• Ce matin, je me suis trompée d'heure: je suis retournée à l'heure d'été : à 5 heures 30, je me suis levée , croyant qu'il était 6h 30 . Ce soir ,je vais bien chanter à la chorale  , à moitié endormie!

    Domi,

    à la barre des "croqueurs de mots "nos propose, en ce jour des morts, de parler de la naissance à travers les 4   éléments : terre, mer, eau, air , au choix , avec quelques mots imposés .

    J'ai choisi : soleil,asphalte, vitesse, rouge, combatif," on a eu chaud"

    Je suis née du soleil ...Forcément, j'habite au sud  et mes parents y  habitaient aussi. Je n'allais quand même pas naître un jour de pluie , en hiver ! Non, je suis née au début de l'été , la meilleure période de l'année  forcément.

    Je suis née sur l'asphalte ... Bon ,là j'exagère un peu  ... Ma mère a eu le temps d'aller dans un lit.Mais c'était tout juste!

    :Elle avait bien dit: '"Je vous assure docteur que le bébé arrive, ce n'est pas une indigestion de soleil.". Et puis, , vous n'allez pas croire  que le soleil m'a lâchée , comme ça,platch ?

    Eh! Bien , oui, il l'a fait! Je suis tombée comme un cheveu dans la soupe .  Je suis née en vitesse, car il voulait se débarrasser de moi,pour aller briller plus loin, comme le docteur qui voulait aller bronzer sur la plage.

    C'est sûrement  pour cela que je suis toujours pressée, que je ne sais pas  faire les choses lentement , et que je fais des sottises , forcément.

    Quand , je suis née , il paraît que j'étais rouge  : à cause du soleil bien sûr, il m'avait déjà grillée ! Et puis, étant née par le siège, je manquais d'air . C'était une blague du soleil . J'en ai gardé une peau claire qui rougit facilement . Si je reste trop au soleil,  là où je passe, inutile d'allumer les lampes .J'éclaire tout  !

    Naître à l'envers des autres, ça vous rend combatif , ne serait-ce que pour aspirer l'air qui manque ; il ne faut pas me dire : -" toi, tu ne manques pas d'air ! " :là, je vois rouge  car c'est faux !

    J'en ai manqué avant de naître  et j'en suis restée claustrophobe  ! J'ai toujours besoin d'air , même au sens figuré.

    Alors , est- ce parce que je suis née , un jour de grand soleil,  en vitesse ,  toute rouge,presque sur l'asphalte, que j'ai combattu pour trouver la sortie , que mes parents se sont écriés, quand ils m'ont vue  :"

    -- On a eu chaud !

    Pour l'instant, je ne peux mettre une image  !

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    27 commentaires
  • J'ai bien" travaillé" pour la France  :

    J'ai eu 4 enfants ,la première à 20 ans ,  et j'avais décidé mordicus ,qu'aucun d'eux ne naîtrait la nuit : c'était à prendre ou à laisser . S'ils n'étaient pas contents,ils n'avaient qu'à retourner d'où ils venaient, non mais ! Véridique !

    Ils n'allaient pas commander et me casser les pieds  avant de naître tout de même !

    Et miracle: ils sont tous nés en plein jour , même pas au petit matin ;il n'aurait plus manqué que cela: me priver de la grasse matinée !

    Non, ils sont sagement arrivés à des heures très  acceptables  : 14 heures, 10 heurs, 9 heures et 11 heures.

    C'est beau , n'est- ce pas ?

    Ils avaient compris qu'ils ne feraient pas la loi , à la maison ...Ils se sont rattrapés par la suite; mais cela est une autre histoire .

    Pourquoi, ne voulais-je pas qu'ils naissent la nuit ? Ben , parce que j'ai peur du noir , voyons !

    Alors, la nuit noire, plus un accouchement, non, cela aurait été trop  stressant.

    Ce n'est pas du tout parce que je craignais qu'un de mes enfants naisse noir, enfin !

    Vous avez de drôles d'idée   quoique ...Le dernier étant né à Djibouti, ma fille ( la plus grande des 4)  était persuadée que son petit frère serait noir  .

    Depuis , ils ont poussé et se sont multipliés ...

    Naissances

    Tout ceci parce que Domi a lancé le thème de la naissance pour le défi N°153.

     

     

     

     

     

     


    23 commentaires
  • Le défi de cette semaine , proposé par Martine: " quai des rimes"  est:" retrouvailles "

     

    Défi N° 137: retrouvailles

    Je suis allé à perdu de vue

    Et je n'ai rien trouvé.

    Je suis allée aux objets perdus

    Et je me suis perdue;

    Je suis allée dans la salle des pas perdus

    Et j'ai perdu les miens .

    Je me suis jetée à corps perdu

    Dans la recherche du temps perdu

    Je n'y ai fait que perdre le mien .

    Et finalement j'ai perdu la tête.

    Mais comme disait quelqu'un :

    "Celui qui n'a jamais perdu la tête

    C'est qu'il n'avait pas de tête à perdre  !"

     

    Mais j'ai retrouvé ma tête , chic alors ; c'est mieux que rien !


    24 commentaires
  • Défi °124 : pendons la crémaillère !

    La coquille de noix des croqueurs de mots  a changé de capitaine .

     

    Celui-ci , ou plutôt celle-ci,  Dim Dam, Dom , a  repeint les parois du navire, refait la décoration et  elle nous invite à pendre la crémaillère.

     

    Il paraît même qu'elle a installé un ascenseur  pour ceux et celles qui  n'aiment pas les escaliers.

     

     

    Mais attention : si vous prenez l'ascenseur vous allez déclencher des catastrophes en série  dont vous n'imaginez même pas les conséquences.Mais cela, c'est une autre histoire.

     

    Donc je vous conseille d'utiliser vos gambettes.

     

    Quel cadeau apporter ? Ben, je ne sais pas trop  : j'amènerais bien une bûche de bois ; oui, je sais vous allez me dire qu'une bûche , c'est forcément en bois ... Ne croyez pas cela!

     

    Mais, d'une part , je ne sais pas s'il y a une cheminée à bord et d'autre part , je ne voudrais pas être responsable d'un incendie   , avec  naufrage du bateau et noyade de quelques membres ... Car il paraît que certains ne savent pas nager  ... Moi-même, je fais bien quelques mètres  de nage  papillon  , un papillon qui transporterait des  tonnes de pollen ..

     

    Défi °124 : pendons la crémaillère !

    Donc,   je vais choisir  une corne de brume : pourquoi ?

     

    Parce que dans le Nord, où habite la capitaine, il y a souvent du brouillard  et cela lui sera utile pour avertir les autres navires  qu'elle arrive au port et aussi pour réveiller et rassembler les matelots qui ont souvent tendance s'endormir  dans les ruelles de la ville en oubliant d'être présents le lundi matin à l'appel !

     

    Défi °124 : pendons la crémaillère !

    C’est décidé, j’apporte la corne de brume et en avant la fête : je me sens capable de jouer des morceaux choisis pour animer la soirée ! Et vive la nouvelle amirale Dim Dam Dom

     

    Défi °124 : pendons la crémaillère !

     

     PS: j'apporte aussi de la  bonne  charcuterie  et du fromage qui pue; j'espère que la capitaine ne sautera pas à l'eau pour échapper à l'odeur !


    7 commentaires
  • Défi N°117 : la dernière croisière

     

     M'zelle Jeanne nous propose des rencontres insolites au choix: j'ai choisi Napoéon et Mistinguett

    Mistinguett(e) se promène sur la coursive sur bateau de croisière qui va à ste Hélène.
    Tout à coup, elle aperçoit une silhouette  qui marche , tête basse:
    - Monsieur ? "Je vous ai reconnu!" Vous êtes bien l'empereur Napoléon ? "
    - Oui, mademoiselle, c'est bien moi. Mais que faites-vous  sur ce bateau ?
    - "On me suit" ! C'est mon homme : il m'a vue nue et depuis il ne me lâche plus !
    -Mais pourquoi avoir choisi cette croisière  ?
    - Bah! J'en ai marre ! Je n'ai même pas regardé la destination !Et vous , pourquoi ce bateau ?
    - Je n'ai pas choisi , moi ; on m'oblige à aller visiter Ste Hélène et je  n'ai pas les moyens   de  revenir  !
    -C'est triste ! Je suis née dans le faubourg St Denis, et je peux vous dire qu'on parle encore de vous ! 

    - J'ai voulu faire une grande Europe ; on m'en a empêché et maintenant  on suit mon exemple !
    -Sire, oubliez vos soucis: je peux vous tutoyer ?
    -Oui, au point où j'en suis, tu peux me tutoyer ; d'ailleurs , tu as un petit air de Joséphine , qui ne me déplait pas!
    -"J'ai toujours rêvé de danser un tango dans tes bras ., depuis que j'ai coupé mes cheveux!
    - Allons-y , dansons le tango de Marilou , j'adore Tino !
    --Ah! Chéri: tu es mon grigri d'amour  ! Au fond de tes yeux , la tour Eiffel est toujours là...
    - Ah! Mistinguett ; tu es unique ! J'oublie tout dans tes bras, même les anglais ..
    -C'est vrai ? Tout ça c'est pour vous !
    - Je suis comblé  ! Et si on dansait une rumba d'amour ? Grâce à toi, ma dernière croisière est féérique !

     

    Défi N°117 : la dernière croisière


    5 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique