à ses amis

    De venir la retrouver ici,

    Sous la gloriette de son jardin

    Pour manifester ce matin .

    Ses voisins ,de vieux ch'noques

    Veulent qu'elle zigouille son coq,

    Qui chante  le "chant du départ"

    Au lever du jour , main et soir.

    Arrivera-t-elle à le sauver?

    Gloriette en est persuadée.

    Gloriette va mobiliser les élèves endormis  dans la cour de récré de Jill Bill

     

     


    22 commentaires
  • La retraite

    Un ancien écrit  que je remets  sur le blog...

     

     

    Lorsque joyeuse et guillerette

    Je suis partie à la retraite

    Je voulais parcourir le monde

    Par les airs et sur l'onde (pas trop l'onde  ) 

     

    Bien sûr j'ai fait de beaux voyages

    Bien sûr j'ai vu d'autres rivages

    Mais ne plus regarder l'heure

    C'était la base de mon bonheur (ben, je regarde encore l'heure ) 

     

    Je ne voulais pas d'ordinateur

    Les mots du net me faisaient peur

    Moi qui ne connaît rien à l'anglais

    Le corse et l'italien me suffisaient (pas toujours) 

     

    Comme je ne suis pas très sage

    Je suis restée dans mon village

    Je pianote du soir au matin

    Et j'oublie tous les copains (mais non ) 

     

    Je cours du chant au quadrille (avant le virus )

    Du matin au soir, je sautille

    Je fais du sport sans le vouloir

    Et le temps passe sans le savoir ! ( pas tout à fait juste)

     

    Dans mon coeur , j'ai vingt ans

    Tout me passionne , comme avant

    Un petit rien fait mon bonheur

    De la vieillesse , je n'ai pas peur (pas sûr  ) 

     

    Je veux garder mon âme d'enfant

    Pour m'émerveiller comme avant

    Pour une fleur, pour un oiseau

    Etre retraitée ,ce n'est pas du gâteau !(ça c'est vrai)  

     


    18 commentaires