• Meetic

    Cherchez l'erreur !

    Vous connaissez Meetic ? Au moins , de nom?

    Oui, allez avouez, vous connaissez !
    Il fut un temps où ma fille m'avait fait  une blague: elle m'avait inscrite sur Meetic, sous le pseudo de "Gazelle fougueuse " ! Vous imaginez l'empressement des hommes célibataires , avec un  nom si prometteur ?


    Je n'y suis jamais allée, mais ma fille surveillait de près les soupirants  qui venaient tenter leur chance!Elle me tenait au courant. IL y en a eu pas mal, même un canadien  (il rêvait sans doute de venir bronzer sous le soleil de Corse ) Bref, ces pauvres hommes attendent encore que Gazelle fougueuse leur donne un rendez-vous .


    Je ne vais pas m'inscrire , mais je vais inscrire  quelques chaussettes solitaires  qui ont perdu leur âme soeur  entre la chambre des gamins et la machine à laver.
    Je vais fignoler l'annonce bien sûr:
    "Chaussette solitaire, bien sous tous rapports, pure lin, race blanche, cherche son alter ego : j'accepte  toutes les races et toutes fibres si vous faites vibrer la mienne ."
    Je suis persuadée que cela va fonctionner , car je me suis laissée dire que, beaucoup de chaussettes  sont célibataires.


    24 commentaires
  • L'homme qui marche avec des sacs

    L'homme qui marche avec des sacs

     Cet homme existe  ; depuis de longues années il parcourt toutes les routes de Corse à pieds  ; un site Facebook lui est consacré; toute la Corse le connaît et il est suivi à la trace.

    J'avais écrit ce texte dans le cadre de ma participation  à la  "marguerite des possibles "chez Quichottine

    -Où va-t-il donc cet homme qui marche depuis des années sur les routes de  l'île ?

    Par tous les temps, sous la pluie , sous la neige, sous le soleil , il marche , il marche toujours.

    Courbé sous le poids d'un sac à dos, un autre sac pendant au bout de  chaque bras, il arpente inlassablement  le bitume, du nord au sud, d'est en ouest .

    Il marche .

    Est ce vraiment le poids de ses sacs qui le fait pencher ainsi  Qu'y a-t-il dans ses sacs  : sa vie , ses secrets, ses chagrins ?

    Il marche.

    Les yeux baissés, la barbe grise, les vêtements froissés; il refuse de monter dans la voiture qui s'arrête  pour lui proposer de l'emmener quelque part : mais  sait-il  seulement   où il va ?

    Il marche .

    On dit , qu'il marche depuis qu'il a perdu sa femme et sa fille  dans un accident et qu’il porte dans ses sacs , leurs vêtements  pour expier .

    On dit qu'il vient du continent .

    On dit qu'il est sauvage mais gentil .

    On dit qu'il refuse l'aumône , qu'il ne tend jamais la main pour quémander ,mais qu’il accepte un sandwich .

    Il marche.

    De quoi vit-il ? Où dort-il ? Que mange-t-il ? Quelle était sa vie d'avant ? Nul ne le sait .Il refuse d'en parler ;il accepte parfois de dire quelques mots  à celui qui s’arrête pour le saluer.

    Il marche .

    Indifférent  à  tout ce qu'il y a autour  de lui, à la nature, aux oiseaux , aux fleurs , il marche.

    Cherche-t-il  le pardon  , l'apaisement , l'oubli ?

    Il marche , il marche jusqu'au bout .

    Saura-t-il un jour que des chansons , des poèmes, des nouvelles lui sont dédiés ?

    Jusqu’où marchera-t-iL , Quand s’arrêtera-t-il ?

    L'homme qui marche avec des sacs

     


    38 commentaires
  • Nous sommes 170 auteurs et illustrateurs à avoir participé depuis Avril 2011 aux projets en faveur de l’association Rêves qui permet à des enfants gravement malades de réaliser leur rêves grâce aux  droits d’auteurs et les bénéfices divers générés par nos 4 livres (anthologies éphémères) publiés à ce jour : 

    Parmi nous, des personnes de nombreux pays et horizons, de tous les âges (neuf ans à plus de quatre-vingts) déjà connues dans leur domaine, dans leur art (artistes – photographes, peintres, sculpteurs, écrivains) et puis d’autres, anonymes qu’on ne connaîtra jamais que sous les pseudonymes qu’ils se sont choisis. 

    Chaque fois que nous avons réussi à faire sourire un enfant, nous en avons été immensément heureux. Depuis notre premier livre cinq rêves sont déjà réalisés, un autre est en passe de l’être, nous avons versé près de huit mille euros à l’association Rêves  

    Nous sommes particulièrement fiers de notre nouveau-né : Le Mariage.

    Ce livre de 334 pages sur lequel nous avons travaillé depuis février 2012 représentait un défi supplémentaire en ne nous contentant pas de rassembler des textes indépendants mais en écrivant une véritable histoire, celle du mariage de Marie et Clément et de toutes les personnes qui y ont assisté et qui confient leurs sentiments, leurs souvenirs au contact des mariés. Chaque auteur a créé son personnage, lui a donné vie. Ceci a nécessité une communication par courriel entre les différents auteurs et une relecture attentive de coordinateurs pour assurer la cohérence du tout. Les illustrateurs avaient une contrainte : travailler en noir et blanc, pour diminuer le coût du livre. 

    Nous souhaitons de tout cœur que le mariage, ce livre pas tout à fait comme les autres, aux 186 mains et 93 cœurs, ait une audience record parce qu’il le mérite mais surtout pour qu’il puisse donner de la joie à des enfants malades. 

    Merci à tous ceux qui achèteront ce livre et qui partageront cette information avec leurs amis et connaissances par mail et sur les réseaux sociaux. 

    http://www.les-anthologies-ephemeres.fr



    11 commentaires
  • Ma Livebox a encore été victime d'un orage violent ; j'ai oublié de la débrancher la pauvre  ! Mais je ne me plains pas : il y a eu beaucoup de dégâts électriques dans le village.

    Heureusement j'avais ramassé les oignons de mon jardin.

    Voilà qui plaira à Jill Bill qui a déclaré   aimer profiter du jardin l'été en sirotant un petit verre : je l'imagine très bien parcourir ses plants de tomates en  leur disant: "tchin tchin " le soir au coucher du soleil.

    Mabiche  préfère se reposer: dans un hamac ,ou sur sa terrasse ? Mais je ne la cois pas car elle court sans arrêt après les poussières , qui elles, ne prennent pas de vacances .

    Marité aime se la couler douce aussi en proposant des jeux compliqués  à ses lecteurs , juste pour les

    empêcher de dormir la nuit!

     

    Quant à Maïté , elle aime recevoir ses amis  en leur racontant des salades, pardon en leur proposant des salades  composées , et un petit verre aussi.

    Lady Marianne veut bien trinquer elle aussi  avec les copines en petit train

    Dom aime bien arroser son potager en attendant les orages : elle n'a pas dit avec quoi elle arrose : du vin , du rosé , du blanc ?

     

    On arrose avec ce qu'on peut finalement !

    (à suivre  )

     


    31 commentaires
  • Je suis en retard pour mes plantations : l'herbe a tellement poussé que j'ai l'impression que, dès que j'en ai arraché un peu, elle  repousse dès que j'ai le dos tourné  . C'est traître l'herbe! Elle n'a même pas besoin de fumier ou d'engrais pour pousser.


    J'ai  décidé de fabriquer un nid pour mésange . J'ai lu quelque part, que les mésanges  mangent les vilains vers qui mangent les pommes : l'an dernier, je n'ai pu manger que trois pommes !
    Cette année , je déclare la guerre aux vers .
    Vous pensez que c'est trop tard pour faire un nid de mésange ? Elles ont toutes convolé  et les bébés sont en route ?


    Vous oubliez qu'il y a aussi des demoiselles mésanges qui n'ont pas encore trouvé 
    chaussures à leurs pattes!
    Certaines ont tout essayé pourtant : les chants mélodieux avec leur plus belles trilles, Meetic  pour oiseaux, et que sais-je encore ! Hélas, elles sont toujours célibataires .
    Mais grâce à moi, il y en aura une qui va trouver un amoureux  ; elle va occuper le nid et attendre .Lorsqu'  un Mr mésange (  encore célibataire, car difficile  pour le choix ) va voir le beau nid, tout neuf, il va craquer et  hop, la demoiselle va le prendre dans ses filets !
    Vous voyez que je pense à tout .


    ET pour me remercier ,ils vont manger tous les vers de mon pommier !Na !


    21 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique