• Rémi , tu es un génie !

    hommes097.gif

    Rémi, tu es un génie

    C'est toi qui l'as dit !

    Tes copines le pensent-elles aussi ?

    On va demander à  Polly et Julie .

     

    Rémi tu m'as menti !

    Tu me prends pour qui ?

    Un bon à rien  m'ont-elles dit

    Qui nous donne des allergies !

     

    Rémi , pas de bouderie !

    Tu as l'air d'une poterie !

    Je sais que l'école est finie

    Alors, souris , souris Rémi !

     

    Un dernier petit tour dans la "cour de récré" de Jill Bill : bonnes vacances à tous les élèves de la Cour et à la maîtresse !

     

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 25 Juin 2014 à 08:10

    Coucou rapide : beaucoup de travail.
    Je te souhaite un bon mercredi.
    Bisoux

    2
    Mercredi 25 Juin 2014 à 09:06

    Bientot les vacances Rémi ! bonne journée

    3
    Mercredi 25 Juin 2014 à 10:07
    Josette

    Rémi va chanter les vacances sont arrivées... pas de bouderies ici

    bizzzzzzzzzzzzzzzzz 

    4
    Robert
    Mercredi 25 Juin 2014 à 22:25

    Pas facile la fin des examens et les profs sont parfois très sadique mais leur grandeur n'efface pas pour certains leur suffisance à poser des questions idiotes Que d'enfants studieux qui seront privé du calme des vacance, en Corse par exemple, bon WE car l'été chez nous est court et il faut en profitesmiler. Bonne fin de semaine FF. sarcastic


     

    5
    Jeudi 26 Juin 2014 à 07:34

    Je te souhaite un bon jeudi.
    Bisoux

    6
    Dimanche 29 Juin 2014 à 08:48

    passe un bon dimanche , et j'espère que tu profites du soleil et de la nature!

     gros bisous

    via tumblr / Green Acres
     

    Aux champs


    Je me penche attendri sur les bois et les eaux,
    Rêveur, grand-père aussi des fleurs et des oiseaux ;
    J’ai la pitié sacrée et profonde des choses ;
    J’empêche les enfants de maltraiter les roses ;
    Je dis : N’effarez point la plante et l’animal ;
    Riez sans faire peur, jouez sans faire mal.
    Jeanne et Georges, fronts purs, prunelles éblouies,
    Rayonnent au milieu des fleurs épanouies ;
    J’erre, sans le troubler, dans tout ce paradis ;
    Je les entends chanter, je songe, et je me dis
    Qu’ils sont inattentifs, dans leurs charmants tapages,
    Au bruit sombre que font en se tournant les pages
    Du mystérieux livre où le sort est écrit,
    Et qu’ils sont loin du prêtre et près de Jésus-Christ.

    Victor Hugo

     

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :