• Josette ,pour le défi N°289 des "Croqueurs de mots ", nous propose :

                                                                                   Invitation au voyage

    On met les voiles tel Noé… construisez votre nouvelle arche

    Vous choisissez une destination et ce que vous emmenez pour repeupler votre nouvelle vie.

    Faites-nous rêver

    Avec,un jour de retard, je pars en voyage moi aussi

    Je veux bien mettre les voiles, mais dans un bateau qui soit stable:  S'il se met à tanguer , dès que la mer se met en colère, je ne suis pas certaine d'arriver  sur mes deux pieds; au pire, à quatre pattes...

    Autrefois,je rêvais de grands voyages: j'en ai fait quelques-uns. Donc,je me contenterai d'une petite île tranquille en Méditerranée : croyez-vous qu'il en reste encore une?

    Peut-être , en cherchant bien ...

    Sur ce bateau, ayant de bons stabilisateurs, j'emmènerai, un tas de livres, quelques kilos de chocolat , deux ou trois bouteilles vides -si par hasard, le bateau , tombe en panne, je pourrai toujours lancer une bouteille à la mer  -

    Pour le reste,je ferai confiance à la nature, pour me nourrir . Un chat et un chien ( en espérant qu'ils feront bon ménage )

    J'emmènerai aussi, volontiers, ma grande famille; mais je ne suis pas certaine qu'ils accepteront  de me suivre ...

    Et puis, heureuse comme Ulysse, après avoir fait un long voyage, je rentrerai dans mon île, pleine d'usage et raison (rien n'est moins sûr ) ....

     

     

     


    18 commentaires
  •  

    Défi N°288: mona Lisa et la "tempérance "

    Pour le lundi 12 février, merci d' écrire le dialogue entre deux femmes si différentes : la Joconde de Léonard de Vinci et la Tempérance de Niki de Saint Phalle qui se rencontrent dans une salle de musée, le temps d'une exposition.

    À vos claviers, amusez-vous, faites nous rire

    Je vais vous faire rire  effectivement: je viens d'effacer tout le texte que j'avais préparé:ô rage! ô désespoir !

     

    Je vais essayer de m'en souvenir !:

     

     - "J'ai envie d'aller faire un tour se dit  "La "tempérance ;   je vais au Louvre rendre visite à la célèbre dame , pour voir si elle est vraiment à la hauteur de sa célébrité."

    (Pour tout vous dire, je suis un peu jalouse .)

    - Oh ! mais qu'elle est petite  , c'est à peine si on arrive à la trouver  !

    Bonjour madame Mona Lisa  ; dites donc ,je vous croyais plus imposante !

    - Bonjour madame . Ma célébrité compense ma petite taille ;On ne peut pas en dire autant de vous ...

    -Qu'insinuez-vous par là ?

    - Ben, avec vos formes qui débordent de votre maillot un tantinet vulgaire,  vous ne passez pas inaperçue  ! Et vos ailes mangées par les mites , quelle allure !

    - Mais je vous en prie ! Dites tout de suite, que je suis grosse . Mes ailes sont artistiques ;  et puis mon maillot est très beau;Vous vous êtes vue vous ? Une robe sombre , un décor sombre , vous êtes triste !

    -Pas du tout ! Je suis gaie; je n'arrête pas de sourire depuis des siècles .

    Justement ,  ce n'est pas normal de toujours sourire; d'ailleurs,il me semble que vous avez un regard un peu railleur . Ne vous moqueriez-vous pas de tous ces gens qui sont à vos pieds?

    Vous n'en saurez rien , na ! moi, je trouve que vous êtes trop colorée: tout ce bleu me donne le tournis.Et puis vous courez partout comme une écervelée: en fait de tempérance, je me pose des questions..

    - Vous êtes jalouse? votre maître Léonard n'avait plus d'argent pour vous mettre quelques couleurs ? Hi!Hi! Et puis vous n'en avez pas marre de rester toujours enfermée  sur ce pan de mur ?

    Pas du tout ! Il a fait dans la simplicité et le chic .Je suis stoïque, je suis prête à rester là encore longtemps

    - Ben voyons! Bon, je m'en vais ; sinon nous allons nous crêper le chignon .

    -Psssssttt .Attendez: vous ne voudriez pas m'aider à faire un tour  dehors ?

    - Allons bon! Je savais que vous craqueriez .J'ai bon coeur ; attendez moi ce soir à minuit à la porte de service ; je vous ramènerai à l'ouverture du musée ; ni vues, ni connues .Mais chut  !

     

     

     

     

     

     

     


    25 commentaires
  • De temps en temps la nature se souvient que c'est l'hiver; alors elle nous envoie quelques  haillons de brume ...juste pour qu'on ne perde pas le nord..

     

    Et puis lorsqu'on se dit:

    "-c'est bon  ;le dicton qui dit que février "est court et maudit" (traduction d'un dicton de chez nous )... paf: le lendemain, on voit la vie en rose ...

     

    Il serait temps de changer les dictons , pour les adapter au changement climatique ...

    Par exemple:

    "février printanier

    il faut planter des cocotiers"

    Mais cela ne nous empêche pas de faire griller nos plats traditionnels; "figatellu  au feu de bois " (garanti 100/100 cholestérol); mais c'est trop bon !

    -" Si tu vemais m'aider à farfouiller dans les tiroirs, au lieu de dire des bêtises, cela m'arrangerait ..." (dixit Kiri )

     

     

     

     

     


    20 commentaires
  • Voici ce que Jeanne Fadosi à la barre des "croqueurs de mots  nous demande :

     

    Voici quelques mots qui se ressemblent beaucoup mais qui ne veulent pas

     

    du tout dire la même chose.

     

    (Si vous voulez épater dans une conversation, c'est ce qu'on appelle

     

    des paronymes.) 

     

    - plage ; place ; glace ; grâce

     

    - bateau ; gâteau ; râteau ; marteau 

     

    - durée ; purée ; curée ; jurée

     

    - soie ; foie ; joie ; voie

     

    1) Choisissez un seul mot dans chaque ligne

     

    2) Utilisez-les dans un petit texte qui raconte une aventure

     

    insolite ou/et drôle ou/et émouvante 

     

    MAIS ...

     

    3) vous ferez exprès de  mettre à la place de chaque mot choisi

     

    un autre mot de la même ligne 

     

    A vos lecteurs lectrices  le soin de retrouver les mots adéquats.

     

     

    Défi N°287 des "croquers de mots :et voque la galère ...

     

     

     

    J’ai vécu à Mayotte  ,il y a longtemps de cela, à l’époque où c’était  encore un petit paradis sur terre .

     

    J’habitais sur la « petite  terre » .Un jour,  on a proposé aux épouses de militaires, d’aller faire un tour sur la « grand’terre ».Et ce sont des prisonniers de droit commun   qui ont été désignés pour nous conduire , et qui ramaient sur ce  gâteau  pas très grand d’ailleurs .

    Non, non, ce n'était pas des bagnards  ... (je m'souviens ma mère disait .... )

     

    Nous n’en menions pas large et nous attendions avec impatience d’arriver sur la glace et de débarquer au plus vite :il n’y avait que vingt minutes de trajet, heureusement !

     

    Certaines imaginaient déjà une prise d’otages , avec demande de rançon, ou bien un détournement de gâteau.

     

    Peut-être certains époux voulaient-ils se débarrasser de leur femme ?

     

    La curée de la traversée  nous a semblé  plus longue que d’habitude.

     

    Ces braves prisonniers, ont été  pourtant, très respectueux  et gentils .

     

    Le retour a été beaucoup plus serein . Nous sommes arrivées entières et à bon port. Mais quelle soie de débarquer  sur la terre ferme !

     

     


    25 commentaires
  • c

    Une nouvelle semaine commence .

    ¨Pendant que la nature se déchaîne à la Réunion

    Le soleil se pavane avec indifférence

    Au-dessus de ma tête  ; mais attention !

    Je ne voudrais pas qu'il me tombe dessus

     

     

    Je n'ai pas beaucoup d'inspiration en ce moment  ,mais je ne désespère pas  ...

    Je vais aller faire un tour sur vos blogs pour prendre des nouvelles et voir si vous êtes  au top pour affronter cette nouvelle année ..

    Coucou


    29 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires