• Si on écoutait une petite chanson humoristique sur les élections

    Paroles
    L'eletti                                                     Les élus
    Elli di li paesi                                 Dans les  villages
    Ne facenu l'avvinta                    Ils crient victoire
    Cù la so sciarpa cinta                 Avec leur écharpe ceinte
    Ci vulenu ingannà.                      Ils veulent nous tromper

    Rincantu:                                                     refrain
    Ùn andemu à vutà                               N'allons pas voter
    Per sti purcellacci techji                   Pour ces porcs repus
    Ùn li demu da manghjà                     Ne leur donnons pas à manger
    Ch'un ghjornu anu da crepà.           Car un jour ils vont crever!

    Pensanu à diritta                               Ils pensent à droite
    Si presentanu à manca                    Ils se présentent à gauche
    È nisunu si stanca                              Et personne n'en a marre
    Di vedeli ingrassà.                            De les voir engraisser

    Rincantu                                                   Refrain

    Unu face la volpe                               L'un fait le renard
    È l'altru la curnachja                          L'autre la corneille
    È battenu la machja                          Ils battent le maquis
    Sempre pronti a furà.                      Toujours prêts à dérober

    Ricantu                                                            refrain

    Elli in ogni famiglia                            Eux, dans chaque famille
    Si strappanu una fetta                      Ils prennent une tranche  
    Per empie la sacchetta                    Pour remplir leur sac
    Cume elli a sanu fà.                            Comme ils savent le faire

    Rincantu

    Mais je vais voter !


    12 commentaires
  • L'oeil de Moscou

    Il paraît que la vague de froid qui touche actuellement la France , vient de Russie.

    Cela ne m'étonne pas : ce Poutine, il a une tête qui ne me revient pas : Ses yeux me donnent des frissons dans le dos. Ces jours-ci plus que d'habitude.

    Je le soupçonne de vouloir jeter un froid sur la campagne électorale , d'essayer d'engourdir, par  l'envoi de températures  glaciales l'esprit des français  qui se laissent embobiner par les médias et les sondages .

    Vous vous souvenez de l'élection américaine ? Je ne sais pas s'il leur a envoyé à eux aussi quelques gels par-ci par-là ,mais le résultat a été catastrophique.

    "L'oeil de Moscou "existe toujours : lorsque j'étais gamine, j'entendais un vieil oncle   dire cela : il avait surnommé ainsi une personne du village,  cachée derrière ses persiennes et qui surveillait tout ce qui se passait .Je ne comprenais pas ce que cela voulait dire ...

    A cause de Poutine,mes fraises en fleurs vont tourner  de l'oeil , les petits pois vont se ratatiner , mes géraniums vont se décourager et mes pensées vont s'énerver .Il ne va pas s'en tirer à si bon compte: je vais lui envoyer le mauvais oeil , na !Oui, oui, ça va passer les frontières et aller droit sur le Kremlin : s'il tombe malade ou s'il tombe tout court, vous saurez que j'y suis pour quelque chose .

     

    Maintenant j'ai compris: alors ,ouvrez l'oeil et couvrez-vous  !

    Je vous souhaite un bon week end.

    L'oeil de Moscou

    Qui c'est-y qui a mangé tous les chocolats du lapin ? Je soupçonne Poutine  !

     

     

     

     


    22 commentaires
  • Voici mon amie Anouch:
    Une allure un peu louche,
    Avec ses airs de manouche.
    Elle habite sur un bateau-mouche
    Mais parfois elle découche .
    Ce n'est pas une sainte-nitouche
    Mais si on la touche
    Elle devient farouche
    Et elle crie : "pas touche" !
    Est- ce parce qu'elle a une grande bouche ?
     Ou bien parce qu'elle louche ?
    Si je vous en sers encore une louche
    Je crois qu'elle va prendre la mouche !
    Mais je l'aime bien Anouch :
    Alors : "omertà" ou je sors les cartouches !

    Voici mon amie Anouch

    Voici donc la nouvelle élève dans la "cour de récré" de Jill Bill

     

    PS: avis aux copinautes qui sont sur Wordpress: je n'arrive plus à laisser un commentaire car on me demande de me connecter avec mon compte Google et je ne veux pas; je veux pouvoir mettre des coms comme avant ; qui peut m'aider ?


    27 commentaires
  • Joyeuses Pâques et bonne "merendella "(Dînette  )
    C'est Martine 85

    Qui est à la tête des "croqueurs de mots " cette quinzaine:

    Le défi du lundi consistera à choisir un début
    et une fin de roman et d’écrire l’histoire (en prose ou en vers)
    pour lier le début à la fin. j'ai mis en bleu le deux phrases choisies

     Défi N°184C'est fini !


    "C’est fini« mais je ne reprendrai plus le métro toute seule !
    Je vous raconte :
    Imaginez une paysanne qui a toujours habité la cambrousse , en France ou ailleurs, qui n'a presque jamais habité une grande ville  ...
    Et , donc, cette paysanne  a décidé d'aller voir la famille à Paris  .Paris, pour ellel c'est plus dangereux que la Syrie .
    C'est vous dire !
    Et le , le métro, c'est la jungle !


    Malgré tout ,elle décide , témérairement, d'aller voir sa soeur  et de lui apporter une belle tarte aux poires en prenant le métro : on lui a fait un itinéraire, on lui a bien expliqué où elle doit descendre.Sa nièce doit la réceptionner comme un colis  car elle est aussi fâchée avec l'orientation .


    Mais on a oublié le principal :la petite lumière verte (Elle a peut-être changé de couleur depuis ce temps)
    Elle monte donc dans le métro, terrorisée: tous ces sauvages qui sont coincés comme des sardines , les yeux dans le vague , et qui la serrent.Elle étouffe.
    -"Où est mon ciel , mon air pur ,mon maquis parfumé ? " se dit-elle "Le reverrai-je un jour ? "
    Tout à coup, elle voit  sur le plan qu'elle va arriver.Elle se prépare... mais pourquoi le métro ne s'est-il pas ? Elle a vu sa nièce sur le quai ...
    Bon pas d'affolement :
    -"Je vais retourner en sens inverse , je ne suis pas une paysanne tout de même !"
    Et hop, retour  : la station arrive ... Le métro ne s'arrête pas : elle voit encore sa nièce qui commence à donner des signes d'affolement  .
    La paysanne décide de revenir encore : elle reprend le métro .


    -" Non mais! Je ne vais pas passer la journée dans le métro ! Je ne m'appelle pas Zazie !"
    Cette fois-ci elle est prête à tout,même à tirer le signal d'alarme  pour arrêter le métro à la station prévue!
    Après 4 allers-retours ....
    OUf, cette fois-ci, il ralentit ,il s'arrête ... Miracle!
    -"Bon je vais prendre mon temps pour descendre  ,puisqu'il m'a fait attendre !"
    Mais .. quoi ? Attendez je suis en train de descendre:  ! Ne fermez pas les portes ! Ma tarte aux poires est  coincée ! Mais ils sont fous ces parisiens!  Ma tarte est en accordéon ! Et moi , j'ai failli l'être aussi! Heureusement qu'un voyageur a appuyé sur le bouton qui arrête la fermeture ."


    Elle  descend dignement, avec ce qui reste de la tarte.
    La nièce se jette sur elle :
    -" Mais que s'est-il passé ? Tu  visitais le métro ? "
    -"Mais non, il ne voulait pas s'arrêter !"
    -"Mais il fallait regarder  la lumière verte pour savoir s'il s'arrêtait à la station."
    -"On ne m'a rien dit à moi !Quels gredins que les honnêtes gens  !"

     Défi N°184C'est fini !


    Vous avez compris que la paysanne c'était moi , et que j'ai toujours aussi peur du métro et de Paris.


    25 commentaires
  • Après avoir mangé des galettes remplies d'herbes spéciales "jeudi saint " , aujourd'hui, on se prépare pour la procession du vendredi saint :

    Non, je ne vais pas mettre une cagoule pour faire sauter des maisons porter la croix ce soir , pieds nus , avec des chaînes autour des chevilles , en parcourant les ruelles du village  tout en psalmodiant "perdonno mio Dio" . : le "catenacciu" (le porteur de chaînes)

    Mes péchés  ne sont pas si graves, du moins je l'espère .

    Je vais me contenter de regarder  le pauvre homme  expier ses fautes ,et  suivre la foule ,jusqu'à la mise en croix .Ne vous affolez pas: on ne le cloue pas ! On se contente de l'attacher pendant quelques minutes .

    Inutile d'être croyant pour suivre la procession.C'est comme un moment de communion solidaire  où chacun y trouve ce qu'il veut .

    Mais les coutumes et les traditions  sont importantes  pour    ses racines   .

     

    Celui que je vais voir ce soir porte une croix plus grande ,le pauvre.

    Et puis demain, les cloches reviennent de Rome: certaines ne sont jamais parties mais ce ne sont pas les mêmes ( je plaisante )

    Je vous souhaite de bonnes fêtes de Pâques et ne mangez pas trop de chocolat

     

     


    16 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires