• François et Marie Cabardouche ,pour le jeudi en poésie , nous propose:

    - Choisir une fable connue.
    - Remplacer chaque nom et chaque verbe par le septième qui le suit dans le dictionnaire. ( ou le cinquième ou le quatrième...)
    - Proposer votre nouvelle fable : J'ai choisi

    " Le lion et le rat "( Je ne sais pas pourquoi, j'ai pris  plutôt le dixième mot  du  dictionnaire ...)

    jeudi poésie :fable  dérangée

     

    La liqueur et le râtelier

     

    Il faut autant qu'on pratique obnubiler tout le moniteur.

    On a souvent bête d'un plus petit que soi.

    De cette vermoulure, deux facéties en faiseur foison.

    Tant le chou-fleur en prévenu  abouchent.

    Entre les paumes d'une liqueur,

    Un râtelier sottisa d'un terrien assez à l'étourdie

    Le roman des anis  en cet occident

    Moqua ce qu'il était et lui laitonna la vie.

    Ce bienvenu ne faisselle pas perdu

    Quelqu'un avouerait-il jamais croisé

    Qu'une liqueur d'un râtelier  avoua affaire ?

    Cependant, il aérodrama qu'au sortir des forges,

    Cette liqueur  faissela dans des retables.

    Dont ses ruissellements ne le pratiquèrent  défalquer.

    Sire râtelier accrocha et étripa  tant par ses  dentitions

    Qu'un mainate rongé emprisonna tout l'ouvrier.

    Patine et lorgnade de tenaille

    Faissellent  plus que forer et que ragoût .

     

     

     

     

     

     

     

     


    20 commentaires
  • François et Marie Cabardouche,à la tête des "croqueurs de mots " nous proposent :

    A la manière de Clémentine Mélois dans son ouvrage "Sinon j'oublie"

    " Vous avez trouvé une liste de courses qui trainait dans un chariot de supermarché, faites parler la personne qui a pu l'écrire...."

    -"Qui a pris  la liste de courses qui était sur le frigo ? Il faut que j'y  aille là "                             

    -"Pas moi-pas moi-pas moi...     "                                                                                                         

         -"Ok, c'est le chat comme d'habitude. Je vais la chercher "...                                                              

    C'est toujours pareil dans cette maison, tout disparaît , mystérieusement .  

    Je suis  pourtant sûre de l'avoir mise sur le frigo  !

    Qui est-ce qui rit dans le salon ?  ça veut dire quoi ? Que je perds tout ? Oh! ça va , hein !

    Quoi? Je n'oublie pas le Nutella ? Il n'y en a plus du Nutella ! Les clients d'Intermarché  ont tout acheté  ! Et puis, il n'y a pas d'Intermarché en Corse  ! Et même s'il y en avait , je n'irai pas !

    Et c'est mauvais pour la santé , je vous l'ai déjà dit  ! Pas de Nutella , compris ?

    Comment ? Mon Nutella "maison "était immangeable ?Vous êtes  "troppu teghji" ! (trop bien nourris )

    -Et aussi des oeufs ? C'est prévu !  Mais qu'est- ce que vous faites avec les oeufs, d'ailleurs  ? Vous jouez au tennis avec ? Il n'y en a jamais assez.

     Toujours pas de liste  ! Je vais être obligé de la refaire cette liste !

     Les enfant : aujourd'hui,  j'ai prévu des croquettes au saumon  , c'est bon pour la santé, le saumon .Donc, je sais que je l'ai marqué sur la liste.

    -Nous allons manger comme le chat ?

    "- Exactement: tout le monde mangera du saumon aujourd'hui  !  (In petto :"Zut: les croquettes c'est pour le chat ! Je perds la tête avec cette liste introuvable ! )

    Quelle corvée ,les courses ; si seulement on ne mangeait qu'une fois par semaine, ce serait super !   Il faudrait inventer un système de  livraisons par hélicoptère pour  les petits villages perdus ...

    Je rêve encore.

    Le problème c'est qu'on oublie toujours quelques chose, même avec la liste lorsqu'on ne l'oublie pas à la maison.  On ne peut pas faire 15 km toutes les heures pour aller au supermarché.

     Donc, il faut absolument que je la retrouve cette liste  .

    Et si je regardais dans mon sac ?  

    ......... - Qui a mis la liste des courses dans mon sac ?

    -" TOI !

     

     

     

     

     

                                                                                                 

      

     

                                                                                           

                                                                                                       

     

     


    26 commentaires
  • ABC , à la barre des "croqueurs de mots" , nous demande de parler de la "surprise de janvier"

    "-Nous sommes notre plus grande surprise " a dit un écrivain

    C'est vrai  cela : tous les jours, je me surprends moi-même , et pas seulement au mois de janvier.

    Exemple:

    -Comment ai-je réussi à supporter pendant deux heures, et avec le sourire,les lamentations de ma voisine , qui me racontait ses douleurs en partant de la tête jusqu'aux pieds. ?

    -Comment ai-je pu avaler du miel, moi qui ai horreur de cela pendant 15 jours, me frictionner d'huiles essentielles, pour éviter d'attraper les microbes ,hivernaux de mon entourage?

    -Comment,ai-je réussi à arriver en avance, à la répétition de ma chorale, lundi dernier ?

    -Comment ai-je pu oublier de remettre mon soutien-gorge en sortant de chez le radiologue ?

    (je me sentais légère , tout à coup ...)

    -Comment est- ce que je réussis à utiliser mon ordinateur alors que ma souris a rendu l'âme ?

    (J'ai du mal à me servir du "pavé" tactile. )

    C'est pour cela d'ailleurs que j'arrête là mon énumération , car je fais des bêtises  .

    Vraiment , en relisant cela, je me surprends  vraiment moi-même ; surprenant , non ?


    33 commentaires
  • Pour clore cette quinzaine  des croqueurs de mots ,dont le sujet était "l'attente" , voici une chanson de Noël : demain c'est Noël "dumane hè Natale "

     

    Si Noël est une étoile

    Nous la ferons briller

    Nous la ferons briller

    Pour toi jusqu’à l’aube

    Si Noël est une étoile

     

    Refrain :

    Demain Noël, demain Noël,

    Demain Noël nous chanterons pour toi

     

    Si Noël est une histoire

    Nous voulons te la raconter

    Nous voulons te la raconter

    Jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de feu à la maison

    Si Noël est une histoire

     

    Refrain :

    Demain Noël, demain Noël,

    Demain Noël nous chanterons pour toi

     

    Si Noël est un cadeau

    Nous voulons te l’offrir

    Nous voulons te l’offrir

    Pour que tu sois moins seul

    Si Noël est un cadeau

     

    Refrain :

    Demain Noël, demain Noël,

    Demain Noël nous chanterons pour toi

     

     

     


    17 commentaires
  •  

    Etant  à la barre des "croqueurs de mots" pour cette  quinzaine , j'ai proposé :

    Dire ce que vous inspirent ces chaises  . (En espérant qu'elles vous inspirent ) Pourquoi sont-elles là ?  Que font-elles là ? Qu'attendent-elles ? Qu'ont-elles vu ? Etc ... Et pour corser le tout,je  vous demande juste de glisser deux fois le mot "chocolat" dans votre texte en vers ou en prose.

    Elles attendent .. Elles attendent …Qui donc ?

    Elles attendent Godot ?  Mais qui est- ce  Godot ?  Depuis le temps qu’on l’attend, il a dû arriver .

    Elles attendent toujours  » son « retour , le jour et la nuit , dans l’espoir fou qu’il leur rapportera une boîte de chocolats  délicieux ?

    Je n’ai osé m’assoir sur aucune d’entre elles ; je suis frileuse , moi,  et pas question de me geler le  derrière  pour attendre  un quelconque prétendant, qui pourrait éventuellement passer sur le bord de la route .

    On dit qu’un anglais a attendu 7 ans  et puis ….

    Elles attendent la saint Glinglin  peut-être ?

    Ont-elles été abandonnées  pour les punir  d’avoir déçu l’attente d’une personne rancunière , de trois personnes  peut-être ?

    Elles sont bien sur la colline : attendent-elles le bouquet d’églantines ? Laïlalala ….

    Elles peuvent chanter comme Johnny :

     J’ai tout fait contre
    J'ai rien fait pour
    J'ai joué la montre
    J'ai perdu mon tour…

    Je vais demander à Ionesco ce qu’il en pense …

    Et vous ? Cela ne vous tente pas d'aller vous asseoir  pour les essayer , tout en buvant un bon chocolat chaud bien onctueux? Ceci compenserait cela... Allez , un peu de courage , vous leur feriez tant plaisir ...

    Ces pauvres chaises  ont au moins la chance de pouvoir se tenir compagnie ,  de papoter  et de se geler en chœur, tout en regardant passer les voitures et tout en observant le village ...

    Je vous souhaite une belle semaine , il fait zéro degrés  chez nous et la route est une patinoire .

     

     


    24 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique