• Quelques questions  matinales  en vrac :

    Pourquoi ce matin, ai-je eu la bonne idée de vouloir  utiliser du thé enfermé dans une belle boîte ronde? ? Après avoir bataillé 5 minutes pour l'ouvrir, elle  a enfin cédé et tout s'est renversé par terre.

    Pourquoi  est- ce que je ne trouve jamais mes lunettes ? Lorsqu'enfin, je les retrouve,je me demande pourquoi elles sont là  et pas dans un endroit logique.

    pourquoi lorsque je guette le facteur,je le rate systématiquement? Je le  soupçonne de deviner que je l'attends et lorsqu'il passe devant ma maison,il accélère !

    effet ?Pourquoi lorsque je veux manger du chocolat, n'y en a-t-il plus  dans la boîte réservée à cet effet ?

    Pourquoi lorsque je note une idée sur un petit papiers (j'en ai partout ),je ne le trouve plus au moment où j'en ai besoin ? Je me dis que j'ai dû le manger dans un moment de distraction .

    Et enfin(oui, je sais vous en avez assez de toute ces questions que vous vous posez vous aussi sans doute, Et enfin donc,pourquoi, une jeune vendeuse que je ne connais pas du tout, m'a-t-elle demandé si j'avais été enseignante ? Est- ce qu'on est marqué à vie par le sceau de l'éducation nationale ?

    Donc après ces élucubrations hautement philosophiques(on pourrait écrire une thèse)  je vous souhaite une bonne fin de semaine.La mienne a été d'enfer, et ce n'est pas fini! Heureusement que le soleil est printanier !

     

     

     


    18 commentaires
  •  

     

    Ospice trafique dans son officine,
    Caché derrière sa glycine.
    Il sert gentiment ses clients
    Pour avoir de l'entregent.
    Mais il se  dit que,
     Dans l'arrière boutique
    Ospice trafique,il trafique.
    Il fabrique des potions,
    des sirops , des poisons
    ,De drôles de préparations
    Il se dit qu'il aime les "biffetons."
    Ospice, Ospice,
    Sur la mauvaise pente, tu glisses ....

     

     

    C'est le nouvel élève inquiétant qui vient s'inviter dans "la cour de récré" de Jill Bill


    28 commentaires
  • Jeanne(fadosi ) nous propose,pour le nouveau défi des "croqueurs de mots "

    On peut faire quelquefois d'un désagrément un atout.

    Raconter, de préférence sur mode léger et sans allusion à l'actualité votre plus beau souvenir de petit désagrément (maladie d'enfance, voyage annulé, ...)

     

     DéfiN°175 :La rougeole..

    J'ai eu la rougeole à 17 ans et   des poussières : croyez-moi, ce n'est pas drôle  d'avoir une maladie infantile à cet âge -là ! Certains diront que j'étais encore une gamine  mais la suite vous prouvera que non !

    C'était en février . Lorsque j'ai commencé à  retrouver  une couleur et une température normales , j'ai décidé d'aller prendre l'air dans la campagne environnante ,histoire de m'aérer un peu ...

    Tout à coup, sur la petite route en terre où je refaisais mes premiers pas, je vois  se pointer au loin une jeep militaire .Cela ne me dérange pas . Mais, arrivée à ma hauteur, la jeep s'arrête :

    Le chauffeur était un beau légionnaire ..Ah! Il était  mince,il était beau,il sentait bon le moteur chaud ,mon légionnaire.Le soleil mettait sur ses cheveux( blonds) noirs de la lumière..

    Je l'ai regardé en me disant :" qu'est- ce qu'il fait ? Qu'est- ce qu'il a ? Qui c'est celui-là ? Complètement toqué ce gars-là !"

    Mais , pendant que je me posais ces questions hautement  intellectuelles, mon coeur a fait un bond : c'était le coup de foudre   qui me touchait , sans  l'avoir vu arriver ! C'est malin le coup de foudre: ça vous tombe dessus sans crier gare !

    Je vous passe les détails : non ,je ne suis  pas, aussitôt  tombée en pâmoison  dans ses bras : j'avais ma dignité tout de même. Mais après quelques échanges  de mots (ils savent parler aux filles, les beaux hidalgos espagnols ...

    A 19 ans ,je l'ai épousé , nous avons eu 4 beaux enfants  et ce n'est que la mort qui nous a séparés.

    Le plus" drôle" si je puis dire, c'est que, lorsque je suis retournée au lycée, le proviseur m'a" passé un savon ", ne voulant pas croire que j'avais eu la rougeole à mon âge !

    Donc, c'est à cause, ou, grâce à la rougeole que j'ai connu l'amour de ma vie !

    La petite piste

    Combien d'fois l'a t'on parcourue
    Cette petite piste
    En traversant la lande herbue
    Lorsque le jour se lève
    En écoutant le rythme
    De la chanson intime

    Oh!Oh!Oh! porteurs,
    Et askaris, haïdo
    Haïdo, haï safari
    Ô, porteurs
    Et askaris, haïdo,
    Haïdo safari

    Et quand un jour nous partirons
    Pour le dernier voyage
    Chantez-nous cette chanson
    Comme un dernier hommage
    Et s'il ne pleure personne
    Que Dieu nous le pardonne.

    Oh!Oh!Oh! porteurs,
    Et askaris, haïdo
    Haïdo, haï safari
    Ô, porteurs
    Et askaris, haïdo,
    Haïdo safari

     (Les askaris sont des soldats africains)

     

     


    28 commentaires
  • Au feu !

     

    (journées de la langue corse)

     

     

    Parfois ,on brule la vie" par les deux bouts".

     Ce matin, en me levant, j'avais bien envie de le faire.

    Mais , étant devenue raisonnable avec l'âge , ce n'est pas la vie que j'ai brûlée, c'est autre chose.

    Je me suis levée tôt avec de bonnes intentions: faire la soupe, cuire un chou-fleur ... des pommes de terre aussi.

     Hé! Oui!   Vous avez deviné : j'ai d'abord brûlé la soupe , à cause de l'ordinateur. On n'a pas idée d'inventer des engins qui font brûler la soupe !

    Ensuite, j'ai brûlé les pommes de terre ,pour cause de descente, non pas aux enfers, mais à la cave  pour chercher les décorations de Noël .

    Et enfin, pour qu'il n'y ait pas de légumes jaloux, j'ai brûlé le chou-fleur. Par contre ,là, c'est assez vague:je ne sais pas pourquoi je l'ai oublié ! A qui,ou à quoi, pourrais-je bien attribué la faute ? Zut ! Pas à moi tout de même ?

    J'ai trouvé: c'est parce que j'ai trop dansé hier soir  pour l'enregistrement de nos danses traditionnelles , et ce matin j'ai l'esprit vaseux; C'est donc à cause de notre chef qui nous a stressés au maximum pour qu'on ne fasse pas d'erreurs !  Nananère  ...

     

    Au feu !

     

     

     

     


    21 commentaires
  • Après une presque journée sans internet pour cause de travaux , tout est rentré dans l'ordre .

    Voici donc l'élève Muguette  qui arrive dans la "cour de récré " de Jill Bill

    Muguette est une grande coquette
    Elle fait des effets de jupette
     Du haut de ses gambettes
    Les gars en sont tout bêtes

    Ils suivent son sillage
    Parfumé d'une eau sauvage
    Serait-elle un peu volage ?
    Y aura-t-il un étripage ?

    Vraiment Muguette exagère :
    Avec son allure fromagère
    Elle a un secret qui réfrigère:
    Elle est drag queen aux Folies-Bergères.


    31 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires