• (Avec la complicité des 2 ombres)

     

     

    Elle se promène  par une belle matinée  bien fraîche .

    Le soleil brille .Elle respire à pleins poumons  l'air pur  .

    Oubliés, les petits soucis de la vie quotidienne . Elle vide sa tête de toutes les pensées négatives .

    Elle marche tranquillement. Elle est seule  face à ce grand espace .

    Tout à coup, elle entend un pas feutré  se rapprocher .  Une ombre  grandit près de la sienne. Son cœur s’affole un peu .

     

    Elle n’ose tourner la tête . Son  esprit entre en ébullition : va-t-elle se mettre à courir en criant à l’aide ?

    Va-t-elle s’arrêter et attendre le coup de grâce ?

    L’ombre grandit encore … Tout à coup, elle s’aperçoit que l’ombre menaçante porte un chapeau… Un chapeau …un chapeau  sur la tête de l’ombre ?

    Mais…. Oui, c’est lui…L’homme au chapeau … Celui qu’elle aime en secret depuis si longtemps … Celui qui hante ses rêves la nuit, lorsqu’elle ne dort pas..Celui qui habite si près de chez elle et qu’elle croise tous les matins lorsqu’elle va promener ses chiens….

    C’est lui ! Il se rapproche ; ça y est ,il est à sa hauteur. Il chemine à son pas. Elle tourne la tête, et lui sourit  .Il lui rend son sourire … Son cœur bat vite : elle a tout à coup la certitude que son avenir sera  plus joyeux.

    Désormais, ils seront deux ombres sur le chemin de la vie 

     


    17 commentaires
  •  

    A force de lever le coude, Mamie Davia, commence à être pompette.

    Mais ,elle ne perd pas le nord : lorsque le dessert arrive ,(elle avait commandé un chocolat liégeois ) elle se précipite sur la petite ombrelle qui surmontait la chantilly , qu’elle regarde avec des yeux émerveillés.(L'ombrelle , pas la chantilly... quoique... elle ne laisserait personne prendre sa part.

    Les autres convives la regardent  aussi, mais  d’un air étonné, craignant qu’elle ne mange l’ombrelle  .

     

    Mamie Davia , commence à l’ agiter  devant l’ex -futur (aucune chance le pauvre homme : elle l’a déjà mis dans la catégorie : pertes en profits  ).

    -"Voilà qu'elle me fait le coup de la  geisha !" pense le bonhomme complètement abasourdi.

    Il  se met à bégayer ,perdant le fil de son long discours, puis se tait , suivant des yeux le ballet de l’ombrelle, qui tourne et virevolte devant lui.Le tournis lui vient.

     

    Il se lève  en prétextant une envie pressante et  tangue en marchant vers les profondeurs du restaurant . Mamie Davia, la mine satisfaite, se met innocemment à déguster sa glace .

    « -Les filles, je crois que je l’ai achevé «  dit-elle avec satisfaction.

    Effectivement, le bonhomme revient ,un peu pâle :

     

    - « Je crois que je n’ai pas digéré quelque chose. Excusez-moi, je vais rentrer. « 

    Et ,il s’en va en pensant , sans doute qu’on ne l’y reprendra plus :

     « Ah ! Les femmes ! La cruauté incarnée ! «

    (A suivre…un de ces jours )

     


    19 commentaires
  • Il y en a qui partent et qui  oublient de revenir ...La maison , lassée d'attendre leur retour, s'est écroulée de tristesse.

    Il y en a qui barbouillent les murs , et qui disparaissent ... dans la nuit, bien sûr ,pas au fond d'une oubliette : nous ne sommes plus au temps de rois ,quoique ....

    Il y en a qui auraient bien voulu bâtir une forteresse  pour la postérité ..

    et qui sont tombé(es) ...

    Sur un os ... et quel os !

    Je vous souhaite un bon dimanche

     


    14 commentaires
  • Alors, vous avez votre pot de Nutella ?  Et quelques bosses ? Quelques cheveux en moins ?  Une chaussure perdue   dans la mêlée ?

    Vous allez pouvoir vous goinfrer  , faire monter votre taux de cholestérol , ainsi que votre tour de taille ?

    Et l'été prochain,  en maillot sur la plage ,vous raserez  les planches à voile, pour qu'on ne voie pas vos bourrelets ?

    Comment ? Vous avez revendu le pot de 1 kg , le double du prix bradé  ? C'est du marché noir, ça !

    Lorsque vous irez à confesse, il faudra le dire au curé !

     

    Ah ? Vous n'avez pas assisté à la foire d'empoigne ? Il me semblait pourtant .....à la télé ....

    Bon , j'ai mal vu , lors. Vous remontez dans mon estime, même si cela ne vous fait ,ni chaud, ni froid.

     

    Elle est belle la société de consommation  ! Pauvre France !

     

    Je vous souhaite un bon week end  en espérant que vous surnagez ... Nous, on attend la pluie ....Mai elle ne vient pas .

     


    19 commentaires
  •  

    Elles sont belles mes lunettes ?

    Un jour j'avais écrit que ce n'est pas parce qu'on n'a rien à dire qu'il faut se taire .

    Cela est toujours d'actualité. quoique ... J'en ai des choses à dire mais , mon ordinateur, ne veut rien entendre.

    Le petit oeil  là-haut à gauche se met à tourner, à tourner : je crois même qu'il me nargue :"

    -Ah ? Tu n'as rien à dire ? Alors tourne sept fois ta langue avant de dire quelque chose , le temps que je m'arrête de tourner "

    A vrai dire, je le laisse dire  ;je ne vais pas me laisser impressionner par l'oeil de Caïn  .Je ne vais même pas dire pis que pendre de cet oeil qui m'observe  et me fait perdre patience.

    Comme dit l'autre, celui qui observe de trop haut risque de tomber sur un os  déterré par un chien errant, sans collier, et de finir à l'hôpital du coin , (ici le coin est assez loin )avec un   oeil au beurre noir et quelques dents en moins.

    Cela ne veut rien dire ? C'est vous qui le dites, pas moi .C'est proverbe de Ouagadougou qui vient de sortir; absolument ! Si je vous le dis ....

    Et puis,je ne me laisse pas déstabiliser par le qu'en dira-t-on  .Mais il va sans dire que je vais tenir compte de vos commentaires .Ce que vous dites est précieux pour moi .Oui, oui, je vous le dis sincèrement.

    Bon assez parlé . Puisque je n'ai rien à dire , je m'en vais vous visiter. Très bonne semaine à vous toutes et tous .

    J'ai eu le grand plaisir de rencontrer ABC

    (Annick) du blog "le jardin des mots "  ; elle est montée au village  et nous avons passé un très bon moment  à bavarder   comme de vieilles copines. Une belle rencontre .(Bon, je me répète  ).

     

     

     

     

     

     

     

     


    21 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique