•  

    Voici le raisin de mon jardin :le pied de vigne date d'au moins 50  ans .Je l'ai toujours vu dans le jardin de mes parents .

    Alors, une idée m'est subitement venue: et si je faisais du vin blanc ?

    La quantité étant très limitée, il aurait une valeur extraordinaire, digne des meilleurs crus . car, bien sûr, mon vin sera bon , cela va sans dire .

    J'ai une petite expérience derrière moi: il m'est arrivé de vendanger et de fouler le raisin aux pieds , lorsque cela se faisait encore .

    Je me sens prête à recommencer ...dans une bassine .

    En attendant de peaufiner mon mirifique  projet, je m'en vais conduire le dernier  vacancier familial à l'aéroport .

    Ben oui, quoi! On a des fusées en Corse , pour aller à Paris !

    Je vous souhaite une agréable semaine .

    Pour nous elle va être compliquée  :nous allons avoir trois journées de coupure de courant pour cause d'installation des nouveaux câbles   ...

     

     

     

     

     


    23 commentaires
  • Le soleil brille ,le ciel est bleu, il fait doux  : que demande le peuple ?

    J'aurais presque envie de dire: tout cela, c'est un" dispositif médical"  : cette expression qui ne veut strictement rien dire  , et qu'on entend  à longueur de pub  à la télé, j'ai envie de l'employer pour la nature .

    Le soleil nous réchauffe, et nous donne des vitamines naturelles, le ciel bleu est bon pour le moral, et les températures douces, sont bonnes pour tout .

    D'ailleurs, il faut qu j'applique un" dispositif médical" à mon ordinateur, car ce matin, il mouline un peu trop longtemps.

    Il doit regretter le temps des moulins à vent , ou des moulins à eau , le temps ou les gens ne couraient pas et prenaient la vie tranquillement ...

    Je ne serais pas un peu nostalgique du passé ,moi, ce matin ?

    Oh! Là ! Il faut que je me bouge !

    Je vais faire le maçon ce matin  : je vais coller du carrelage . Si je fais cela de travers, je vais chercher un dispositif médical pour m'aider ...

    Je vous souhaite une bonne journée ensoleillée et presque printanière ...

     

     

     


    30 commentaires
  • La mode américaine est arrivée jusque dans nos petits villages de montagne .
    Quand je parle de mode, c'est la mode culinaire  : nos grands-mères doivent se retourner dans leur tombe  .
    "-Quoi, au lieu de faire des" canistrelli", des" fiadoni" et des "frappe"   les femmes corses  imitent les américaines ?  Honte à elles  ! Vergogna !"
    Et c'est ainsi qu'on a vu  fleurir des "cupcakes " de toutes les couleurs ,  lors d'une soirée "sucré/ salé " .Les anciens ont regardé cela d'un air très méfiant, surtout les violets et les bleus :

    - "Mais qu'est- ce que c'est ces "trucs qui sont peints ? Moi, manger cela ? Jamais !"
    En attendant que ces gens se décident, des gamins ont retrouvé très amusant de jouer à la guerre des tranchées avec ces projectiles .
    Lorsque la criminelle qui avait  concocté ce dessert américain a voulu le chercher pour le mettre sur la table centrale, le plateau était vide  !


    Les coupables, n'ont pu nier longtemps : ils étaient colorés de la tête aux pieds!
    Je crois que peu de personnes ont déploré  cela; certaines étaient  prêtes à donner une  petite pièce aux enfants pour les avoir sauvées du supplice de la dégustation de cupcakes .
    L'autre jour, ma fille (indigne ) en a fait à son tour  ; elle les  décorés de petites coeurs  (Elle a abandonné les couleurs , car ils n'ont pas eu de succès ) ; le bon vieux Nutella a fait l'unanimité .
    J'ai voulu en goûter un, histoire de ne pas mourir idiote ...


    Je l'ai posé sur la table  : lorsque je suis revenue, une petite souris aux yeux bleus, avait subtilisé les coeurs mais laissé le cupcake : elle ne s'est pas laissée entraîner par la mode américaine , elle .
    D'accord, elle n'a que 2 ans et 1/2 ; elle met ses chaussures à l'envers mais elle ne reniera pas sa culture  corse et française  !

    PS: ne le répétez pas mais ils ne sont pas si mauvais ces cupcakes" (mais sans couleur )


    10 commentaires
  • La bataille

    Avant les grands départs, nous avons décidé de construire un mur . C'est pratique lorsqu'on est nombreux : on fait la chaîne pour porter les parpaings, pour porter les seaux de ciment , les gravats etc ...
    Mais ce que nous n'avions pas prévu, c'est que des guêpes avaient élu domicile dans  les creux des parpaings !

    Apparemment, elles n'aiment pas les voyages  ; elles nous ont attaqués , en rang serré , dès que nous avons déplacé les engins.


    Après un sauve qui peut général, ( impossible de compter sur les troupes ), nous avons été chercher des armes  pour nous défendre : bombe insecticide , tapette électrique, cartons, mains , chapeaux, chaussures , eau, hurlements ...

    Après la bataille, nous avons compté les victimes : 50 morts  du côté des attaquants et 3 multipiqués  du côté des défenseurs .
    Après quelques soins appropriés, nous avons pu continuer les travaux en savourant notre victoire sur l'ennemi .
    Il reste quelques traces de la bataille sur des bras et des mains , en plus de quelques cadavres .
    L'essentiel c'est d'avoir gagné , n'est- ce pas ?


    9 commentaires
  • Aujourd'hui: restaurant ; ce n'était pas prévu, mais après avoir fait les courses, nous avions tellement faim, que l'idée de retourner au village  le ventre vide, nous a paru insurmontable!
    La patronne nous a conseillé pour l'apéritif,  un muscat qui ,paraît-il , a été élu le second meilleur du monde .
    Mais le serveur a oublié de nous  le servir.
    Nous l'avons réclamé 4 fois ; à la cinquième, la patronne , toute confuse, nous a dit:
    "-Je vous l'offre "!
    Nous avons enfin bu notre muscat: effectivement ,il était sublime et lorsque c'est gratuit , je crois qu'on apprécie encore plus.
    Le repas était délicieux,et copieux ; le serveur, nous a dit:
    -" Je vous remets ça ? "
    Nus avions eu du mal à terminer , cet immense plat .. Alors , non , impossible de remettre ça! 5C'était pour le même prix ).

    A la fin du repas, après le dessert, nous voulions partir  ; qui a dit que nous voulions nous éclipser sans payer ?
    Aucunement! Nous avons demandé la note , mais lorsque nous avons  voulu partir, la patronne nous a dit:
    "-Vous ne partez pas sans avoir goûté la liqueur de myrte , que je vous offre ."
    Ma fille qui conduisait , a bien essayé de se défiler en déclarant, qu'elle conduisait et qu'elle avait aperçu des gendarmes sur le bord de la route .
    Rien à faire !
    -" A cette heure-ci, les gendarmes font la sieste ! "a dit la patronne d'un ton péremptoire .
    Donc , nous avons bu, et nous sommes parties  en essayant de garder une allure digne.
    La voiture faisait un bruit bizarre . Avait-elle fait un écart de conduite elle aussi ?
    Mystère. Nous sommes arrivées entières au village et la voiture aussi .

    Je ne vous ai pas donné le nom du délicieux muscat : "Modérato" ; à boire avec modération !

    A boire avec modération

    Dernière représentation avec mon groupe de danses traditionnelles

     

     

     


    10 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique