•  

     

     

    Silas  , tu es tout affalée
    Comme un rosier non arrosé,
    Tu as un petit air fané
    Que t'est-il donc arrivé ?

    Ton amoureux t'a quittée
    Pour une fleur engraissisée ,
    Qui l'a  d'un coup robotisé
    Avec ses appâts surdimentionnés ?

    Silas, petite fleur  du pavé
    Laisse tomber ce garçon  aliéné,
    Va danser au bal du quartier
    Tu trouveras chaussure à ton pied  ... droit de préférence .

    (En allant sur les blogs, j'ai vu que je me suis trompée  dans les prénoms : Mélusine est en retard et Silas en avance en ayant changé de sexe...)

    C'est une élève un peu fanée qui arrive dans la cour de "récré" de Jill Bill

     


    20 commentaires
  • François et Marie Cabardouche,à la tête des "croqueurs de mots " nous proposent :

    A la manière de Clémentine Mélois dans son ouvrage "Sinon j'oublie"

    " Vous avez trouvé une liste de courses qui trainait dans un chariot de supermarché, faites parler la personne qui a pu l'écrire...."

    -"Qui a pris  la liste de courses qui était sur le frigo ? Il faut que j'y  aille là "                             

    -"Pas moi-pas moi-pas moi...     "                                                                                                         

         -"Ok, c'est le chat comme d'habitude. Je vais la chercher "...                                                              

    C'est toujours pareil dans cette maison, tout disparaît , mystérieusement .  

    Je suis  pourtant sûre de l'avoir mise sur le frigo  !

    Qui est-ce qui rit dans le salon ?  ça veut dire quoi ? Que je perds tout ? Oh! ça va , hein !

    Quoi? Je n'oublie pas le Nutella ? Il n'y en a plus du Nutella ! Les clients d'Intermarché  ont tout acheté  ! Et puis, il n'y a pas d'Intermarché en Corse  ! Et même s'il y en avait , je n'irai pas !

    Et c'est mauvais pour la santé , je vous l'ai déjà dit  ! Pas de Nutella , compris ?

    Comment ? Mon Nutella "maison "était immangeable ?Vous êtes  "troppu teghji" ! (trop bien nourris )

    -Et aussi des oeufs ? C'est prévu !  Mais qu'est- ce que vous faites avec les oeufs, d'ailleurs  ? Vous jouez au tennis avec ? Il n'y en a jamais assez.

     Toujours pas de liste  ! Je vais être obligé de la refaire cette liste !

     Les enfant : aujourd'hui,  j'ai prévu des croquettes au saumon  , c'est bon pour la santé, le saumon .Donc, je sais que je l'ai marqué sur la liste.

    -Nous allons manger comme le chat ?

    "- Exactement: tout le monde mangera du saumon aujourd'hui  !  (In petto :"Zut: les croquettes c'est pour le chat ! Je perds la tête avec cette liste introuvable ! )

    Quelle corvée ,les courses ; si seulement on ne mangeait qu'une fois par semaine, ce serait super !   Il faudrait inventer un système de  livraisons par hélicoptère pour  les petits villages perdus ...

    Je rêve encore.

    Le problème c'est qu'on oublie toujours quelques chose, même avec la liste lorsqu'on ne l'oublie pas à la maison.  On ne peut pas faire 15 km toutes les heures pour aller au supermarché.

     Donc, il faut absolument que je la retrouve cette liste  .

    Et si je regardais dans mon sac ?  

    ......... - Qui a mis la liste des courses dans mon sac ?

    -" TOI !

     

     

     

     

     

                                                                                                 

      

     

                                                                                           

                                                                                                       

     

     


    26 commentaires
  • Je ne publie pas habituellement le dimanche , mais  bon c'est samedi soir  aujourd'hui....Mais c'est pour demain ; je sais , vous n'avez pas compris grand chose à cette phrase bizarre...

    Pour le jeu  de Khanel 3 :" paroles de chanson "

    une chanson du groupe "canta u populu corsu" : amicu ci si tù :

    Ami, toi tu es là ...

    Ami , toi  tu es là,qui nous tends la main,

    Quand le vent tourne , dans le ciel insulaire,

    Quand le bon sens expire, dans le cerveau humain.

    Ami, toi tu es là...

    Ami, toi tu es là  , qui t'inquiètes,

    Quand le mors  d'un fer étranger , nous étreint,

    Quand les yeux dénigrent un vieux désespoir

    Ami , toi tu es là...

    Ami toi tu  es là, qui étouffes la douleur,

    Quand les braises refroidissent le feu de l'amour,

    Quand la foi faiblit dans le coeur traître.

    Ami, toi tu es là..

    Ami, toi tu es là, qui nous ouvres les portes

    Quand l'idée meurt, sur les routes détournées,

    Quand une fleur éclot, comme un rêve de mort

    Ami, toi tu es là ...

    Ami , toi tu es là ,qui donnes l'espoir

    Quand la chienne de vie,  tue la fraternité

    Quand la terre aimée, espère en un départ,

    Ami, toi tu es là ...

    Ami, toi tu es là, qui jettes le foulard,

    Quand vient le temps de n'être plus gentil,

    Quand vient l'heure de ne plus être civilisé

    Ami, toi tu es là ....

     


    19 commentaires
  • Alors, vous avez votre pot de Nutella ?  Et quelques bosses ? Quelques cheveux en moins ?  Une chaussure perdue   dans la mêlée ?

    Vous allez pouvoir vous goinfrer  , faire monter votre taux de cholestérol , ainsi que votre tour de taille ?

    Et l'été prochain,  en maillot sur la plage ,vous raserez  les planches à voile, pour qu'on ne voie pas vos bourrelets ?

    Comment ? Vous avez revendu le pot de 1 kg , le double du prix bradé  ? C'est du marché noir, ça !

    Lorsque vous irez à confesse, il faudra le dire au curé !

     

    Ah ? Vous n'avez pas assisté à la foire d'empoigne ? Il me semblait pourtant .....à la télé ....

    Bon , j'ai mal vu , lors. Vous remontez dans mon estime, même si cela ne vous fait ,ni chaud, ni froid.

     

    Elle est belle la société de consommation  ! Pauvre France !

     

    Je vous souhaite un bon week end  en espérant que vous surnagez ... Nous, on attend la pluie ....Mai elle ne vient pas .

     


    19 commentaires
  • Ses parents  n'en avaient pas ..

    Ses parents n'en avaient pas :

    Pour conjurer le sort ,

    Le jour de sa naissance,

    Ils l'appelèrent Chance.

     

     Ce prénom, jusqu'au trépas

    Sera son réconfort.

    Il le porte avec aisance,

    Et un brin d'arrogance.

     

    Il lui en faut n'est- ce pas ?

    Car, jamais , coquin de sort,

    Malgré sa ,résistance,

    Il n'en a eu, de la chance.

     

    Parfois, il songe à s'appeler malchance...

    C'est un élève ,pas très chanceux ,qui arrive dans la "cour de récré" .. de Jill Bill

     

     


    34 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires