•  

     Ah !Eliette, es-tu donc bête ?

    Pourquoi   mets-tu des chaussettes

    Dépareillées ? Qu’as-tu dans la tête ?

    Et  surtout avec des sandalettes !

    Tu as vu ton allure de touriste égarée ?

    Tu sais pourquoi on t’appelle Berthe ?

    Bon, oui, tu as des grands pieds !

    Tes pieds et tes chaussettes

    C’est plus que  je ne peux supporter

    Fais-moi plaisir : va les changer

    Eliette va faire sensation dans "la cour de récré "de Jill Bill


    15 commentaires
  • (Prononcer "pratou di diouvellina )

    L'entrée ouest du village

    Le maquis est tout près avec les cistes blancs

    Et les roses

    Une rose

    Les cistes roses

    Un tag  mystère trouvé à la ville :C'était qui"nous" ?

    Mon village : là-haut :

    traduction

    La-haut

    ce pays de cocagne
    qui était ta jeunesse
    Désormais tu en as un ardent désir
    Elle ne reviendra plus;
    Dispersé par ce monde
    A la recherche des vertus
    Va et escalade les frontières
    La vérité est là-haut!

    Là-haut se lève l'aigle royal,
    Et aussi le mouflon,
    Tout chagrin s'envole
    et l'amour ne meurt pas;
    L'eau de la petite fontaine
    court parmi les hêtres;
    La petite brebis y broute
    sans craindre les bœufs

    On découvre l'horizon
    la haute mer et au-delà
    Ici on marche tête haute
    et l'homme n'a aucune crainte
    Ici s'ouvrent les portes
    pour celui qui sait frapper.

    Ici naît l'aube
    à l'orient là-bas!
    Ici éclot la première fleur,
    la fleur de la liberté
    avec la lune et le soleil
    ,Pour l'éternité
    Ici se trouve le vieux maître
    Avec l'oeil de la vérité

     


    15 commentaires
  • Cléon a une seule passion:

    Jouer de son accordéon .

    Son pantalon  est en accordéon

    Ainsi que son  vieux blouson .

    Il anime les bals de quartier

    En jouant sans faire de quartier.

    Il a poussé loin sa passion 

    Mais sans mauvaise intention :

    Il a plié  aussi son auto

    En tapant dans un taureau.

    Depuis ce jour  sans flonflon 

    On l'appelle "Cléon-accordéon"

     

    Cléon va faire danser les élèves de la cour de récré de Jill Bill


    14 commentaires
  •  

    Josette, à la tête  de la coquille de noix,des "croqueurs de mots " pour la quinzaine nous dis -":je sors de ma cachette …pardon à 

    « tous-tes »

    Eh oui nous sommes dans une époque genrée !

    Pour le lundi 16 mai

    Je vous propose d’écrire une petite histoire en utilisant les mots 

    suivant dans leur sens masculin et féminin : Carpe, Faune, 

    Greffe, et aussi d’intégrer : Dauphin et Dauphine, Lézard et 

    Lézarde, Loup et Loupe (et plus si affinité)!" 

     

    Demain matin , je suis convoquée au greffe du tribunal de  la ville la plus proche.

    Je vous explique pourquoi :

    Il y a quelques jours, je lézardais au soleil, de mai,  près de la rivière,une loupe dans la poche  pour observer la flore , non pas intestine ,mais locale , ainsi que la faune .

    Tout à coup , un lézard  passe près de mon pied  et s’arrête sur un rocher . Je sors ma loupe, et  l’examine de près : il n’a plus de queue !

    N’écoutant que mon bon cœur, je cherche celle-ci .

    La voici prête à être dévorée par une sauterelle qui doit avoir une faim de loup, la pauvre

    Je  sauve la queue ; je retrouve mon lézard et j’essaie de lui greffer celle-ci !

     Mal m’en a pris. Je  glisse sur la roche mouillée et je  tombe à l’eau.  Une carpe ,  presque aussi grosse qu’un dauphin , oui, je vous assure,  me chatouille les pieds,le carpe et même le métacarpe.(soyons généreux )

    Sur ces entrefaites , un vieux bonhomme surgit( "y a comme un lézard , me dis-je in petto ) et me crie que je me baigne dans son ruisseau  . C’est interdit et il va porter plainte.

      J’essaie de l’amadouer : rien à faire .

    Je repars donc, mouillée et énervée .Je monte dans ma vieille Dauphine  et je rentre chez moi .Je lui réserve un chien de ma chienne ! Pas question que je le loupe celui-là... Vendetta !

    Voilà .En attendant demain ,  carpe diem ….

     

     


    21 commentaires
  • "J'ai  descendu dans mon jardin" :

    Point de romarin, mais des coquelicots  au rouge éclatant .

    Des pâquerettes  avec leurs jolies collerettes..

    Point de légumes .... mais ...

    Une brouette abandonnée

    Une orchidée sauvage , et ... ah! Quand même  :

    Des artichauts ! Ouf ! L'honneur est sauf !

    Mon jardin est aussi abandonné que mon blog ... 

     Sur un parfum de cistes , je vous souhaite un bon week end ensoleillé 

     

     


    10 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires