• Myosotis n'aime pas...

    Myosotis n’aime pas les fleurs :

    Elle leur fait hara-kiri,

    Ah! Vraiment quel grand malheur !

    J’en suis monogatari (e) ! .... (Qui a dit –« A tes souhaits ? )

     

    Myosotis n’aime pas la campagne

    Elle aime les hydrocarbures

    Elle carbure au  champagne

    A Fos sur Mer, elle se biture .

     

    Myosotis , me désespère,

    Quittera-t-elle cette ville ?

     Je la voulais jardinière,

    Elle finira au bois de Vincennes  Chaville

     

    Attention aux fleurs de la cour avec cette élève ,   à l'école de Jill Bill


    25 commentaires
  •  

    Colette , à la barre des "croqueurs de mots",nous demande de parler du jour et de la nuit .

    Défi N°196 :  on l'attendait ...

    (Ben, il fait nuit )

    On l’attendait avec …impatience , mais oui. Mais qui , me demandez-vous ?  Du moins il me semble entendre des questions .

    Non, pas le Messie : lui, tous les ans , depuis deux mille ans ,il nous fait le coup : il arrive  dans la nuit du 24 décembre   et pffffuitttt,  disparaît  presque aussitôt ,sans laisser d’adresse , comme le père Noël d'ailleurs

    Nous ce que nous attendions, hier,  ce n’est pas non plus la neige ; oui, on l’attendait quand même ,car la météo nous l’avait promise.

    Défi N°196 :  on l'attendait ...

    Mais  c’était surtout  la panne de courant  que nous attendions : le cœur battant, les bougies, les lampes  à pétrole , les lampes à gaz ,les groupes électrogènes  …Nous n’avons pas de pétrole mais nous avons des idées  …  le bois au sec, le poêle bourré  .Dans les starting-blocks (je ne réponds pas de mon anglais, appris par- ci par là, plutôt par- là   ) les gens !

     Nous avions chargé les téléphones, les appareils photos , tout ce qui est chargeables . Dès le lever du jour ,  tout était prêt .

    Par contre, complètement inconscients, nous avions prévu une raclette  le soir !

    Je crois que nous aurions été déçus qu’elle n’arrive pas cette panne .

    Mais ne vous inquiétez pas … oui, oui, je sens que certains(nes) s’inquiètent …

    Nous l’avons eu notre panne , et même plusieurs pannes :

     Tout le jour, nous avons fait un concours d’onomatopées  (je ne vous parle même pas,  des gros mots ) :

    -OOOOOOOOOOOOOOOOOhhhhhhhhh  non !

    Quand le courant partait .

    -AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh ! Enfin ! 

    Quand le courant revenait .

    - Bon nous mangerons des pâtes  ce soir !

    -Ah ! non ! Nous ferons la raclette !

    Tantôt , il faisait jour, tantôt ,il faisait nuit .

    Alors , que faire dans la nuit noire , à 18 h ? 

    Nous avons chanté tous en chœur , des tas de chansons de toutes les époques … en finissant par « Petit papa Noël « 

     Et ô miracle, le courant est revenu  et il est resté … jusqu’à 21 heures …

    Nous avons fait la raclette, vite ,vite ,à contre-courant , c’est le cas de le dire .  Et le courant est revenu dans la nuit. .

    Défi N°196 :  on l'attendait ...

     


    31 commentaires
  • Qu'est-il arrivé au père Noël  ?

    Dites-moi ce que vous en pensez  !

    Cela laisse mal augurer de la distribution des cadeaux autour du sapin ,le 24 au soir .

    J'espère qu'il sera plus vaillant d'ici là ; sinon , nous allons faire grise mine.

     

    Zut alors : je lui ai envoyé ma lettre , je commence à stresser ,moi .

    Pauvre père Noël !

    Mais cela ne va pas me couper l'appétit  :un bon gratin de courgettes va me remonter le moral.

    Pauvre père Noël !

    Ce n'est pas le petit chat qui va me dire le contraire ?

     Pourtant, il m'a glissé dans le creux de l'oreille qu'il attend son cadeau lui aussi et il est un peu inquiet  ...

     

    Si je lui propose des vitamines , va-t-il se sentir mieux ?

    Pauvre père Noël !

    En attendant la neige, je vouss souhaite un bon week end


    25 commentaires
  • Quoi ? C'est déjà le 29 novembre ? Mais qu'est- ce que j'ai bien pu faire ces jours-ci pour ne pas m'en apercevoir ?Je vous ai lâchement abandonnées (és) : pardonnez-moi.J'étais en hibernation .Les premier froids  sont arrivés.

    Ce matin, c'est un petit curé de campagne   qui vient assagir (ou affoler) les élèves de "la cour de récré" de Jill Bill (Toute ressemblance avec le jeune curé de Corté , ne serait que pure coïncidence )

    Simon est beau comme un dieu

    C’est bien là son seul péché,

    Surveillé comme l’huile sur le feu

    Par les grenouilles de bénitier.

     

     Il a un regard langoureux ;

    Innocent comme un cabri,

    A faire damner dans les cieux

    Tous les saints(tes) du paradis.

     

    Lorsqu’il ouvre le tabernacle

    Tout le monde est en pamoison

    Les fidèles attendent le miracle :

    Le bon Dieu sans confession !

    Simon :

    Est-il un ange ou un démon ?

     

     


    31 commentaires
  •  

    Quand le ciel devient gris, dans le coeur ou au dessus de nos têtes,il faut garder le sourire, car il reste toujours un petit coin de ciel bleu, si on regarde bien.

     

    Quand on se croit seul(e) sur le bord d la route, (ou dans le maquis )il y a toujours une compagne (un compagnon) d'infortune ou de fortune, qui n'est pas loin, si on regarde bien...

    Quand on veille le soir, et qu'on se sent seul(e) au monde) ,il y a toujours quelqu'un d'autre qui veille aussi si on regarde bien...

    Après ces pensées hautement philosophiques , qui ont dû vous époustoufler ( n'ayons pas peur des mots ), je  vous souhaite un très bon week end. Moi, je vais chanter   avec les copines.

    Et quand on est coincé quelque part,il faut faire comme les vaches corses : on saute  !


    20 commentaires