• Je suis triste: mon cavalier de danses traditionnelles, est en prison ... pour faux témoignage  ! Je cherche un autre cavalier , qui a purgé sa peine, ou qui accepte de trahir ses copains ... Omertà...

    Aujourd'hui, j'ai décidé de prendre quelques photos au hasard ,en cliquant sur mes dossiers de photos ,pour voir ce que cela donnerait :

    Dominique, un vieil homme du village qui savait raconter ses souvenirs, à la veillée, d'une façon extraordinaire.Nous restions suspendus à ses lèvres.

    On chante toujours  pendant les soirées de fête ... Ce qui est étonnant, c'est que le bonhomme de gauche était ennemi (à cause des élections) avec celui de droite, depuis leur jeunesse. Moralité: la chanson unit tout le monde.

    Travail dans les champs  dans une aire de battage du blé.

    On cultivait le blé autrefois autour du village, malgré les pentes.Il ne reste plus que les aires .

    On fête le 8 mai comme il se doit, malgré quelques fausses notes ...

    St Antoine, fais que nous ayons de l'eau l'été prochain, sinon, nous serons obligés de boire du vin , du muscat et de nous laver avec du pastis !

    Je vous souhaite un bon week end

     

     


    19 commentaires
  • Je ne publie pas habituellement le dimanche , mais  bon c'est samedi soir  aujourd'hui....Mais c'est pour demain ; je sais , vous n'avez pas compris grand chose à cette phrase bizarre...

    Pour le jeu  de Khanel 3 :" paroles de chanson "

    une chanson du groupe "canta u populu corsu" : amicu ci si tù :

    Ami, toi tu es là ...

    Ami , toi  tu es là,qui nous tends la main,

    Quand le vent tourne , dans le ciel insulaire,

    Quand le bon sens expire, dans le cerveau humain.

    Ami, toi tu es là...

    Ami, toi tu es là  , qui t'inquiètes,

    Quand le mors  d'un fer étranger , nous étreint,

    Quand les yeux dénigrent un vieux désespoir

    Ami , toi tu es là...

    Ami toi tu  es là, qui étouffes la douleur,

    Quand les braises refroidissent le feu de l'amour,

    Quand la foi faiblit dans le coeur traître.

    Ami, toi tu es là..

    Ami, toi tu es là, qui nous ouvres les portes

    Quand l'idée meurt, sur les routes détournées,

    Quand une fleur éclot, comme un rêve de mort

    Ami, toi tu es là ...

    Ami , toi tu es là ,qui donnes l'espoir

    Quand la chienne de vie,  tue la fraternité

    Quand la terre aimée, espère en un départ,

    Ami, toi tu es là ...

    Ami, toi tu es là, qui jettes le foulard,

    Quand vient le temps de n'être plus gentil,

    Quand vient l'heure de ne plus être civilisé

    Ami, toi tu es là ....

     


    19 commentaires
  • Une température printanière pour commencer la semaine . Le changement climatique , a des bons côtés parfois ...

    Il paraît que dans quelques années , la Corse va avoir les températures de Tunis ...

    Je vais quand même regretter la neige  et les veillées au coin du feu .

    Mais nous n'en sommes pas encore là .

    Pour l'instant,je ramasse du petit bois et des pommes de pin, pour allumer le feu . Il n'y a qu'à se baisser pour en ramasser autant qu'on veut .

    Et la cendre à jeter  et le bois à rentrer pour le lendemain matin ..

    Ensuite ,il faut aller faire un tour au jardin pour voir si les choux ont poussé malgré leur abandon  hivernal ....

    Et s'il reste du temps, se promener

    Et si on a la chance de rencontrer quelqu'un .. bavarder un moment , sur le temps qu'il fait, sur le pain qui est toujours aussi immangeable , (on l'achète pour le boulanger qui est si gentil ) , sur le berger qui  n'est pas venu vendre son fromage, il exagère  tout de même ! Parler de Jacky qui est à l'hôpital, pour quelques jours , mais il l'a bien cherché ,n'est- ce pas ?

    Et puis , il paraît que la maison Colombani est vendue ?  Non, c'est vrai ? Depuis le temps qu'elle est en vente ? Ce n'est pas un étranger qui l'a achetée ,au moins ?

    Et patati et patata ...

    Il y a toujours quelque chose à faire à la campagne ..

     

     

     

     

     

     


    25 commentaires
  • Je suis allée visiter une" chèvrerie" à l'ancienne . Le chevrier , bourru et le coeur sur la main, nous a raconté son quotidien.

     

    Des petites curieuses nous observent  :

    -Qui sont ces étrangères ?

    -"Où sont nos mamans ? "

    C'est l'heure de la tétée et chaque cabri cherche sa mère , ce qui n'est pas toujours facile. Nous avons vu une maman rejeter absolument ses jumeaux ! Elle ne voulait rien entendre.

    Le chevrier courait de l'une à l'autre  pour essayer de mettre un peu d'ordre.

    -ça y est, elles s'en vont  !

     

    Les cornes , vues de près, m'ont impressionée

    Ne serait-ce pas la chèvre de Mr Seguin , là-bas au fond ?

    Je vous souhaite un bon week end

     

     


    20 commentaires
  • Après l'incendie qui a ravagé la" Costa verde" (côte verte)-maintenant elle est devenue grise- je ne vais pas me plaindre d'avoir passé 14 heures sans électricité : maisons brûlées , troupeaux carbonisés, maquis calciné , la faune décimée ...

    Une photo très dure de Via stella (FR3Corse) :

    L'horreur a l'état pur !

    Quel est le fou qui a osé jeter une allumette sous un vent de près de 200 k/h ?

    Ne mériterait-il pas d'être immolé par le feu ?

    Le pire, c'est qu'il est peut-être venu se mêler aux sauveteurs  ....

     

     

    Une clarine sans troupeau ...

    Le vent souffle encore mais moins fort , le feu est éteint. Il ne reste plus qu'à panser les plaies.

    Heureusement que la nature reprend toujours ses droits .

    Je vous souhaite un bon week end : vous avez préparé la galette des rois ? Ils arrivent demain !

     

    Au-dessus d'un ruisseau
    A l'eau chantante
    le maquis resplendissait
    d'arbousiers et de chênes
    De tresses de clématites
    si belle qu'elle enchantait

    Mais le feu y est passé
    mais le feu y est passé
    mais le feu y est passé
    mes amis

    Les chèvres et les vaches
    venaient y paître
    Du premier janvier à Noël
    Sous un roncier
    plein de bogues
    Le sanglier s'y abritait

    Mais le feu y est passé
    Mais le feu y est passé
    Mais le feu y est passé
    mes amis

    Par une petite route
    on y arrivait facilement
    un bosquet une maisonnette
    Aux premiers froids
    Antoine y venait
    faire chanter sa hachette

    Mais le feu y est passé
    Mais le feu y est passé
    Mais le feu y est passé
    Mes amis ...

     

     

     

     

     

     


    26 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique