•  

     

     

     

    Avez-vous vu Mirza ?

     

    oh lalalalala !

     

    Avez-vous vu Mirza ?

     

    Ils seront bientôt là.

     

    Avez-vous vu Mirza ?

     

    Ils ne me croiront pas !

     

    Avez-vous vu Mirza ?

     

    Ça y est, cette fois,je les vois.

     

     

     

    Quel est ce drôle d’engin ?

     

    Il va me rendre fou !

     

    Quel est ce drôle d’engin ?

     

    Il me cherche partout !

     

    Que fait-il au-d’ssus d’moi ?

     

    Oh ! non ! Les policiers sont là !

     

     

     

    Z’avez-pas vu Mirza ?

     

    Vous vous fichez de nous !

     

    Z’avez pas vu Mirza,

     

    On va devenir fous !

     

    Z’avez pas vu Mirza ?

     

    Oh ! ié ça y je la vois !

     

     

     

    Veux-tu venir ici !

     

    Satanée tortue !

     

    C’est donc pour ceci

     

    Que vous êtes dans la rue ?

     

    Je promène ma tortue,

     

    Oh ! non ! Elle est repartie !

     

     

     

    Vous aurez une amende

     

    Vous n’y couperez pas !

     

    Vous aurez une amende

     

    Le drône était bien là !

     

    C’est le confinement

     

    Oh ! oui pour les tortues aussi !

    A la manière de » Avez-vous vu Mirza ? »

    Les tortues aussi ont droit à leur jogging d'une heure  non ?

    Je vous souhaite un bon week end des rameaux .

    Là, à l'instant, je vais essayer de sauver un petit oiseau qui s'est confiné dans l'église  du village .

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    12 commentaires
  • Bélisaire,est tête en l’air

    Elle est aussi atrabilaire

    Et aussi un peu lunaire.

    Cela dérange sa colocataire.

    Pendant  ses parties de jambes en l’air.

    Balisaire, débarque comme un militaire.

    Semant le trouble domiciliaire.

    De cette fille que va-t-on en faire ?

    L’envoyer en orbite lunaire ?

    Ou vers une planète similaire ?

    Oui, Bélisaire, c’est une primaire !

    Bélisaire sera-t-telle bien accueillie dans la cour de récré de Jill Bill ?


    24 commentaires
  • Durgalola, aux commandes des" croqueurs de mots" ,pour le défi 234 nous propose:

     

     

    Ecrivez une courte histoire sur une ville,une région, une montagne, tout simplement un endroit que vous connaissez ou que vous souhaiteriez connaître .Seule contrainte:vous mentionnerez le nom d'un poète ou d'une poétesse dans votre texte.

    Cette année, j'avais prévu d'aller  visiter l'Andalousie , et plus particulièrement Séville .

    Je rêve de rencontrer  le barbier , au détour d'une petite ruelle pavée et tortueuse  . Le soir , sous un balcon, écouter le comte Almaviva,  chanter une sérénade pour Rosine.

    Mais hélas Figaro s'est marié et est parti pour un autre destin . Rosine a eu une flopée d'enfants ,est devenue une matrone et le beau comte , a pris du ventre .

    Beaumarchais, n'en reviendrait pas   !

    Pour me remettre de cette déception, je vais aller danser la" Jota" ou le flamenco, avec un beau Sévillan, armé de castagnettes , dans le quartier de la Macarena .

    Manger des tapas dans les petits bars de la ville.

    Mais je m'égare ... Il faut que je redevienne sérieuse et que j'aille visiter les merveilleux monuments qui ont fait la réputation de cette ville.Non je ne vais pas les énumérer, n'ayez crainte. Vous les connaissez ,comme moi,  au moins par le net.

    Et j'espère bien y aller un jour  ,malgré tout !

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    19 commentaires
  •  .Ma fille m'a dit: "tu choisis ton moment pour aller à l'hôpital !

    1er jour:

    N'ayant pas une tête assez aristocratique, malgré mes ancêtres Colonna qui ont chassé les Maures de Corse, je n'ai pas eu droit à la seule chambre seule

    . Oui , après une grosse crise d'anxiété qui a fait monter ma tension très haut je me suis retrouvée à l'hôpital. Certains m'ont dit que j'aimais le danger...Donc je suis avec une gentille dame qui, arrivée avant moi , ( chanceuse va!) a la priorité sur la télé.

    Hier soir , nous avons vu Zorro, plus belle la vie( ne me demandez pas quel épisode je ne le regarde pas habituellement).

    Ce matin c'était la fabrication des espadrilles( s'il vous en faut pour l'été prochain, passez commande).

    Maintenant , c'est les z'amours. Je ne sais pas ce qu'on verra ce soir. mais je m'attends au pire.

    Si je ne sors pas demain comme prévu , je m'évade par l'escalier de secours qui est tout près de ma chambre.J'ai déjà repéré les lieux... Et je scierai les escaliers ensuite avec la cuiller, pour qu'on ne puisse pas me rattraper.


    PS .Si vous avez l'intention de faire un séjour à Falconaja(nom de l'hôpital de Bastia )   prévoyez un couteau , pas pour tuer le personnel qui est adorable , ni pour tuer votre voisine ...quoique... mais pour éplucher vos fruits et couper la viande.J'ai essayé d'éplucher un kiwi avec la cuiller .il a atterri sur la tête de ma voisine..

    Et tant que vous y êtes, une petite cuiller aussi pour le yaourt , car avec une grande cuiller ce n'est pas le top.

    2ème jour:

    Bon là c'était : " amour gloire et beauté " J'ai droit à la totale. Je résiste, comme mes ancêtres devant l'ennemi.La charmante dame qui est ma voisine de misère , doit passer un scanner du ventre :on l'a empêchée de prendre son petit déjeuner Du coup, j'ai des remords de déguster sous son nez, une sorte de lavasse qui a une vague couleur de café; une tartine  de beurre  et de confiture qui j'ai étalés avec la grande cuiller à soupe..

    Lorsqu'elle remonte un peu plus tard, elle fulmine contre le médecin qui finalement lui a fait un scanner de la tête !

    Du coup, l'infirmière lui a apporté un petit déjeuner amélioré : un croissant avec le reste.

    Après avoir joué avec Nagui, à midi, nous avons regardé un film  dont je serai incapable de vous raconter le scénario ; d'autant plus qu'il y avait un portugais dans la chambre d'en face qui discutait sans arrêt avec son portable  qu'il avait mis sur haut-parleur . Ainsi nous avons profité des conversations .mais comme je ne comprends pas le portugais  j'ai seulement imaginé le dialogue d'après les intonations.

    Le soir Zorro est arrivé ; avec plus belle la vie .

    Comme le mercredi arrivait , j'ai rêvé de Frédégonde  qui était attendue dans la cour de récré de Jill Bill . Je lui ai dit ma façon de penser:

    Frédégonde, tu n'as pas honte?

    Il paraît que tu vagabondes ,

    Sur un site de rencontres

    Oui, le mythique Meetic !

    Si tu trouves un type plein de tics

     Je crois que je te dégonde.

    Ah! C'est pour ta fille Myrtille ?

    Qui à 40 ans est toujours vieille fille ?

    Assurément, elle n'est pas gironde !

    Bonne chance, Frédégonde

    Bonne nouvelle: Avant qu'on me transfère en psychiatrie  , pour délires intempestifs, ma fille est en route pour me délivrer. J'espère que la police ne va pas l'empêcher d'arriver jusqu'ici. Ensuite on verra.S'il faut rouler seul (e) en auto , je me cacherai dans le coffre, ni vue, ni connue. A nous l'aventure ( je ne croyais pas si bien dire) du retour. Maison! Maison

    Maintenant ça va ;je vais me mettre au yoga

     

    je remercie le personnel du 5ème étage pour sa gentillesse, sa disponibilité (avec le virus qui fait peur, il n'y a pas grand monde  dans les autres service

      

     

     

     


    28 commentaires
  • C'est le printemps : les oiseaux chantent, les  gens déchantent ;

    Les plantes poussent, les gens se repoussent

    Les enfants sans écoles  jouent; le adultes déjouent les pièges du virus.

    Messieurs, c'est le moment d'apprendre à coudre et à tricoter.

    Mesdames, c'est le moment d'apprendre à utiliser un motoculteur ,ou une débroussailleuse.

    Et moi, je fais des masques  :

    Il vaut mieux se protéger  si des gens ne se protègent pas .

    Je vous souhaite un bon week end  et gardons l'espoir

    .

     


    28 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires