•  

     

     

     Zaza , à la barre des « croqueurs de mots , nous demande :

     

     je souhaite, à partir de la liste de mots composés ci-dessous :
    – Boîte à musique  
    – Brosse à dents   
    – Chambre à coucher   
    – Couteau à huîtres  
    – Cuillère à soupe   
    – Fer à repasser     
    – Lampe à huile    
    – Machine à laver    
    – Moulin à café    
    – Salle à manger     
    – Stylo à bille  
    – Vernis à ongles
    vous voir choisir deux noms communs pour obtenir un nouveau nom composé fantaisiste et de m’en donner la définition, tout aussi fantaisiste. Une, deux propositions, voire plus, seront appréciées !  

     
    D'après ce que j'ai lu ailleurs ,je crois que je n'ai pas compris la consigne ! Tant pis

     

    Voici ma participation :

     

    Un moulin à billes :sert  à distribuer les billes plus vite

    Une boîte à huile : sert à y mettre les « huiles » célèbres

    Une brosse à huitres : pour faire briller leurs coquilles

    Un couteau à dents : pour raccourcir les dents de ceux qui les ont trop longues

    Une cuillère à ongles : sert à ramasser les rognures d’ongles

    Une lampe à stylo : pour éclairer les stylos qui écrivent

    Une salle à vernis pour ceux qui ont de la chance

    Un fer à musique pour repasser en chansons

    Une machine à  manger pour les anorexiques

    Une soupe à café ,pour un repas complet et rapide

    Un moulin à laver  pour chanter meunier tu dors pendant que le linge tourne.

    DéfiN°252: définitions

     

     


    23 commentaires
  • Pour les jeudis en poésie des croqueurs de mots, Domi nous demande de publier notre tout premier poème écrit pour la communauté des croqueurs de mots qu'elle anime cette quinzaine.

    J'ai retrouvé ce poème  :

     

    Une petite boule ronde

     

    Qui se prenait pour le monde

     

    Se fit belle et lumineuse

     

    Car elle était malicieuse!

     

     

     

    Elle tournait , virevoltait

     

    Comme une diva, elle jouait

     

    Avec les nerfs de la lune

     

    Qui la trouvait importune!

     

     

     

    La boule , brillait aux éclats

     

    Sous le soleil heureux et fat

     

    Qui l'aurait bien prise copine

     

    Laissant le monde faire grise mine

     

     

     

    Une petite boule multicolore

     

    Reflets de vie, qui la décorent

     

    Laisse le monde la désirer

     

     

     


    22 commentaires
  •  

    Dim Dam Dom  la capitaine ,,à la barre des « croqueurs de mots «  ,pour cette quinzaine nous propose :

    « Ecrivez un texte,avec 1,2,3,4,5,6,7,8,9,10, insérés dans cet ordre dans votre récit. »

     

    J’ai trouvé 1 joli vélo ,

    , Il avait ses 2 pédales ,

    J’ai voulu faire 3 tours de piste.

    Je me suis retrouvée les 4 fers en l’air ,

    Devant 5 quidams qui riaient à gorge déployée.

    Je me suis relevée dignement , et prestement.

    J’ai pris le vélo sous le bras ; j’ai compté 6 pas

    Et j’ai piqué un sprint,  comme les cyclistes

    Du tour de France ; Au bout de 7 mètres,Km

    Je me suis arrêtée : il y avait 8 vaches sur la route .

     Elles me regardaient d’un air  inquiétant .

    Il me restait 9 mètres pour arriver au bout ;

    Mais  j’ai préféré faire demi-tour , ne voulant pas les contrarier.

    Il ne m’a fallu que 10 minutes pour rentrer au bercail., fatiguée mais fière de moi ! Non mais !

    Je crois que j'ai mal compris la consigne ; je n'ai aps mis un ancien texte .Je croyais que c'était pour jeudi ...

     


    24 commentaires
  •  

     Jazzy  à la barre des "croqueurs de mots  nous propose :

    "je voudrais que m’aidiez à retrouver les couleurs que cet infernal de croquecolori a mangées. Je croyais pourtant avoir fermé la porte du jardin des mots mais le rusé  a du se faufiler.  

     

    Il vous faudra donc écrire un texte autour d’une couleur pour la faire deviner  sans jamais la nommer, sinon Croquecolori pourrait de nouveau se manifester." 

     

    Je n’aurais jamais cru , que cette couleur changerait ma vie et m’entraînerait presque à l’autre bout du monde .

    Quand ,je l’ai rencontrée ,cette couleur , j’étais jeune , encore lycéenne. ..

    Contre vents et marées, j’ai su que ce serait ma préférée

     

    (Sur la Jeanne d'Arc à Djibouti avec mon petit dernier )

    J’en suis tombée amoureuse, délaissant les autres couleurs qui m’avaient  attirée jusque- là .

    Je l’ai adoptée , complètement et elle a fait partie de ma vie pendant longtemps .

    Elle est toujours dans mon cœur , cette couleur qui a un peu la même teinte que mes yeux.

     

    Elle m’a  fait quitter mon île, sans savoir si j’arriverais à bon port , tellement j’étais jeune et innocente .

    Je l’ai retrouvée, à Madagascar, à Mayotte, à Djibouti, à la Réunion t bien sûr en Corse  .

    J’ai vu des pays magnifiques, parfois  insolites , parfois étranges. J’ai fait du taxi-brousse,j'ai voyagé avec des poulets dans des avions qui volaient par miracle ; j'ai embrassé des baobabs ; je me suis perdu dans la brousse,; j'ai servi de repas à des moustiques particulièrement voraces .

    Défi N°251: quelle couleur?

    (A Mayotte ,avec une copine,

    recouvertes de la poussière ocre , après avoir parcouru une piste )

    . Elle m'en a fait voir de toutes les (jolies)  couleurs, cette couleur  !! Vous avez deviné  de quelle couleur il s'agit?

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    21 commentaires
  • Pour le Défi des "croqueurs de mots" LAURA  a pris la barre  et nous propose:

    c’est un jour férié qui sera à l’honneur

     

    comme le lundi de PAQUES( jour où j’ai écrit ce défi )ou celui de PENTECÔTE (à venir). J e ne veux pas entendre parler de PÂQUES ou de PENTECÔTE mais de ce qu’on fait de ces lundis fériés qui ne sont pas que des jours de fête religieuse ou de commémoration laïque,mais des jours où beaucoup de français ne travaillent pas.

     

     

    Pour le lundi férié de Pentecôte

    J’ai   descendu des pentes

    Et remonté des côtes.

    Certaines pentes ont été difficiles

    J’ai cru parfois rester en bas .

    Certaines côtes ont été rudes.

    Je suis parfois restée au milieu.

    Je suis aussi montée sur la colline

    J’ai sifflé comme un merle

    Mais lui n’est jamais venu.

     Forcément,il  a raté le bateau .

    Les gendarmes lui ont dit :

    -Demi-tour ,il y a plus de 30km.

    -Mais elle m’attend là-haut sur la colline !

    -On ne veut rien savoir  ,

    On n’aime pas les merles

    -Mes églantines vont être fanées !

    -Il fallait lui acheter des bonbons

    Car les bonbons ne sont pas périssables  .

     

    Je suis donc redescendue de ma colline

    Et j’attends le prochain lundi férié …

     

    Je sais que cette histoire  sans rimes ni raison , n’a non plus ni queue ni tête .mais je ferai mieux  pour le prochain lundi férié promis ….

     Je suis un peu paresseuse en ce moment car j'essaie des traitements pour une petite hypertension ..je suis une anxieuse née  (j'en suis au moins au 3éme ) qui m'enlèvent un peu mon énergie ;je crois que je vais tout jeter dans les orties sauf moi même si je suis une mémé

     

     

     

     

     

     


    25 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique