•  

    J'ai trouvé , ce matin, échoué sur  un banc,

    un sac abandonné ou peut-être oublié par sa propriétaire .

     J'ai regardé autour de moi : personne .

    -"Qu'y -a-t-il dans ce sac" ? me suis-je dit,pas trop rassurée...

    Le sac oublié ;résumé

    Voici les réflexions  de chacune : prudentes, curieuses, méfiantes, insouciantes...MERCI

    Finalement on a retrouvé la propriétaire du sac: c'est "Ecureuil bleu" !!

    mabiche1231 Profil de mabiche1231 

     

     Supprimer le commentaireun téléphone avec un appel de son amoureux et elle s'est refait une beauté pour le rejoindre.

    jill bill Profil de jill bill

    ... piégé ai-je pensé, de nos jours, sait-on jamais !!! ,-)

    Jazzy57

    Par prudence je ne le touche pas. Vais - je appeler la police ou le laisser trôner tranquille sur ce banc ?  C'est qu'il me nargue ce sac, incitant à la curiosité.  Pile ou face . Pile j'appelle la police , face j'appelle Hortense elle est toujours de bon conseil ....

     

    ZAZA

      Supprimer le commentaireUn sac abandonné ????  Bizarre, bizarre ! Je vais prendre quelques photos pour collecter des indices. Tiens, un BZH comme le brode Soiz sur ses affaires... ! Ce sac lui appartiendrait-elle.  Ha ! Ma Doue benniget, cʼhoui oar mat, Soiz ne oa ket eur placʼh fall, met graet a zo bet d’ezi kement a zroug ?????… (Ah ! Mon Dieu, vous savez bien, Soiz n’était pas une mauvaise fille, mais on lui a fait tellement de mal ?????…

    colettedc

     Supprimer le commentairePas trop rassurant, par les temps qui courent. Vaut probablement mieux de ne pas s'en approcher.

    Quichottine Profil de Quichottine

    Supprimer le commentaireJe le regarde de loin... les amis sont déjà autour, feignant de s'en éloigner, revenant ensuite, s'interrogeant.

    Certains nous exhortent à ne pas l'ouvrir, à ne même pas le soulever.

    Faut-il appeler les pompiers ? La police ?

    Ou simplement en rire et malgré tout l'ouvrir ?

    J'aurais sans doute pris le risque.

    Renée

      Supprimer le commentaireen définitive et même si la curiosité est un vilain défaut, je l'ouvre et regarde si je trouve une adresse pour le rendre directement a sa propriétaire. Mais....

    josette

       Supprimer le commentaireun sac avec plein de poches...c'est une personne organisée et prévoyante comment peut-elle l'avoir oublier ? j'appelle : il y a quelqu’un par ici ???

    Eglantine Lilas

    Res nullius...disait quelqu'un 

    maite-corsinette Profil de maite-corsinette

    Supprimer le commentaireVais-je l'ouvrir ou pas ? Je vais plutôt demander autour de moi si quelqu'un l'a oublié.

    mamilli Profil de mamilli   Supprimer le commentaire

    sac abandonné : le ou la propriétaire ce serait il caché pour observer la réaction des passants ? Lequel aura le courage de prendre en main ce sac pour en trouver le propriétaire ou qui le laissera sur place et fera semblant de ne pas le voir..... voir même qui téléphonera aux gendarmes pour déclarer un objet suspect sur un banc....

    Supprimer le commentaireecureuil bleu

    Mais c'est mon sac, celui que j'ai oublié près du port ostréicole avec mes cartes et mes papiers

     


    13 commentaires
  • Et si on s'amusait un peu ?

    Je commence une histoire, et vous la continuer avec une phrase, ou plus ... selon votre inspiration. 

    Je rajouterai vos phrases à   la suite ...

    J'ai trouvé , ce matin, échoué sur  un banc,

    un sac abandonné ou peut-être oublié par sa propriétaire .

     J'ai regardé autour de moi : personne .

    -"Qu'y -a-t-il dans ce sac" ? me suis-je dit,pas trop rassurée...

     


    18 commentaires
  •  

     

     

     

    Une petite coccinelle

     

    Etait amoureuse d'une sauterelle.

     

    Elle se mourait d'amour pour elle,

     

    Qui en sautillant, tournait autour de la belle !

     

     

     

    -"Cela ne peut pas durer "décida le bourdon

     

    "J'en ai le cafard! J'exige une réunion

     

    De notre conseil d'administration"

     

    -"On vote à patte levée " demanda le frelon!

     

     

     

    Et l'on vit ainsi toute une assemblée

     

    de bestioles se concerter:

     

    - »Bzzz..il faut les séparer"

     

    tempêta le gros scarabée!

     

     

     

    - » Bzzz .. je vous trouve bien sévères

     

    ricana une mouche en guêpière.

     

    Seriez-vous jalouses, mesdames les commères?

     

    Mêlez-vous de vos affaires!! »

     

     

     

    -"Vous , au lieu de voler mon miel

     

    Allez faire vos pâtés ailleurs, dit l'abeille !

     

    Un grillon passe encore , mais pas elle !"

     

    -"D'accord "dit le papillon: -"matons ces rebelles"

     

     

     

    Le moustique , taquin, tiqua un peu:

     

    - »Le poisson et l'oiseau ont été heureux

     

    D'après la chanson ;moi je leur offre mes voeux ! »

     

    -"Et moi  je vais chanter pour les amoureux"

     

     

     

    Décida la cigale , toujours prête

     

    Quand il s'agit de faire la fête ! 

     

    - »Tant pis si ma réputation est faite

     

    Dit la fourmi: ce soir je perds la tête !

     

    Vive les amoureux et soyons bêtes !

     

     

     

     

    J'ai retrouvé ce texte que j'avais écrit ,il y a de cela quelques années... Le temps passe

     


    20 commentaires
  • (Avec la complicité des 2 ombres)

     

     

    Elle se promène  par une belle matinée  bien fraîche .

    Le soleil brille .Elle respire à pleins poumons  l'air pur  .

    Oubliés, les petits soucis de la vie quotidienne . Elle vide sa tête de toutes les pensées négatives .

    Elle marche tranquillement. Elle est seule  face à ce grand espace .

    Tout à coup, elle entend un pas feutré  se rapprocher .  Une ombre  grandit près de la sienne. Son cœur s’affole un peu .

     

    Elle n’ose tourner la tête . Son  esprit entre en ébullition : va-t-elle se mettre à courir en criant à l’aide ?

    Va-t-elle s’arrêter et attendre le coup de grâce ?

    L’ombre grandit encore … Tout à coup, elle s’aperçoit que l’ombre menaçante porte un chapeau… Un chapeau …un chapeau  sur la tête de l’ombre ?

    Mais…. Oui, c’est lui…L’homme au chapeau … Celui qu’elle aime en secret depuis si longtemps … Celui qui hante ses rêves la nuit, lorsqu’elle ne dort pas..Celui qui habite si près de chez elle et qu’elle croise tous les matins lorsqu’elle va promener ses chiens….

    C’est lui ! Il se rapproche ; ça y est ,il est à sa hauteur. Il chemine à son pas. Elle tourne la tête, et lui sourit  .Il lui rend son sourire … Son cœur bat vite : elle a tout à coup la certitude que son avenir sera  plus joyeux.

    Désormais, ils seront deux ombres sur le chemin de la vie 

     


    17 commentaires
  •  

    A force de lever le coude, Mamie Davia, commence à être pompette.

    Mais ,elle ne perd pas le nord : lorsque le dessert arrive ,(elle avait commandé un chocolat liégeois ) elle se précipite sur la petite ombrelle qui surmontait la chantilly , qu’elle regarde avec des yeux émerveillés.(L'ombrelle , pas la chantilly... quoique... elle ne laisserait personne prendre sa part.

    Les autres convives la regardent  aussi, mais  d’un air étonné, craignant qu’elle ne mange l’ombrelle  .

     

    Mamie Davia , commence à l’ agiter  devant l’ex -futur (aucune chance le pauvre homme : elle l’a déjà mis dans la catégorie : pertes en profits  ).

    -"Voilà qu'elle me fait le coup de la  geisha !" pense le bonhomme complètement abasourdi.

    Il  se met à bégayer ,perdant le fil de son long discours, puis se tait , suivant des yeux le ballet de l’ombrelle, qui tourne et virevolte devant lui.Le tournis lui vient.

     

    Il se lève  en prétextant une envie pressante et  tangue en marchant vers les profondeurs du restaurant . Mamie Davia, la mine satisfaite, se met innocemment à déguster sa glace .

    « -Les filles, je crois que je l’ai achevé «  dit-elle avec satisfaction.

    Effectivement, le bonhomme revient ,un peu pâle :

     

    - « Je crois que je n’ai pas digéré quelque chose. Excusez-moi, je vais rentrer. « 

    Et ,il s’en va en pensant , sans doute qu’on ne l’y reprendra plus :

     « Ah ! Les femmes ! La cruauté incarnée ! «

    (A suivre…un de ces jours )

     


    19 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique