• Le conflit en Syrie , qui dégénère plus ou moins, va-t-il arriver jusque dans nos villages  ?

    Un gentil berger , que nous sommes allés voir hier,  Antoine, a déclaré son inquiétude  profonde :

     -Si Poutine envoie un missile  sur la Corse, cela va faire un grand trou  et  la Corse va couler  !

    Ma fille lui a innocemment demandé :

    - Vous savez nager au moins  , Antoine ?

    - Oui, heureusement  ! J'ai appris tout seul quand j'étais petit : je  me baignais dans le Golo (notre principale rivière qui traverse la Haute-Corse) . D'ailleurs, lorsque j'ai dit à mon père que je savais nager, il m'a  donné un "scaboghju" (une tape ) . Je ne sais pas pourquoi !

    -- En attendant, cela pourra  vous servir , peut-être  ! "

    J'espère qu'Antoine  n'est pas un devin .   Mais , on n'est jamais trop prudent , n'est- ce pas ?

    Donc, je prépare ma bouée ,   pour parer à toute éventualité  , vu que je ne suis pas une grande nageuse.

    Je vous souhaite un bon dimanche . Pas trop présente  car nous avons déjà commencé la saison  pour les représentations de  danses et les concerts.

     

     


    20 commentaires
  • J’ai un cousin, qui n’est pourtant pas aussi étourdi  que moi, mais à qui il arrive des aventures  rocambolesques .

     Il y a quelques temps, il arrive au village comme il le fait très souvent. Il se gare devant son garage qui est près du cimetière. Il voit quelques personnes autour d’un corbillard, devant la porte de  celui-ci. Il s’approche pour demander qui est le mort. Avant qu’il ait le temps de parler, l’un des croque-mort » lui dit  :

    -«   Vous  nous aidez à porter le cercueil ? »

    Effectivement, étrangement,  il y avait très peu de monde autour du corbillard et les croque-mort n’étaient que deux ,  comptant sur les gens présents à l’enterrement, comme cela arrive habituellement. Mais la messe n’ayant pas eu lieu au village, personne n’a su qu’il y avait un enterrement ce jour-là .

    Mon cousin,   n’ose plus rien demander  ; il  attrape une poignée  du cercueil et suit les autres. Dès que le cercueil est déposé dans le tombeau,  il file sans demander son reste  .

    A ce jour, il ne sait toujours pas ,  de qui ,il a porté le cercueil  pour cet enterrement qui s’est fait en catimini.

     


    31 commentaires
  • Et le vendredi saint , la procession du Catenacciu" ; cela est presque devenu une animation touristique, forcément, vu la raréfaction de ce genre de cérémonie.

     Hier soir, donc c'était l' enchaîné (le catenacciu ou l'incatinatu ) qui portait la lourde croix  et qui a fini sur la croix. Rassures-vous, on ne l'a pas cloué sur la croix.  C'est juste le symbole .Voici quelques photos .

     

    Il parcourt les ruelles du village qui montent et qui descendent , ceci à la lueur des torches allumées sur son chemin .

    Ce qui est impressionnant, c'est le bruit des chaînes  et celui de la croix qui cogne sur chaque marche

    La mise en croix

    Il a les pieds posés sur le support , heureusement.

    Descente de la croix et mort(théorique) avec sa mère éplorée

    Et retour à l'église; oh! une pénitente. Je croyais qu'il n'y avait que les hommes qui avaient besoin de demander pardon de leurs péchés !

    Et ensuite, on mange le beignets spéciaux qu'on fait à cette occasion:

    Et le vendredi saint

    Je vous souhaite de bonnes fêtes de Pâques

     

     


    17 commentaires
  • Un peu de tradition pendant la semaine sainte : le jeudi saint , après l'office des ténèbres, a lieu la procession des pénitents . Ici , c'est à Corté dans le centre Corse .Ils parcourent les rues de la  vieille ville en chantant : " pleure , pleure ô pêcheur etc..."De temps en temps ,ils font la "granitula " (la coquille de l'escargot ) .

    Et e soir ce sera le "catenacciu"( l'enchâiné ) avec le chemin de croix.


    17 commentaires
  •  

     

    Comme le vendredi saint approche, je prépare des cagoules .  Ce n'est pas pour moi , non. Je laisse cela aux pénitents qui vont faire la procession .

    D'ailleurs , je ne sais même pas pour qui c'est . Une vieille dame  , d'un village  voisin , a demandé à ma fille, si elle pouvait en coudre quelques-unes de taille différente ...  Alors, c'est moi, qui  me dévoue , comme d'habitude

    J'espère juste que les yeux seront au bon endroit : vous imaginez un pénitent qui fait une cabriole dans les escaliers , dans le noir , avec  son cierge allumé ?

    Il mettrait le feu  à l'aube de son prédécesseur et ainsi de suite  ! Je serais accusée de sabotage  de procession ! Je stresse, c'est sûr.

    Comme je n'ai pas envie de griller en enfer, je vais m'appliquer .

     

     

    En attendant, une petite promenade dans la "scala di Santa Regina" me fera du bien. Je vous souhaite un bon week end . Le mien va être occupé : répétions de chants et danses traditionnelles .

     

     

     

     

     


    25 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique