• Pour ce dernier défi  de la saison , c'est Quichottine

    Qui a pris la barre du bateau des "croqueurs de mots"

    Un immigré clandestin ?

    Le sujet de cette quinzaine pourrait être "fiction ou réalité ?"

    « La vie c’est comme une pièce de théâtre … »

    Parce que ….

    “Il y a dans les planches une beauté qui permet à tous,

    initiés ou non, d’entrer en contact avec différents univers.

    Avec un mot à caser : "voyage."

     

    Ne me demandez pas d'où je viens  : j'ai une petite idée mais je ne voudrais pas être dénoncé , comme un immigré clandestin .

    Je crois que je suis le descendant d'un ancêtre , né dans une "cantine "(malle en fer) , au fond d'une cale, dans  un navire qui voguait sur l'océan Indien ,il y a quelques années .  C'était la curiosité qui l'avait poussé à rentrer dans cette cantine. Après ce long voyage , il est arrivé en terre inconnue , dans un pays un peu moins chaud que le sien.

    Donc, par le droit du sol, je suis français , ou du moins, corse , puisque c'est là que je vis , à l'insu de mon plein gré. D'ailleurs quand je chante, il paraît que j'ai l'accent corse.... C'est vous dire si je suis bien intégré!

    Pourtant, en me voyant, monter et descendre, dans ce conduit , on pourrait croire que je me cache : pas du tout :  c'est la curiosité qui m'a entraîné  dans ce tunnel tout noir qui sent la suie . Mon bel habit, vert -jaune est d'ailleurs un peu sale .Le problème, c'est que je n'arrive plus à voir le bout de ce tunnel:je monte et je descends  sans arrêt  , sans trouver le moindre petit morceau de mouche ou de vermisseau, et encore moins de moustique , à me mettre sous la dent.

    Mais ce matin, ô miracle, quelqu'un a ouvert la porte de l'insert : c'est étrange, avec la température caniculaire (j'adore) , pourquoi cette porte a-t-elle été ouverte ?

    Toujours est-il que je me suis précipité  par l'ouverture et que j'ai déguerpi sans demander mon reste . Le cri d'effroi de la personne qui a ouvert, ne m'a pas effrayé moi !

    Vive la liberté .Les moustiques n'ont qu'à bien se tenir ! Le margouillat*  réunionnais est là  !

     

    PS:Le margouillat ou gecko :lézard de la famille des Gekkonidaes appelé communément à La Réunion Margouillat est présent dans de nombreuses cases réunionnaises, il se nourrit d'insectes.

    Un immigré clandestin ?

     

     

     

     

     

     


    19 commentaires
  • Pour ce défi 188 Durgalola et Jeanne Fadosi nous proposent de  rendre hommage à Henri en partant  d’un de ses textes ou simplement d'en créer un personnel sur l’amitié en alexandrins (chacun faisant ce qui lui est possible, pas d’obligation de rimes riches, juste comme on le sent) Pour les jeudi poésie, c'est selon votre inspiration , en alexandrins ou en prose

    Il aimait versifier ,tout en alexandrins,

    Dès qu'il se réveillait, du soir jusqu'au matin.

    Je voudrais l'imiter ,mais je suis trop brouillon

    Il me pardonnera, n'étant pas tatillon.

     

    Pour les croqueurs de mots , était ami fidèle,

    Il mériterait bien , qu'on lui monte une stèle ,

    Faite d'amitié et puis, de vers , aussi de prose

    Sans notre ami Henri, nous nous sentons tout chose ....

     

     

     

     

     

     


    28 commentaires
  • Quel aurait été votre réaction face à 15000pièces de 2 pences abandonnées sur le bord d'un canal londonien? nous  demande Florence à la barre des "croqueur de mots" pour cette quinzaine.

    Défi N°187

    Mais qui a donc eu les poches assez trouées pour perdre tout cet argent   dans la rue ?

    C'est un anglais forcément ! Je le soupçonne d'avoir eu l'idée de lester ses poches pour se jeter dans la Tamise .Et puis au dernier moment, il a changé d'idée, il a laissé le lest et lestement disparu dans la nature.

     

    Mais que faire avec toutes ces jolies pièces qui vous tendent les bras ?

    Acheter un château en Espagne ?

    Défi N°187

    Se faire refaire la façade et ressembler à Barbie , avec de belles lèvres de canard ?

    et une poitrine comme celle de" Catalinetta "(héroïne d'une chanson comique corse)

    Défi N°187

    Acheter des tonnes de chocolat  et me goinfrer sans me préoccuper  de mon cholestérol, de ma taille de guêpe (sur le retour) ?

    Défi N°187

    Bon, je préfère redescendre sur terre  : je prends juste une pièce, je laisse les autres pour les autres : elle me portera bonheur , je le sens .Elle ne quittera pas ma poche  et si un jour celle-ci est trouée (c'est déjà le cas ) ,la pièce sera ramassée par quelqu'un d'autre  et ainsi de suite ...

    Défi N°187

    Et on chante :Ah! Si j'étais riche ...

    Défi N°187

     

     

     

     


    25 commentaires
  • C'est Lenaïg 

    qui est à la barre des "croqueurs de mots"  pour cette quinzaine.Elle nous propose d'avoir "la tête ailleurs"  .

    La tête ailleurs, je l'ai souvent...Entre mon étourderie (légendaire dans mon entourage) , et le reste ..J'ai du mal à garder ma tête sur les épaules.

    Je crois que ce matin , j'ai la tête ailleurs  ....Mais bon revenons dans le présent .

    C'est ainsi qu'un jour j'ai failli mettre le feu à la maison.

    Je lisais un livre qui me passionnait   et quand je lis, le monde peut s'écrouler, je ne m'en aperçois même pas.

    Mais , j'avais eu la fâcheuse idée de faire du caramel  en même temps.

    Je pensais  le surveiller  d'un oeil  plus ou moins attentif.

    Au bout d'un certain temps, pour ne pas dire ,d'un  temps certain, je vois arriver mes garçons ,qui jouaient dan leurs chambres  , complètement affolés :

    -" Qu'est- ce que c'est cette fumée? Il y a le feu  ? Maman !

    -" Quoi ? Quoi ?  "

    Je lève la tête de mon livre , et je vois une épaisse fumée autour de moi.

    Je saute de ma chaise,  le livre vole , je me précipite  vers la cuisinière, où le caramel  finissait de mourir de sa belle mort . La casserole était complètement noire aussi, le manche commençait à griller ...

    Bref,  je n'ai toujours pas compris comment, je n'ai rien vu , ni senti , ni toussé ...

    J'avais vraiment la tête ailleurs , dans les personnages de mon livre ...

     

     

     

     

     

     

     


    23 commentaires
  •  

    Je suis à la barre du défi n°185 des "croqueurs de mots" et j'ai proposé aux courageux marins de choisir une image et d'écrire des vers avec des fins de vers imposés :lascar(s), andouille,avatar zigouille,malabar,magouille sonar, Zanzibar, coaltar,chatouille, dollar(s),quenouille(dans l'ordre ou non)  .Tout ceci pour aujourd'hui :il n'y a pas de fête du travail qui tienne , foi de corse !

    J'ai donc choisi une image:

    (Vous aurez remarqué que les infirmières sont un peu ... étranges ..

     

     

    Il a fallu deux infirmières lascars

    Pour soigner une andouille

    Qui avait subi un avatar.

     L'une a dit:" on le zigouille

    Puisque ce n'est pas un malabar!

    D'ailleurs, je le soupçonne de magouille :

    Ce mec, c'est un vrai sonar:

    Il  rêvait de partir à Zanzibar.

    Il a fait semblant d'être dans le coaltar.

    Moi, je vais lui faire des chatouilles .

    S'il croyait gagner des dollars

     Foi de lascar: Il va finir en quenouille! "

     

    Et bon premier mai : d'accord,il n'est pas terrible, mon brin mais que voulez-vous: il a passé deux jours dans la voiture ; alors il a du mérite d'avoir survécu !

    Défi N°185 :Les infirmières lascars


    25 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique